Affaire Le Bec : la justice appelle en responsabilité VNF, la Caisse des Dépôts et leurs associés !

Affaire Le Bec : la justice appelle en responsabilité VNF, la Caisse des Dépôts et leurs associés !
La défunte Rue Le Bec - LyonMag

Rebondissement dans l’affaire tumultueuse impliquant le chef cuisinier de l’ex-Rue Le Bec, désormais exilé à Shanghai.

La justice avait dans le viseur le bailleur du restaurant, la SCI des Salins, détenue à 45% par Voies Navigables de France, à 30% par Jean-Christophe Larose et ses associés et à 25% par la Caisse des Dépôts et Consignations.
Le tribunal de commerce de Lyon leur reproche d’avoir soutenu Nicolas Le Bec financièrement. Un soutien abusif puisqu’ils ont mis de l’argent dans son établissement de la Confluence alors que le chef breton se noyait dans ses comptes, laissant sur le carreau de nombreux prestataires. Un prêt d’environ 5 millions d’euros, versé en plusieurs fois, a été consenti. Sans jamais que Nicolas Le Bec ne leur renvoie des chiffres d’affaires cohérents et positifs.

Avec cette pression judiciaire, certaines langues se délient au sein des associés de la SCI des Salins. Ils dénoncent la pression de la mairie de Lyon pour sauver le soldat Le Bec.
En effet, depuis le premier jour, le restaurant du 2e arrondissement n’a jamais gagné un seul euro. Au lieu de s’inquiéter, les bailleurs ont laissé filer la dette et la Caisse d’Epargne n’a jamais émis les alertes et les démarches contentieuses naturelles dans ce genre de situation. Bien au contraire, tout en étant débiteur et prestataire, ils ont, par un mécanisme surprenant, financé l’entreprise de Nicolas Le Bec. Pourquoi ?

Le système a porté préjudice à une quantité de fournisseurs (près d’une centaine selon nos informations) qui, constatant les capacités de Le Bec de continuer à investir, ont poursuivi leurs livraisons de différentes prestations.

Dès 2010, la trésorerie de la Rue Le Bec tirait la langue. Aides financières avec baisse de loyer, travaux pris en charge par les bailleurs, franchises de loyers, tout a été mis en place pour que le chef breton reste à la tête du restaurant de la Confluence.
Sans plus d’explications, l’établissement a produit en mars 2011 une facture d’1 million 794 000 euros, payée par la SCI des Salins. Certains se demandent ce qui se cache derrière ce soutien.
Autre fait étrange, la caution apportée par la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes, dirigée à l’époque par Olivier Klein, qui s’était déjà engagée de façon importante par un prêt de 3 millions d’euros qui présentait de faibles garanties, voire aucune !

Toujours surprenant, le restaurant la Rue Le Bec, devenu aujourd’hui les Salins, a été repris dans un premier temps par Christian Têtedoie et ses associés, rapidement blacklistés par la mairie centrale. Résultat, la SCI des Salins a tout fait pour qu’ils se retirent. Et comme on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même, c’est finalement Jean-Christophe Larose qui a remis la main sur l’affaire.

Le tribunal demande désormais aux trois parties de la SCI de combler le passif de Le Bec, estimé selon les sources à 4 ou 5 millions d’euros. Quant au chef, il s’occupe actuellement de son restaurant à Shanghai. Très loin des tracas lyonnais du Confluent.

X
39 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
A vot'bon coeur le 28/06/2013 à 08:16

Contribuables lyonnais, va falloir remettre la main à la poche pour payer les incompétences de la baronnie local à la Confluence.

Signaler Répondre

avatar
Marianne le 27/06/2013 à 16:28
La MPT est incorruptible, c'est ce qui les derange! a écrit le 27/06/2013 à 11h22

Mais nous savons bien ce que nous faisons...en 9 mois combien de masques sont-ils tombés ? Croyez-vous que les citoyens ne s'interrogent pas sur l'extraordinaire puissance de Bergé et du Lobby LGBT? Qui a financé la campagne d'Hollande, qui était son Trésorier? Qui est co-propriétaire du Monde, de La Vie, du Huffngton Post? Comment, pourquoi et par qui sont financé certains Théatres Parisiens? Qui a intérêt a ce qu'on puisse fabriquer des enfants remboursés par la Sécurité Sociale? Pourquoi croyez-vous que Valls fait la chasse à des gens innofensifs, pourquoi Taubira les met-elle en prison? Pourqupoi l'UMP voudrait qu'on en finisse vite? pourquoi NKM s'est-elle abstenu? Pourquoi Bachelot a-t-elle été nommé par Belkacem et intervient sur D8? Dites vous bien que le principal lieu de la corruption, c'est le politique! Toutes les affaires qui sortent actuellement le prouve! C'est bien parce que jusqu'à maintenant personne n'a pu corrompre la Manif Pour Tous qu'elle fait peur! L'UMP a essayé de mettre la main dessus via Frigide Barjot, elle a échoué! Il n'y avait pas d'UMP à la Manif de soutien à Nicolas dimanche dernier...pourquoi?

CQFD !
Aucune hauteur.

La loi du mariage pour tous est une conséquence de la corruption qui gangrène cette République des amis, des copains, des filous, ...
Faire du combat principal la loi du mariage pour tous et non la corruption, c'est jouer les idiots utiles de cette République qui peut ainsi continuer en toute légitimité à piller l'argent public et faire voter des lois pour les copains qui corrompent.

Le combat gagnerait en nombre à s'attaquer à la cause et non à l'une des conséquences.

Signaler Répondre

avatar
Taillables et corvéables... le 27/06/2013 à 11:26
Escroquerie a écrit le 25/06/2013 à 09h47

VNF et Caisse des Dépôts, n'est-ce pas nous les contribuables ?

Mais bien sûr que si!

Signaler Répondre

avatar
Où sont les inccoruptibles? le 27/06/2013 à 11:23
Et ça continue... a écrit le 24/06/2013 à 19h40

Un jour Guéant, un autre jour Cahuzac, etc... Et maintenant la Mairie de Lyon.
Nous avons affaire à tout un système corrompu jusqu'à la moelle qui ne se cache même plus si on n'est un minimum curieux.

