Survol de la centrale du Bugey : deux militants de Greenpeace devant la justice

Survol de la centrale du Bugey : deux militants de Greenpeace devant la justice

Les deux militants de Greenpeace qui s'étaient posés sur la centrale du Bugey sont jugés mercredi après-midi devant le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse.

Entre les deux tours des élections présidentielles, le 2 mai 2012, l'association de protection de l'environnement avait lancé une opération commando visant à dénoncer les failles dans la sécurité des sites nucléaires.
Dans l'Ain, un homme avait survolé, à bord d'un parapente, la centrale du Bugey et lancé un fumigène sur le toit d'un réacteur avant d'atterrir dans le site. Il avait été arrêté et placé en garde-à-vue, dès son atterrissage. Un drone, piloté par des membres de Greenpeace, avait filmé l'opération. Un autre militant qui s'était alors présenté à l'accueil de la centrale avait été arrêté et comparait aussi ce mercredi.
 Le procès, initialement prévu en octobre avait été renvoyé suite à une requête de l'avocat de la défense. Me Alexandre Faro demandait la nullité d'un arrêté interdisant le survol des centrales nucléaires.

X
0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.