Laurent Wauquiez ouvre les portes du nouveau Campus Région du Numérique

Laurent Wauquiez ouvre les portes du nouveau Campus Région du Numérique
Laurent Wauquiez au milieu d'un amphithéâtre installé en plein cœur de la partie "Lab", dédiée aux entreprises- LyonMag

Laurent Wauquiez en est déjà à sa quatrième conférence de presse cette semaine.

Ce jeudi après-midi, le président LR de la Région Auvergne-Rhône-Alpes visitait le Campus Région du Numérique, implanté sur le site de l'ancien Hôtel de Région à Charbonnières-les-Bains. Un site impressionnant de 10 000 m2 installé sur un terrain de pas moins de 11 hectares.

Ce campus régional, et pas seulement lyonnais comme insiste Laurent Wauquiez, veut drainer toutes les entreprises et le maximum d'écoles tournées vers le numérique et sa transition. "On est parti de rien. Ce lieu, c'est notre avenir. L'objectif d'abord est de former nos étudiants sur nos métiers du digital. On invente aussi les emplois de demain en développant des projets concrets avec nos entreprises de la région. C'est le lieu de notre avenir pour les jeunes, pour la formation, pour les métiers de demain. Au lieu de subir ces transformations numériques, faisons-en un levier pour ramener des emplois, des projets… que nous avions perdu. L'objectif est d'accompagner la transition numérique de nos industries", explique Laurent Wauquiez.

Côté formation, on retrouve par exemple l'école 42, la School By Hiit, la It-Akademy ou encore la 19 Hz. "Nous souhaitons créer une synergie avec des étudiants, des chercheurs, et des industries. On travaille pour les industries de notre territoire. C'est notre marque de fabrique", ajoute l'élu qui a notamment échangé avec des étudiants de l'école 42. Le site est impressionnant, avec de grands espaces, de grandes salles de travail et de détente équipées avec du matériel dernier cri. Ouvert depuis le début du mois de janvier, 80% du site est pour l'instant occupé, mais tout ça sonne un peu creux. Sûrement le temps de lancer ce "vaisseau-amiral".

Laurent Wauquiez aime qualifier ce site de "Silicon Valley européenne", mais il veut "rester fidèle à ses origines". "Nous ce qui nous intéresse, ce n'est pas de faire le logiciel pour vos smartphones, mais de faire des vrais objets en travaillant avec des vrais industriels. On préfère travailler avec les vrais industriels de notre territoire, plutôt qu'avec des GAFA", affirme l'ancien maire du Puy-en-Velay, avec une légère pointe de fierté dans son discours.

Installé à l'ouest de Lyon, ce Campus n'est pas le site le plus accessible par les transports en commun. Quand l'emlyon prépare son déménagement à Gerland, jugeant qu'Ecully est trop mal desservie et peu propice au logement étudiant, Charbonnières apparaît comme un point encore plus éloigné sur la carte. Un vrai frein pour certains. Le président de la Région reconnaît qu'il faut renforcer les liaisons RER entre le centre de Lyon et Charbonnières, "mais pas seulement ici". Il précise que le Sytral est en train d'augmenter petit à petit son offre de bus et que des projets existent pour favoriser la mobilité entre la gare et le campus installé au 78 route de Paris.

Au total, la Région a investi 50 millions d'euros pour ce campus à la pointe de la technologie. Alors cela peut paraître contradictoire d'inaugurer un site comme celui-ci à l'heure du télétravail, mais "les gens en ont assez de ne pas se voir. Le Covid a montré qu'on en avait marre de ne pas être ensemble. Le Campus Région est aussi le pari de montrer qu'on a besoin de se retrouver", conclut Laurent Wauquiez qui espère voir le site se développer rapidement. La phase 2 du projet pourrait permettre d'accueillir étudiants et entreprises sur plus de 50 000 m2 de campus. L'ancien Hôtel de Région, pas encore rénové, pourrait être, pouquoi pas, aménagé.

B.B.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
MDR le 26/02/2021 à 10:57

Ouvrez ouvrez la cage aux oiseaux ....

Signaler Répondre

avatar
Danyel le 26/02/2021 à 06:16

Excellent projet.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.