Exemple avec un élu lyonnais et un laboratoire qui écrit et certifie dans ses propres assemblées en parlant de lobbyng (langage anglais politico-médiatique) pour ne pas dire corruption : "... on n'attrape les mouches avec du vinaigre... donc en conséquence : ...."
Et là toute une liste de chercheurs et médecins sont visés avec des avantages financiers à la clé.
On découvre quelques lignes en dessous qu'un élu socialiste lyonnais est donc "lobysé" avec un don d'actions de la société cotée au Nasdaq. Tout ceci est page 21 du document ci-après :
http://www.sec.gov/Archives/edgar/data/927761/0000950152-05-003197.txt

Mais étrangement, aucun élu lyonnais ne s'insurge ou demande des comptes à cet élu, ni l'UDI, ni l'UMP, ni le FN, ni EELV, ni FG, etc...
A votre bon vote, messieurs-dames !

Vous oubliez Balladur! C'est tout nouveau ça vient de sortir! Takiedine a tout balancé!

Signaler Répondre

avatar
La MPT est incorruptible, c'est ce qui les derange! le 27/06/2013 à 11:22
Marianne a écrit le 27/06/2013 à 10h57

+2
La manif pour tous doit prendre de la hauteur et comprendre que si cette loi est passée c'est à cause de ce qui gangrène la république entière et plus globalement l'occident, la Corruption.

Démonstration :
Qui a financé la campagne de François Hollande ?
Quelle est la plus grande décision qu'a prise ce gouvernement en 1 an ?

Ce n'est pas contre cette loi qu'il faut manifester, c'est contre la corruption.

Mais nous savons bien ce que nous faisons...en 9 mois combien de masques sont-ils tombés ? Croyez-vous que les citoyens ne s'interrogent pas sur l'extraordinaire puissance de Bergé et du Lobby LGBT? Qui a financé la campagne d'Hollande, qui était son Trésorier? Qui est co-propriétaire du Monde, de La Vie, du Huffngton Post? Comment, pourquoi et par qui sont financé certains Théatres Parisiens? Qui a intérêt a ce qu'on puisse fabriquer des enfants remboursés par la Sécurité Sociale? Pourquoi croyez-vous que Valls fait la chasse à des gens innofensifs, pourquoi Taubira les met-elle en prison? Pourqupoi l'UMP voudrait qu'on en finisse vite? pourquoi NKM s'est-elle abstenu? Pourquoi Bachelot a-t-elle été nommé par Belkacem et intervient sur D8? Dites vous bien que le principal lieu de la corruption, c'est le politique! Toutes les affaires qui sortent actuellement le prouve! C'est bien parce que jusqu'à maintenant personne n'a pu corrompre la Manif Pour Tous qu'elle fait peur! L'UMP a essayé de mettre la main dessus via Frigide Barjot, elle a échoué! Il n'y avait pas d'UMP à la Manif de soutien à Nicolas dimanche dernier...pourquoi?

Signaler Répondre

avatar
Marianne le 27/06/2013 à 10:57
Claude a écrit le 26/06/2013 à 19h34

+1
Cette radicalisation du mouvement de la manif pour tous qui accapare tout l'espace permet au gouvernement de passer sous silence son incompétence désormais notoire, et à tous les partis politiques et syndicats de salariés comme patronaux de ne rendre aucun compte sur toutes ces affaires de filouterie ou de conflits d'intérêts qui explosent et dont le résultat final commun est le pillage de l'argent public des français.

+2
La manif pour tous doit prendre de la hauteur et comprendre que si cette loi est passée c'est à cause de ce qui gangrène la république entière et plus globalement l'occident, la Corruption.

Démonstration :
Qui a financé la campagne de François Hollande ?
Quelle est la plus grande décision qu'a prise ce gouvernement en 1 an ?

Ce n'est pas contre cette loi qu'il faut manifester, c'est contre la corruption.

Signaler Répondre

avatar
Opresseurs le 27/06/2013 à 08:34

Attention !
Quand on dénonce les filouteries des élus et leurs comparses, vous vous retrouvez devant les tribunaux. La défense de l'élu sera financée par l'argent public alors que la vôtre sera financée sur vos deniers personnels. Autant savoir qu'en face tout sera mis en oeuvre pour faire durer les procédures, reporter les audiences, ... Jusqu'à ce que le système vous décourage financièrement de poursuivre.
Ou dans le pire des cas, vous êtes agressés verbalement et/ou physiquement.
Démonstration :
http://www.express.be/business/fr/economy/video-les-deputes-europens-en-viennent-aux-mains-quand-on-les-interroge-sur-la-raison-de-leur-prsence-furtive-dans-les-locaux-du-parlement-europen-en-fin-de-journe/192254.htm

Signaler Répondre

avatar
Claude le 26/06/2013 à 19:34
Révélation a écrit le 26/06/2013 à 15h35

A chaque jour son lot de révélations scandaleuses qui dans beaucoup de pays du monde aurait mis le peuple dans la rue.
Mais là en France, avec le mariage homo, le PS a réussi à cristalliser toute une partie de la population qui ne se rend même plus compte qu'il faut renverser le système mafieux mais pas qu'une loi.
Les socialistes sont très forts pour protéger le système avec les idiots utiles de la manif pour tous.

+1
Cette radicalisation du mouvement de la manif pour tous qui accapare tout l'espace permet au gouvernement de passer sous silence son incompétence désormais notoire, et à tous les partis politiques et syndicats de salariés comme patronaux de ne rendre aucun compte sur toutes ces affaires de filouterie ou de conflits d'intérêts qui explosent et dont le résultat final commun est le pillage de l'argent public des français.

Signaler Répondre

avatar
Révélation le 26/06/2013 à 15:35

A chaque jour son lot de révélations scandaleuses qui dans beaucoup de pays du monde aurait mis le peuple dans la rue.
Mais là en France, avec le mariage homo, le PS a réussi à cristalliser toute une partie de la population qui ne se rend même plus compte qu'il faut renverser le système mafieux mais pas qu'une loi.
Les socialistes sont très forts pour protéger le système avec les idiots utiles de la manif pour tous.

