Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo Charlène Vella

Premières impressions des “Globe-croqueurs” lyonnais en Asie du sud-est

Photo Charlène Vella

Depuis le 3 janvier, deux jeunes Lyonnais ont entamé un périple de six mois en Asie du sud-est et en Australie pour faire découvrir Lyon à travers la planète. Nous les retrouvons régulièrement en récit et en photos sur LyonMag.com.

Charlène Vella :

"Notre voyage a débuté depuis un peu plus d'une dizaine de jours et nous avons déjà des souvenirs et des images plein la tête. Après une escale d'un week-end à Hong Kong, dans la famille, nous avons pris la route de la Thailande : Bangkok d'abord puis Koh Tao, une île de l'est, dans le golfe de Thaïlande.

Dès l'arrivée à Bangkok la rupture a été totale. La chaleur d'abord, il nous aura fallu moins de 5 minutes pour quitter nos pulls et nous mettre en condition pour affronter les 35 degrés brulants de la capitale, puis les coutumes. Ici la circulation est un joyeux bazar où se mélangent voitures, camions, taxis, scooters et tuk-tuk dans un brouhaha incessant. Les douces odeurs de curry, pad thai et autres régals envahissent les rues à toute heure et il est difficile de ne pas succomber à la tentation.

D'emblée, nous sommes frappés par la gentillesse des Thaïlandais, leur sourire, leur amabilité. Chaque personne tente sincèrement de nous aider au mieux, de nous guider. Il émane de ces gens un respect et une douceur bienfaisante. Bien entendu, quelques chauffeurs de tuk-tuk tentent de nous embobiner mais ils sont rarement insistants et nous comprenons aussi que nous sommes ce qui les fait vivre.

Après quelques jours à Bangkok de "mise en route" avec des visites de temples somptueux, où nous avons pu notamment assister à une prière de moines bouddhistes qui nous a hérissé les poils tant la beauté de leurs chants était touchante, nous avons pris un train de nuit pour Chumphon puis enchainé avec un bateau pour rejoindre Koh Tao. Dans le train régnait une légère ambiance de Darjeeling Express avec des vendeurs passant régulièrement pour nous vendre des paniers repas sans grande conviction.

A KohTao, nous entrons plus dans la tradition. Ici, tout le monde se déchausse avant de pénétrer dans une boutique, un restaurant ou une maison. En effet, les Thaïlandais pensent que les pieds sont la partie la plus basse et donc la plus sale du corps. Ce serait très injurieux de pénétrer chez eux en emportant cette saleté avec nous par le biais de nos chaussures. Certains occidentaux règlent même le problème en se promenant pieds nus tout le temps ! Quoi qu'il en soit, au delà de l'aspect traditionnel, les rangées de tongs placées devant les échoppes et maisonnées ont quelque chose de touchant.

Rencontre avec une Thaïlandaise dont les enfants vivent à Lyon

Sur cette île, il est difficile de vraiment rencontrer des locaux, néanmoins, nous avons vécu une situation assez incroyable. Nous avions repéré un petit restaurant perché sur une montagne. Un midi nous décidons de nous y rendre. Après une grimpette très pentue sous un soleil de plomb nous arrivons à destination. Quelques tables, des écriteaux partout et des couronnes de fleurs, djembés et autres "amulettes" pendues à des fils incertains constituent le décor de ce petit lieu charmant qui offre de surcroit un très beau point de vue sur la mer.

Sa propriétaire propose également des cours de cuisine thaï. Alors que nous commandons, elle nous demande si nous sommes français (cet accent nous trahira éternellement !). Elle nous explique alors que ses enfants étudient en France... à Lyon ! Nous n'en revenons pas !
Nous lui confions que nous venons de Lyon et essayons d'en savoir plus. Elle ne se souvient plus du nom exact de la ville où résident ses enfants, c'est dans la banlieue ouest. En creusant un peu elle nous dit qu'elle est déjà venue à Lyon, que ce séjour lui a beaucoup plu mais qu'il était difficile de se faire comprendre car les gens ne parlaient pas très bien anglais. Nous ne pouvons qu'aller dans son sens, même ici, nous constatons que cette langue n'est vraiment pas le point fort des tricolores !
Nous aimerions parler plus longtemps avec elle mais elle doit cuisiner nos plats et partir faire des courses. Nous restons donc sur le charme de cette rencontre improbable, dans cette gargote perchée dans les hauteurs de Koh Tao...

Nous partons à présent vers Koh Lanta et peut-être d'autres îles ; nous ne savons pas encore quel sera notre programme. Rendez-vous dans deux semaines pour d'autres aventures et rencontres, d'ici là, vous pouvez suivre nos péripéties quasiment au quotidien sur le blog des globe-croqueurs
"



Tags : globe-croqueurs |

Commentaires 1

Déposé le 17/01/2013 à 12h58  
Par Max Citer

Que d'aventures déjà en deux semaines !
Bravo en tous cas et merci pour ce dépaysement, petit rayon de soleil dans nos froides journées.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.