Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Marc Uhry - LyonMag

Marc Uhry de la fondation Abbé Pierre : “Cet hiver, la situation de logements sera très tendue”

Marc Uhry - LyonMag

Marc Uhry, responsable régional de la fondation Abbé Pierre, était l’invité ce mercredi de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.

Ce mercredi a lieu la journée mondiale de refus de la misère. A cette occasion mais aussi pour le centenaire de la naissance de l’Abbé Pierre, la fondation avait prévu d’organiser un grand concert au Palais des sports. Un concert qui a finalement été annulé. "Tout bêtement, il n’y a pas assez de places qui se sont vendues. Je crois qu’il y a moins d’argent et qu’il y a une crise dans le spectacle vivant. Pour la première fois en 2011, les dons en général aux associations ont baissé. Je crois que c’est simplement une conséquence de la crise", explique Marc Uhry.

Cela n’a pour autant pas remis en cause le combat de la fondation Abbé Pierre pour le logement des défavorisés, qui est d’ailleurs très attentive aux premières annonces du gouvernement sur le sujet. "Elles vont plutôt dans le sens de ce que l’on attendait, à savoir un travail sur les prix qui ont complètement dérapé depuis dix ans mais aussi un effort de relance de la production du logement social", affirme le responsable régional.

Ce dernier est satisfait des premiers pas en terme de logement social même si le sujet reste encore flou. "Ce sont des avancées vraiment à pas de fourmis car les ambitions sont mesurées tout comme les moyens, notamment pour la production de logement social. Ce n’est pas très clairement établi. En ce qui concerne le logement dans l’agglomération lyonnaise, on a une situation qui est extrêmement tendue notamment par le dérapage du marché qui massifie la crise du logement. Dans le Grand Lyon on produit beaucoup, seulement la demande de logement social augmente beaucoup plus vite", déclare Marc Uhry.

Le responsable régional de la fondation Abbé Pierre voit arriver l’hiver d’un œil inquiétant. "La ministre du logement a fait des annonces pour établir quelques annonces supplémentaires pour permettre l’hébergement d’urgence sur l’hiver. Malheureusement, c’est de l’argent qui a déjà été déboursé au cours de l’année et donc ça va simplement boucher les trous des budgets publics engagés jusqu’à présent. Nous allons donc de nouveau être dans une situation extrêmement tendue. On va avoir besoin de se serrer les coudes. L’année dernière, il restait beaucoup de monde dehors. Ce n’est jamais satisfaisant et au-delà il y a besoin de faire un effort extraordinaire de la part des acteurs pour pousser les murs et faire de la place à ceux qui seront dans le froid cet hiver", tient-il à préciser.

D'autant plus que les moyens financiers sont en baisse. "Je dirais qu’on a quand même la chance d’avoir l’image de l’Abbé Pierre mais les moyens restent très en dessous des besoins dans un contexte de crise où le nombre d’allocataires et du RSA mais aussi le nombre de personnes ayant des toutes petites retraites explosent. On va avoir besoin d’un effort de solidarité beaucoup plus important", conclut Marc Uhry.



Tags : ça jazz à lyon | fondation abbé pierre |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.