Signaler Répondre

avatar
Pas que la sang qui a été contaminé le 26/06/2013 à 13:12

Seuls les lecteurs titulaires d’un BAC + 6 en combines et magouilles pourront peut-être aborder avec sérénité les circonvolutions du dossier Thomas Fabius. Combien de week-ends gâchés par la lecture de l’article du Parisien du samedi 22 juin consacré à cette affaire ? Combien d’appels au secours, de migraines, de comptables retrouvés pendus, de fiscalistes admis aux urgences ? Dieu-Bercy seul le sait.

Le tout débute par une plainte pour faux et escroquerie. La routine. Tracfin, la cellule anti-blanchiment, découvre un million d’euros arrivé comme par enchantement de Macao sur le compte de Thomas Fabius. Gagné au poker, objecte l’intéressé. Diable ! Contre Humphrey Bogart ou OSS 117 ? Dimanche soir, cinéma de minuit, noir et blanc… on visualise. Puis notre champion du carré d’as crée avec une Néerlandaise – sans doute genre Lauren Bacall – une SCI qui acquiert, en 2012, un appartement de 285 m² boulevard St Germain pour la modique somme de 7,4 millions d’euros dont 3,4 sont apportés par notre héros qui, par ailleurs, ne déclare aucun revenu cette année-là. Oups. Aucune dotation familiale ou héritage n’étant à signaler, nous découvrons que la banque Monte dei Paschi a prêté quatre millions d’euros au fils de qui nous savons, remboursables à terme, sans aucune mensualité jusqu’en 2022. Le nirvana bancaire existe. Sur la base de quelles garanties ce prêt est-il accordé ? Se reporter à la rubrique magie noire de Boulevard Voltaire (rubrique en voie de création).

Les téméraires parvenus jusqu’à ce stade du dossier s’imaginent naïvement être sortis d’affaire et pouvoir partir tranquillement décompresser dans un coin reculé de la Creuse. Que nenni, car voici la saison 2 avec son lot de mystères et de points noirs.

D’un financement douteux, l’appartement a été payé – pour tout simplifier — 26.000 € du mètre carré alors que les prix dans ce quartier oscillent entre 15.000 et 17.000 €. Re oups. Les robinets sont-ils en or massif, comme le fait remarquer un agent immobilier ? La moquette en poil de Panda ? Par quel miracle, ce même appartement payé 4,4 millions en 2010 vaut-il trois millions de plus deux ans plus tard ? Vous reprendrez bien un peu d’UPSA effervescent ?

À l’intention des rares lecteurs ayant survécu aux lignes ci-dessus, il convient d’ajouter en guise de coup de grâce que Thomas Fabius loue un autre appartement à quelques encablures du premier. Un petit 90 m² comportant de grands espaces de réception. Dans quel but ? Les 285 m² du premier ne suffisent pas ? Aïe. Tracfin en effervescence… Comme les comprimés du même nom.

Pour récompenser les deux ou trois lecteurs qui auront réussi à suivre les méandres de ce long fleuve tranquille fabius ien jusqu’au bout, la banque Monté dei Paschi offre un prêt de plusieurs millions d’euros, remboursable aux calendes grecques et sans aucune demande de garantie ou revenu d’aucune sorte. Félicitations aux heureux gagnants.

Signaler Répondre

avatar
Voter le 26/06/2013 à 12:28

Et celle là, vous en voulez encore :
http://www.lepoint.fr/societe/financement-de-la-campagne-de-balladur-ziad-takieddine-se-met-a-table-26-06-2013-1686062_23.php

Continuez de voter les veaux pour des bandes organisées de voyous qui se sont accaparés la république pour mieux piller l'argent public.

Je vote
Tu votes
Il vote
Nous votons
Vous votez
Ils encaissent

Signaler Répondre

avatar
Affirmatif le 26/06/2013 à 10:24
Et ça continue encore et encore a écrit le 26/06/2013 à 08h25

Le brigandage de l'argent public et les conflits d'intérêts liés sont tellement peu répréhensible en France que les voyous de l'aristocratie ont compris qu'il fallait se présenter ou présenter un tiers à leur cause aux élections sous l'étiquette PS ou UMP pour avoir de sérieuses chances de l'emporter.
Cela ne garantissant pas la victoire, les voilà qu'ils imaginent des combines pour tricher aux élections.
Ce qui semble exceptionnel et incroyable encore aujourd'hui semble pourtant une pratique qui se serait industrialisée depuis le séisme de 2002.
Les premières affaires de ce genre commencent à se médiatiser.
http://www.leparisien.fr/essonne-91/double-perquisition-a-la-mairie-de-corbeil-essonnes-25-06-2013-2928249.php

Mais au final peu importe, les français iront encore voter pensant qu'ils peuvent influer sur le cours politique de ce pays dirigée par des bandes organisées de voyous.

Effectivement, il suffit de voir comment se sont déroulés et finis les élections des chefs de partis au PS, UMP et FN.
Mais là face à la fraude interne électorale aucune saisie judiciaire, juste des commissions internes, même pas de dissolution envisagée.

Signaler Répondre

avatar
Et ça continue encore et encore le 26/06/2013 à 08:25

Le brigandage de l'argent public et les conflits d'intérêts liés sont tellement peu répréhensible en France que les voyous de l'aristocratie ont compris qu'il fallait se présenter ou présenter un tiers à leur cause aux élections sous l'étiquette PS ou UMP pour avoir de sérieuses chances de l'emporter.
Cela ne garantissant pas la victoire, les voilà qu'ils imaginent des combines pour tricher aux élections.
Ce qui semble exceptionnel et incroyable encore aujourd'hui semble pourtant une pratique qui se serait industrialisée depuis le séisme de 2002.
Les premières affaires de ce genre commencent à se médiatiser.
http://www.leparisien.fr/essonne-91/double-perquisition-a-la-mairie-de-corbeil-essonnes-25-06-2013-2928249.php

Mais au final peu importe, les français iront encore voter pensant qu'ils peuvent influer sur le cours politique de ce pays dirigée par des bandes organisées de voyous.

