Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag.com

Lyon – Turin : les NO TAV dans le cortège du 1er mai à Chambéry

Photo d'illustration - LyonMag.com

L’appel lancé par les syndicats savoyards a réuni un peu plus de 500 personnes mercredi matin ; les opposants au projet de LGV ont déployé eux aussi leurs banderoles.

Une manière pour eux de pointer une nouvelle fois les "travers" que porte ce projet : "Le trafic de marchandises sur cet axe est en baisse sur ces dernières années, le coût prévisionnel des travaux augmente, les financements sont plus qu’incertains"… Une manière aussi de protester contre "la logique même qui porte (ce projet) : celle d’un monde en surchauffe où la loi du profit écrase l’intérêt commun".
Le 10 avril, on apprenait que le président du Conseil régional Jean-Jack Queyranne avait reçu un courrier de François Hollande confirmant l’engagement financier de l’Europe dans la future LGV – tout en ne dévoilant pas les détails du plan de financement, ni à quelle hauteur allait se porter l’engagement de la France. Un flou qui n’a pas convaincu les élus de la Région : ils sont onze à avoir écrit à Jean-Marc Ayrault pour demander des éclaircissements. Une partie de la classe politique savoyarde, initialement favorable, s’oppose désormais au Lyon – Turin, notamment le député-maire d’Aix-les-Bains Dominique Dord et le vice-président du Conseil général Claude Giroud.



Tags : lyon turin | no tav |

Commentaires 2

Déposé le 05/05/2013 à 22h12  
Par acac73 Citer

Un choix de société

Un choix entre encore plus d'autoroutes, et de pollutions (élargissement a43, contournement Chambéry, doublement du Fréjus, renvoi des poids lourds les plus polluants en Savoie, etc) et du ferroviaire performant comme en Suisse ( 3 tunnels pour diminuer de moitié leur trafic poids lourds ).

plus d'infos sur

http://www.marianne.net/Autoroutes -des-profits-a-fond-la-caisse-grace-a-l-Etat_a202438.html



http://www.acac73.org/article-reponse-a-la-lettre-ouverte-du-collectif-no-tav-savoie-112460058.html

Déposé le 02/05/2013 à 14h06  
Par mcstn Citer

http://lyonturin.eu/index.php

Ils nous vendent le Lyon Turin :
Qu'ils donnent leurs garanties personnelles.

Ils annonçaient 371 millions pour les reconnaissances, ils ont dépensé plus de 900 millions sans les avoir terminées.

Ils annonçaient 12 milliards pour la totalité de la nouvelle ligne, la Cour des Comptes en annonce plus de 26 milliards (valeur 2010).

Ils annonçaient 60 millions de tonnes de marchandises dans les Alpes en 2012 (Assemblée 13/01/2002), il en passe 23 millions et le tonnage est en baisse continue depuis 1994.

Ils annonçaient 2,5 millions de camions par an (Mont-Blanc et Fréjus), il en circule la moitié. C'est moins qu'en 1988 !

Ils annonçaient qu'ils feraient passer 300.000 camions par la voie ferrée existante modernisée, les travaux ont été réalisés il n'en passe que 27.000 en 2012.

Ils annonçaient la saturation de la ligne existante en 2010, elle n'est utilisée qu'à 17% de sa capacité.

Ils annonçaient que la ligne serait en service en 2012 (Jean Claude Gayssot le 13 janvier 2002), s'ils l'avaient fait, nous serions en train de payer les pots cassés !

RIEN DE CE QU'ILS ONT ANNONCÉ NE S'EST RÉALISÉ !

Maintenant ils annoncent 22 milliards malgré les coûts constatés par la Cour des Comptes ou en Suisse !

Maintenant ils annoncent qu'il y aura 80 millions de tonnes de marchandises dans les Alpes.

Maintenant ils annoncent plus de 3 millions de camions par an en 2035 !

Maintenant ils annoncent que pour augmenter le nombre de camions sur le train il faut acheter des wagons et que ce n'est pas pour demain !

Maintenant ils annoncent que la pente (jusqu'à 3%) les empêche d'exploiter, mais à Gibraltar ils en prévoient une avec 3% sur 17 km, les Suisses transportent sur leur ligne historique 17 millions de tonnes et nous 3 !

Maintenant ils annoncent encore la saturation mais ils ont effacé que c'est un préalable indispensable !

Maintenant ils annoncent qu'ils n'ont pas évalué les péages des voies ! ….

Le Lyon-Turin c'est la porte ouverte à tous les abus,
les prix des appels d'offre sont dévoilés à l'avance !
Les prix dérivent sur les chantiers et se multiplient par 3.
La main mise des grands du BTP, ….

Maintenant ils reconnaissent que « les entreprises locales ne seront pas directement concernées par les travaux.... » (Dauphiné du 27 avril)

Maintenant ils reconnaissent que ce sera entre 1.000 et 2.800 emplois au plus fort, mais en faisant appel à la sous-traitance extérieure comme sur tous les autres grands chantiers.

Maintenant ils reconnaissent que ce sera une exploitation privée garantie par les contribuables.

Ils veulent le Lyon-Turin à tout prix ?
Qu'ils donnent leur patrimoine en garantie,
et pas celui des contribuables !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.