Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le projet retenu pour réhabiliter le site de Charbonnières - DR

Le Conseil Régional signe la promesse de vente de son ancien siège à Charbonnières

Le projet retenu pour réhabiliter le site de Charbonnières - DR

L’ancien siège du Conseil Régional situé à Charbonnières-les-Bains va faire peau neuve. Le président de Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne a signé ce mardi la promesse de vente en compagnie des groupes immobiliers acquéreurs.

Jean-Jack Queyranne signe la promesse de vente - LyonMag.comJean-Jack Queyranne signe la promesse de vente - LyonMag.com
Désigné lauréat lors de la consultation lancée par la Région, le Grand Lyon et la commune de Charbonnières en janvier 2013, le groupement Brémont-Financière Rive Gauche sera chargé de la réhabilitation du site. "Il s’agissait de la proposition la plus intéressante sur le plan financier, mais surtout sur le plan de l’aménagement urbain", se réjouit Jean-Jack Queyranne, satisfait.

Et pour cause, le projet des deux promoteurs se veut ambitieux. Des logements collectifs et individuels, dont 30% de logements sociaux, une résidence pour près de 80 personnes âgées, des commerces et des bureaux verront le jour dans cet espace de 12 hectares. De nombreux services, dont un restaurant et une crèche, seront également mis en place pour dynamiser le nouveau quartier. Mais le cœur du nouveau complexe réside surtout dans le ralliement de l’hôtel Mercure, actuellement en bord de route, à l’ensemble urbain. Pour Ludovic Boespflug, directeur Rhône-Alpes du groupe Brémond, il s’agit d’une opportunité pour faire de Charbonnières un nouveau lieu de congrès et de séminaires : "On souhaite donner encore plus de valeur à l’hôtel en installant un centre des congrès de 140 sièges à l’intérieur." Grâce à la mise en place de ce futur pôle, la mairie de la commune espère voir sa population passer de 4800 à près de 6000 habitants en dix ans.

Racheté pour 30,8 millions d’euros

Autre point fort du projet, Brémond et FRG entendent mettre en valeur le développement durable et l’environnement tout en conservant la majorité des installations existantes. "On a souhaité s’appuyer sur un paysage extraordinaire afin de rendre le site plus ouvert sur la nature", se justifie Ludovic Boespflug, avant de poursuivre : "Nous avons préféré garder pour reconvertir, que détruire pour reconstruire." 

Ainsi, l’ensemble des bâtiments se retrouveront encerclés par nombre d’arbres et d’espaces verts, transposant le visiteur dans une véritable forêt urbaine. De son côté, une "prairie" centrale articulera ce site que la Région avait abandonné à l’été 2011 pour le flambant neuf Hôtel de Région Montrochet situé dans le quartier de la Confluence (2e arrondissement).

Au total, l’opération financière pour racheter l’ancien siège s’élève à 30,8 millions d’euros, dont 25 seront directement reversés dans les caisses de la Région. Les 5,8 derniers millions, pris en charge par le Grand Lyon et la mairie de Charbonnières, seront destinés à assurer les travaux des réseaux routiers et des équipements publics. Ce nouvel ensemble ne devrait toutefois pas voir le jour avant 2020, puisque les premiers coups de pioche sont prévus en 2015, "si tout se passe pour le mieux" d’après Boesflug. En attendant, la prochaine étape, et pas la moindre, réside dans la modification du Plan Local d’Urbanisme par le Grand Lyon, planifiée au premier semestre 2014. De quoi laisser pelles et autres grues au garage encore un certain temps.



Tags : hotel de région | charbonnières-les-bains | promesse de vente |

Commentaires 4

Déposé le 10/02/2014 à 17h17  
Par Cumulus Plancus Citer

Le lapin sort du chapeau à point nommé...

Déposé le 10/02/2014 à 17h05  
Par le charbonois Citer

On peut encore changer tout ça ! Le projet est signé mais n'a pas commencé, il peut encore être modifié ! Sebatsien Arcos peut faire changer tout ça ! Je l'ai rencontré, c'est une personne bien, il défend les intérêt des charbonnais . Lui et sa liste j'aime charbonnières les bains peuvent
t faire changer les choses

Déposé le 08/05/2013 à 08h44  
Par voireuil Citer

Anatème a écrit le 07/05/2013 à 17h51

L'hotel de Région à Confluence a coûté 150 millions d'euros. On se débarrasse de celui de Charbo (tout aussi imposant) pour 30 millions. Bravo les gars, bon boulot de socialo...

Encore une preuve d'efficacité socialiste!

+120 Millions à trouver ... grâce aux 16% d'augmentation des taxes locales!!!

Mais, c'est sûr, que l'heure est à l'économie... du cerveau!

Déposé le 07/05/2013 à 17h51  
Par Anatème Citer

L'hotel de Région à Confluence a coûté 150 millions d'euros. On se débarrasse de celui de Charbo (tout aussi imposant) pour 30 millions. Bravo les gars, bon boulot de socialo...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.