Signaler Répondre

avatar
Démonstration le 26/06/2013 à 08:10
bichette a écrit le 25/06/2013 à 10h04

exactement !
c'est nous qui payons pour le transport des valises en direction de la Suisse et du Liechtenstein (n'est ce pas dans ce dernier pays qu'a eu lieu le mariage du fils de AULAS comme par hasard, où COLLOMB était plutôt que d'être à un colloque des plus plus grandes villes moyennes où LYON était pourtant conviée)

Pourquoi n'apportez-vous pas la démonstration de vos dires plutôt que d'employer l'insinuation ?
Nous sommes prêts à voir les preuves.

Signaler Répondre

avatar
DSK le 25/06/2013 à 18:27

DIFFICILE très difficile de se retenir pour ne pas dire TOUS POURRIS

franchement .... !

Signaler Répondre

avatar
Homme de le 25/06/2013 à 17:02
Femme de a écrit le 25/06/2013 à 15h47

Exactement le genre de commentaire aigri où tout est dans l'insinuation, la supposition, le fantasme, enfin bref l'ignorance associée à la jalousie.
Rien qui ne puisse être recoupé pour en faire un début de vérité.
Au suivant !

C'est au contraire exactement un commentaire posé où tout est dans l'explication, le développement et la clarté enfin bref une enquête associé à la compétence.
Tout peut être recoupé pour en faire une vérité que tous les élus taisent.
Au suivant !

Signaler Répondre

avatar
Femme de le 25/06/2013 à 15:47
Et ça continue... a écrit le 24/06/2013 à 19h40

Un jour Guéant, un autre jour Cahuzac, etc... Et maintenant la Mairie de Lyon.
Nous avons affaire à tout un système corrompu jusqu'à la moelle qui ne se cache même plus si on n'est un minimum curieux.

Exemple avec un élu lyonnais et un laboratoire qui écrit et certifie dans ses propres assemblées en parlant de lobbyng (langage anglais politico-médiatique) pour ne pas dire corruption : "... on n'attrape les mouches avec du vinaigre... donc en conséquence : ...."
Et là toute une liste de chercheurs et médecins sont visés avec des avantages financiers à la clé.
On découvre quelques lignes en dessous qu'un élu socialiste lyonnais est donc "lobysé" avec un don d'actions de la société cotée au Nasdaq. Tout ceci est page 21 du document ci-après :
http://www.sec.gov/Archives/edgar/data/927761/0000950152-05-003197.txt

Mais étrangement, aucun élu lyonnais ne s'insurge ou demande des comptes à cet élu, ni l'UDI, ni l'UMP, ni le FN, ni EELV, ni FG, etc...
A votre bon vote, messieurs-dames !

Exactement le genre de commentaire aigri où tout est dans l'insinuation, la supposition, le fantasme, enfin bref l'ignorance associée à la jalousie.
Rien qui ne puisse être recoupé pour en faire un début de vérité.
Au suivant !

Signaler Répondre

avatar
bichette le 25/06/2013 à 14:37
bichette a écrit le 25/06/2013 à 14h01

Quand nos parlementaires en arrivent là : (article mediapart du jour), les contribuables ont le droit de tout imaginer :

Transparence des patrimoines: il y a 25 ans, le PS était moins frileux
25 juin 2013 | Par Mathieu Magnaudeix

Confidentiel
15 Commentaires

Lire aussi

Transparence: des reculs et de beaux restes
Transparence: tout ça pour ça
Patrimoine des élus: la note confidentielle qui a bousculé le gouvernement
Les élus inéligibles à vie? Bataille en vue à l'Assemblée
Transparence: les assistants parlementaires aussi?
Cette fois, promis, argent et politique vont faire bon ménage
Michel Sapin : «Il faut renforcer les peines» visant les élus

L'Assemblée nationale vote ce mardi 25 juin la loi sur la transparence de la vie publique. S'il contient des avancées, notamment en terme de conflits d'intérêts et de contrôle de l'enrichissement illicite des élus, il enregistre aussi des reculs (lire notre analyse détaillée).

Renoncement le plus flagrant: les déclarations des patrimoines des élus ne seront pas publiées, au contraire de ce que François Hollande avait promis début avril, au lendemain du mea culpa de Jérôme Cahuzac. Elle seront seulement consultables en préfecture, par les seuls citoyens du département de l'élu en question. Un registre des personnes ayant consulté ses documents sera tenu. Et la divulgation de ces informations sera punie d'un an de prison et de 45.000 euros d'amende. Un « point d'équilibre », entend-on dans les couloirs de l'Assemblée et de Matignon, pour tenir compte de la colère de députés PS très remontés, qui menaçaient de ne pas voter le texte.

Un détour par les archives (accessibles en ligne) de l'Assemblée nationale permet pourtant de constater qu'il y a 25 ans, les socialistes alors dans l'opposition étaient bien plus audacieux.

Le 3 février 1988, lors du vote d'une précédente loi sur la transparence de la vie politique (c'est la fin de la première cohabitation), un amendement du groupe PS à l'Assemblée nationale avait même proposé la publication du patrimoine des élus « au Journal officiel », le rendant ainsi consultable par n'importe quel citoyen. (cliquer sur l'image ci-dessous ?)

A l'époque, c'est l'actuel ministre du travail de François Hollande, Michel Sapin, qui avait défendu avec ardeur cet amendement « de raison », cosigné par le président du groupe PS de l'Assemblée nationale, Pierre Joxe: « Cet amendement a pour objectif de pousser jusqu'au bout notre volonté, qui devrait être celle de l'Assemblée tout entière, de transparence du patrimoine des élus. Nous considérons que, comme c'est le cas pour les candidats à la présidentielle et comme ce sera le cas pour le président élu, il convient de publier au Journal officiel les déclarations de situations patrimoniales, dont nous venons de déterminer le contenu. Cet amendement de raison permettrait en outre d'éviter que les soupçons, quand ils existent, ne pèsent sur l'ensemble de la classe politique. »

Parmi les députés PS, on trouve à l'époque l'actuel président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, élu de Seine Saint-denis depuis 1981. Vingt-cinq ans plus tard, le même Bartolone est pourtant parti en guerre contre cette publication des patrimoines, symptôme selon lui d'une dérive vers la « démocratie-paparazzi ». "Barto" en a d'ailleurs fait une affaire personnelle, au point de mettre tout son poids politique dans la bataille. « Il a mené un lobbying d'enfer », soupire un "hollandais". A notre connaissance, Bartolone n'avait pourtant pas protesté à l'époque contre cet amendement du groupe PS.
Claude Bartolone en 1992Claude Bartolone en 1992© capture d'écran INA

Sans surprise, la droite au pouvoir avait rejeté la publication des patrimoines au "JO". A la grande déception de Michel Sapin, qui n'a pas assez de mots assez durs pour la majorité RPR-UDF et sa « mauvaise conscience ». « J'aimerais savoir ce qui vous gêne dans le fait que l'on puisse connaître la consistance exacte du patrimoine d'un élu. On l'accepte pour le Président de la République ; vous l'avez voté à l'article l. On l'accepte pour les candidats à la présidence de la République. (…) Et pour vous, députés, ou pour nos collègues sénateurs, on ne l'accepte pas ? (…) J' avoue que je ne comprends pas cette mauvaise conscience qui entoure le patrimoine. »

Un peu plus tard, les socialistes défendent donc un second amendement, « moins ambitieux » précise Sapin, qui prévoit que « les déclarations des situations patrimoniales des députés sont consultables par tout électeur ». ( ? cliquer sur l'image ci-contre)

Michel Sapin détaille : les électeurs pourraient consulter les déclarations de patrimoine « au lieu où » elles sont déposées. « Une disposition similaire existe pour les déclarations de revenus », explique Sapin. C'est, en gros, la solution finalement retenue dans la nouvelle loi. A une différence de taille: à l'époque, il n'est alors nullement question de sanctions pénales pour ceux qui en divulguent les informations. Et encore moins d'un registre listant le nom des curieux…

Unanime, le groupe socialiste vote "pour". Il en sera de même quelques jours plus tard, le 23 février. Le texte revient à l'Assemblée nationale pour son adoption définitive. Joxe et Sapin redéposent l'amendement permettant à tout électeur de consulter le patrimoine des élus.

A nouveau, Sapin est très en verve: « On nous dit souvent : Attention ! Vous risquez de satisfaire une curiosité "malsaine"des électeurs - on la qualifie toujours ainsi en pareil cas -, électeurs auxquels il ne faut pas "jeter en pâture" telle ou telle situation patrimoniale par le biais de telle ou telle déclaration. Cette vision des choses est non seulement erronée, mais profondément rétrograde. C'est une visio

suite de l'article //
A nouveau, Sapin est très en verve: « On nous dit souvent : Attention ! Vous risquez de satisfaire une curiosité "malsaine"des électeurs - on la qualifie toujours ainsi en pareil cas -, électeurs auxquels il ne faut pas "jeter en pâture" telle ou telle situation patrimoniale par le biais de telle ou telle déclaration. Cette vision des choses est non seulement erronée, mais profondément rétrograde. C'est une vision louis-philipparde! On a son petit patrimoine, on s'y accroche et on veut surtout que personne n'en sache rien. Notre vision est radicalement différente. Ce qui crée la suspicion "illégitime", comme l'ont dit les uns ou les autres, envers la classe politique en général, c'est justement la volonté de dissimulation entretenue par certains. »
Michel Sapin à l'Assemblée, en 1991Michel Sapin à l'Assemblée, en 1991© Ina

Sapin enfonce le clou. « Quelle que soit notre situation individuelle, nous aurions tous intérêt à dire que nous n'avons rien à cacher et que chacun peut consulter la liste de notre patrimoine. (...) Si nous adoptions cette disposition réellement moderne, réellement ouverte sur notre temps et sur notre société, toute suspicion disparaîtrait et nul ne pourrait plus utiliser, comme certains vont encore le faire, des expressions comme "jeter en pâture" ou "curiosité malsaine". Non, car nous serions alors irréprochables et nous pourrions, sans aucune crainte, aborder les élections prochaines. »

Le PS applaudit. Un vote est organisé. Sans surprise, la majorité de droite vote contre. Mais les 214 députés socialistes, eux, votent pour. A l'unanimité! Parmi eux, l'actuel ministre Laurent Fabius, Lionel Jospin (alors premier secrétaire du PS), Michel Rocard, Dominique Strauss-Kahn etc.

Et même Claude Bartolone. Qui, par un raccourci cocasse, refusera 25 ans plus tard la publication systématique des patrimoines pour ne pas « jeter les élus en pâture » (là et là) ou céder au « voyeurisme » (ici). Précisément ces arguments « louis-philippards » et « rétrogrades » que Michel Sapin, et avec lui le PS de l'époque, fustigeaient à la fin des années 1980.

Signaler Répondre

avatar
Femme de le 25/06/2013 à 14:33
bernard M a écrit le 25/06/2013 à 13h57

déjà de une, le lichtenstein n'est pas à une heure de route mon cher ....
et de deux, tu es un grand naïf

Avoir des suspicions et faire des insinuations permanentes sur des élus, c'est donc votre définition du grand malin qui sait tout... mais qui ne dévoile rien qui puisse être recoupé pour en faire un débit de vérité.
Quant à celui qui préfère la confiance à la suspicion, les faits aux ragots, il est un donc grand naïf pour vous.
Laissez-moi naïve alors !

Signaler Répondre

avatar
Femme de le 25/06/2013 à 14:27
contribuable conscient a écrit le 25/06/2013 à 13h41

vous êtes un bisounours,
par vos propos vous transpirez la corruption vous même

sans doute dans le rôle de corrompu et vous voulez que ça dure, donc vous protégez les (je parle au pluriel) corrupteurs ....

ça c'est moins bisounours

au fait vous préférez quoi comme variété d'orange ? navel ? sanguine ?

Pour vous, pour ne pas être un bisounours faut donc douter de tous les élus, être persuadés qu'ils en croquent tous, et au passage insinuer n'importe quoi à partir de leurs faits et gestes genre Voici.
Alors, si ne pas être bisounours c'est être cela, oui, je préfère être une bisounours et fière de l'être !!!

Signaler Répondre

avatar
bichette le 25/06/2013 à 14:01
Escroquerie a écrit le 25/06/2013 à 09h47

VNF et Caisse des Dépôts, n'est-ce pas nous les contribuables ?

Quand nos parlementaires en arrivent là : (article mediapart du jour), les contribuables ont le droit de tout imaginer :

Transparence des patrimoines: il y a 25 ans, le PS était moins frileux
25 juin 2013 | Par Mathieu Magnaudeix

Confidentiel
15 Commentaires

Lire aussi

Transparence: des reculs et de beaux restes
Transparence: tout ça pour ça
Patrimoine des élus: la note confidentielle qui a bousculé le gouvernement
Les élus inéligibles à vie? Bataille en vue à l'Assemblée
Transparence: les assistants parlementaires aussi?
Cette fois, promis, argent et politique vont faire bon ménage
Michel Sapin : «Il faut renforcer les peines» visant les élus

L'Assemblée nationale vote ce mardi 25 juin la loi sur la transparence de la vie publique. S'il contient des avancées, notamment en terme de conflits d'intérêts et de contrôle de l'enrichissement illicite des élus, il enregistre aussi des reculs (lire notre analyse détaillée).

Renoncement le plus flagrant: les déclarations des patrimoines des élus ne seront pas publiées, au contraire de ce que François Hollande avait promis début avril, au lendemain du mea culpa de Jérôme Cahuzac. Elle seront seulement consultables en préfecture, par les seuls citoyens du département de l'élu en question. Un registre des personnes ayant consulté ses documents sera tenu. Et la divulgation de ces informations sera punie d'un an de prison et de 45.000 euros d'amende. Un « point d'équilibre », entend-on dans les couloirs de l'Assemblée et de Matignon, pour tenir compte de la colère de députés PS très remontés, qui menaçaient de ne pas voter le texte.

Un détour par les archives (accessibles en ligne) de l'Assemblée nationale permet pourtant de constater qu'il y a 25 ans, les socialistes alors dans l'opposition étaient bien plus audacieux.

Le 3 février 1988, lors du vote d'une précédente loi sur la transparence de la vie politique (c'est la fin de la première cohabitation), un amendement du groupe PS à l'Assemblée nationale avait même proposé la publication du patrimoine des élus « au Journal officiel », le rendant ainsi consultable par n'importe quel citoyen. (cliquer sur l'image ci-dessous ?)

A l'époque, c'est l'actuel ministre du travail de François Hollande, Michel Sapin, qui avait défendu avec ardeur cet amendement « de raison », cosigné par le président du groupe PS de l'Assemblée nationale, Pierre Joxe: « Cet amendement a pour objectif de pousser jusqu'au bout notre volonté, qui devrait être celle de l'Assemblée tout entière, de transparence du patrimoine des élus. Nous considérons que, comme c'est le cas pour les candidats à la présidentielle et comme ce sera le cas pour le président élu, il convient de publier au Journal officiel les déclarations de situations patrimoniales, dont nous venons de déterminer le contenu. Cet amendement de raison permettrait en outre d'éviter que les soupçons, quand ils existent, ne pèsent sur l'ensemble de la classe politique. »

Parmi les députés PS, on trouve à l'époque l'actuel président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, élu de Seine Saint-denis depuis 1981. Vingt-cinq ans plus tard, le même Bartolone est pourtant parti en guerre contre cette publication des patrimoines, symptôme selon lui d'une dérive vers la « démocratie-paparazzi ». "Barto" en a d'ailleurs fait une affaire personnelle, au point de mettre tout son poids politique dans la bataille. « Il a mené un lobbying d'enfer », soupire un "hollandais". A notre connaissance, Bartolone n'avait pourtant pas protesté à l'époque contre cet amendement du groupe PS.
Claude Bartolone en 1992Claude Bartolone en 1992© capture d'écran INA

Sans surprise, la droite au pouvoir avait rejeté la publication des patrimoines au "JO". A la grande déception de Michel Sapin, qui n'a pas assez de mots assez durs pour la majorité RPR-UDF et sa « mauvaise conscience ». « J'aimerais savoir ce qui vous gêne dans le fait que l'on puisse connaître la consistance exacte du patrimoine d'un élu. On l'accepte pour le Président de la République ; vous l'avez voté à l'article l. On l'accepte pour les candidats à la présidence de la République. (…) Et pour vous, députés, ou pour nos collègues sénateurs, on ne l'accepte pas ? (…) J' avoue que je ne comprends pas cette mauvaise conscience qui entoure le patrimoine. »

Un peu plus tard, les socialistes défendent donc un second amendement, « moins ambitieux » précise Sapin, qui prévoit que « les déclarations des situations patrimoniales des députés sont consultables par tout électeur ». ( ? cliquer sur l'image ci-contre)

Michel Sapin détaille : les électeurs pourraient consulter les déclarations de patrimoine « au lieu où » elles sont déposées. « Une disposition similaire existe pour les déclarations de revenus », explique Sapin. C'est, en gros, la solution finalement retenue dans la nouvelle loi. A une différence de taille: à l'époque, il n'est alors nullement question de sanctions pénales pour ceux qui en divulguent les informations. Et encore moins d'un registre listant le nom des curieux…

Unanime, le groupe socialiste vote "pour". Il en sera de même quelques jours plus tard, le 23 février. Le texte revient à l'Assemblée nationale pour son adoption définitive. Joxe et Sapin redéposent l'amendement permettant à tout électeur de consulter le patrimoine des élus.

A nouveau, Sapin est très en verve: « On nous dit souvent : Attention ! Vous risquez de satisfaire une curiosité "malsaine"des électeurs - on la qualifie toujours ainsi en pareil cas -, électeurs auxquels il ne faut pas "jeter en pâture" telle ou telle situation patrimoniale par le biais de telle ou telle déclaration. Cette vision des choses est non seulement erronée, mais profondément rétrograde. C'est une visio

Signaler Répondre

avatar
bernard M le 25/06/2013 à 13:57
Femme de a écrit le 25/06/2013 à 13h10

Pauvre bichette, vos insinuations scandaleuses sont ignobles.
Il suffit donc qu'un élu se rende dans un pays pour que cela sente la suspicion .
Qu"un lyonnais se rendent en Suisse à moins d'une heure en voiture prouverait quoi ?
En raisonnant aussi stupidement que vous, un suisse qui vient à Lyon c'est pour payer plus d'impôts ?
RIDICULE !
Si vous savez des choses, écrivez au Procureur mais cessez de distiller des insinuations aussi ridicules sur des forums.
Il y a des simplets qui lisent et qui prennent pour argent comptant vos déclarations, il suffit de lire les commentaires plus bas.

déjà de une, le lichtenstein n'est pas à une heure de route mon cher ....
et de deux, tu es un grand naïf

Signaler Répondre

avatar
bichette le 25/06/2013 à 13:47
Femme de a écrit le 25/06/2013 à 12h01

Et voilà !!!
Toute une bande de jaloux qui vient se défouler.
Si cela peut vous faire du bien, allez-y mais ne prenez pas ce ton outré qui vous sied mal, vous seriez à leur place vous feriez pire.

on vous met dans les nouveaux sur la liste ?

http://grosseimposture.over-blog.com/article-les-elus-et-la-justice-la-liste-noire-s-allonge-97122589.html

Signaler Répondre

avatar
contribuable conscient le 25/06/2013 à 13:41
Femme de a écrit le 25/06/2013 à 13h10

Pauvre bichette, vos insinuations scandaleuses sont ignobles.
Il suffit donc qu'un élu se rende dans un pays pour que cela sente la suspicion .
Qu"un lyonnais se rendent en Suisse à moins d'une heure en voiture prouverait quoi ?
En raisonnant aussi stupidement que vous, un suisse qui vient à Lyon c'est pour payer plus d'impôts ?
RIDICULE !
Si vous savez des choses, écrivez au Procureur mais cessez de distiller des insinuations aussi ridicules sur des forums.
Il y a des simplets qui lisent et qui prennent pour argent comptant vos déclarations, il suffit de lire les commentaires plus bas.

vous êtes un bisounours,
par vos propos vous transpirez la corruption vous même

sans doute dans le rôle de corrompu et vous voulez que ça dure, donc vous protégez les (je parle au pluriel) corrupteurs ....

ça c'est moins bisounours

au fait vous préférez quoi comme variété d'orange ? navel ? sanguine ?

Signaler Répondre

avatar
Femme de le 25/06/2013 à 13:10
bichette a écrit le 25/06/2013 à 10h04

exactement !
c'est nous qui payons pour le transport des valises en direction de la Suisse et du Liechtenstein (n'est ce pas dans ce dernier pays qu'a eu lieu le mariage du fils de AULAS comme par hasard, où COLLOMB était plutôt que d'être à un colloque des plus plus grandes villes moyennes où LYON était pourtant conviée)

Pauvre bichette, vos insinuations scandaleuses sont ignobles.
Il suffit donc qu'un élu se rende dans un pays pour que cela sente la suspicion .
Qu"un lyonnais se rendent en Suisse à moins d'une heure en voiture prouverait quoi ?
En raisonnant aussi stupidement que vous, un suisse qui vient à Lyon c'est pour payer plus d'impôts ?
RIDICULE !
Si vous savez des choses, écrivez au Procureur mais cessez de distiller des insinuations aussi ridicules sur des forums.
Il y a des simplets qui lisent et qui prennent pour argent comptant vos déclarations, il suffit de lire les commentaires plus bas.

Signaler Répondre

avatar
Marcel. le 25/06/2013 à 12:57
Margueritte a écrit le 24/06/2013 à 22h06

Pourquoi pensez-vous que les opposants politiques ne disent mots sur toutes ces magouilles bien connues avec éléments à l'appui ?
Cela ne concerne pas que le PS malheureusement, ce qui explique ce silence des opposants.

Nous sommes d'accord !

Signaler Répondre

avatar
Femme de le 25/06/2013 à 12:01

Et voilà !!!
Toute une bande de jaloux qui vient se défouler.
Si cela peut vous faire du bien, allez-y mais ne prenez pas ce ton outré qui vous sied mal, vous seriez à leur place vous feriez pire.

Signaler Répondre

avatar
bichette le 25/06/2013 à 11:53
Jeu d'élu(e)s a écrit le 25/06/2013 à 10h55

Je te tiens par la barbichette, tu me tiens par la barbichette, le premier qui raconte ne touchera plus.

je ne suis pas exposée à être corrompue, c'est bien pour cela que je me permets d'ouvrir les yeux quand certains les ferme pour se protéger eux mêmes des mêmes escroqueries

dont tu es peut être

Signaler Répondre

avatar
Jeu d'élu(e)s le 25/06/2013 à 10:55
bichette a écrit le 25/06/2013 à 10h04

exactement !
c'est nous qui payons pour le transport des valises en direction de la Suisse et du Liechtenstein (n'est ce pas dans ce dernier pays qu'a eu lieu le mariage du fils de AULAS comme par hasard, où COLLOMB était plutôt que d'être à un colloque des plus plus grandes villes moyennes où LYON était pourtant conviée)

Je te tiens par la barbichette, tu me tiens par la barbichette, le premier qui raconte ne touchera plus.

Signaler Répondre

avatar
bichette le 25/06/2013 à 10:04
Escroquerie a écrit le 25/06/2013 à 09h47

VNF et Caisse des Dépôts, n'est-ce pas nous les contribuables ?

exactement !
c'est nous qui payons pour le transport des valises en direction de la Suisse et du Liechtenstein (n'est ce pas dans ce dernier pays qu'a eu lieu le mariage du fils de AULAS comme par hasard, où COLLOMB était plutôt que d'être à un colloque des plus plus grandes villes moyennes où LYON était pourtant conviée)

Signaler Répondre

avatar
Escroquerie le 25/06/2013 à 09:47

VNF et Caisse des Dépôts, n'est-ce pas nous les contribuables ?

Signaler Répondre

avatar
Foldire le 25/06/2013 à 08:07
Et ça continue... a écrit le 24/06/2013 à 19h40

Un jour Guéant, un autre jour Cahuzac, etc... Et maintenant la Mairie de Lyon.
Nous avons affaire à tout un système corrompu jusqu'à la moelle qui ne se cache même plus si on n'est un minimum curieux.

Exemple avec un élu lyonnais et un laboratoire qui écrit et certifie dans ses propres assemblées en parlant de lobbyng (langage anglais politico-médiatique) pour ne pas dire corruption : "... on n'attrape les mouches avec du vinaigre... donc en conséquence : ...."
Et là toute une liste de chercheurs et médecins sont visés avec des avantages financiers à la clé.
On découvre quelques lignes en dessous qu'un élu socialiste lyonnais est donc "lobysé" avec un don d'actions de la société cotée au Nasdaq. Tout ceci est page 21 du document ci-après :
http://www.sec.gov/Archives/edgar/data/927761/0000950152-05-003197.txt

Mais étrangement, aucun élu lyonnais ne s'insurge ou demande des comptes à cet élu, ni l'UDI, ni l'UMP, ni le FN, ni EELV, ni FG, etc...
A votre bon vote, messieurs-dames !

Sur ce sujet, comme pour les commissions suisses de la Confluence, les sommes d'argent de labos à des associations dirigées par des élus, etc... nous ne sommes pas prêts d'entendre l'opposition.
Dénoncer, ça rend inquiet les corrupteurs, se taire, c'est donner confiance aux corrupteurs.
L'opposition à Lyon a choisi.

Signaler Répondre

avatar
Tété12 le 25/06/2013 à 07:49

Conflits d’intérêts, copinage, financement abusif, où est ce que Lyon s'arrêtera ? On n'est pas chez Guérini ici !

Signaler Répondre

avatar
Margueritte le 24/06/2013 à 22:06
Marcel. a écrit le 24/06/2013 à 21h05

Dans les dossiers de magouilles lyonnaises, ont retrouve toujours les mêmes !

Pourquoi le parquet et la hiérarchie judiciaire restent-ils immobiles ?

Le citoyen lambda que je suis, doit-il en déduire que cet immobilisme est politique ?!

S'il advenait que la pelote des magouilles lyonnaises venait a être tirée et rendues publique. Le ps serait-il mort sur le plan électoral ?!
Je le pense.

Magouilles + incompétences = DÉGAGEZ DU POUVOIR !

Pourquoi pensez-vous que les opposants politiques ne disent mots sur toutes ces magouilles bien connues avec éléments à l'appui ?
Cela ne concerne pas que le PS malheureusement, ce qui explique ce silence des opposants.

Signaler Répondre

avatar
Marcel. le 24/06/2013 à 21:05

Dans les dossiers de magouilles lyonnaises, ont retrouve toujours les mêmes !

Pourquoi le parquet et la hiérarchie judiciaire restent-ils immobiles ?

Le citoyen lambda que je suis, doit-il en déduire que cet immobilisme est politique ?!

S'il advenait que la pelote des magouilles lyonnaises venait a être tirée et rendues publique. Le ps serait-il mort sur le plan électoral ?!
Je le pense.

Magouilles + incompétences = DÉGAGEZ DU POUVOIR !

Signaler Répondre

avatar
et encore le 24/06/2013 à 20:00

Et dans pas longtemps : musée des confluences, l'Hotel Dieu, Ol Land.....

Signaler Répondre

avatar
Et ça continue... le 24/06/2013 à 19:40

Un jour Guéant, un autre jour Cahuzac, etc... Et maintenant la Mairie de Lyon.
Nous avons affaire à tout un système corrompu jusqu'à la moelle qui ne se cache même plus si on n'est un minimum curieux.

Exemple avec un élu lyonnais et un laboratoire qui écrit et certifie dans ses propres assemblées en parlant de lobbyng (langage anglais politico-médiatique) pour ne pas dire corruption : "... on n'attrape les mouches avec du vinaigre... donc en conséquence : ...."
Et là toute une liste de chercheurs et médecins sont visés avec des avantages financiers à la clé.
On découvre quelques lignes en dessous qu'un élu socialiste lyonnais est donc "lobysé" avec un don d'actions de la société cotée au Nasdaq. Tout ceci est page 21 du document ci-après :
http://www.sec.gov/Archives/edgar/data/927761/0000950152-05-003197.txt

Mais étrangement, aucun élu lyonnais ne s'insurge ou demande des comptes à cet élu, ni l'UDI, ni l'UMP, ni le FN, ni EELV, ni FG, etc...
A votre bon vote, messieurs-dames !

Signaler Répondre

avatar
Lucien le 24/06/2013 à 19:30

C'est marrant mais, la lecture de cet article vient titiller mon odorat, par une odeur insupportable de pourriture !

Ça vous le fait aussi ?!

Tous les ingrédients d'un cocktail olfactif de station d'épuration, sont réunis.

Politicards et financiers sur fond de copinage...
Les premiers prenant les deuxièmes pour des cons et des tirelires !

Les municipales vont êtres agitées.
Car les financeurs trompés, ne seront plus là pour aider à une réélection.

Il y a fort à parier, qu'ils vont rendre la "monnaie" au manipulateur...

Signaler Répondre

avatar
Sonjah le 24/06/2013 à 19:25

Non mais allo quoi, le tribunal de commerce découvre le fil à couper le beurre quoi. Toutes ces magouilles doivent cesser, voter l'alternance en 2014 ! Boudot, Havard, Perrin-Gilbert, je m'en fous !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.