Quartier de la Confluence : l'étau se resserre sur Larose (Cardinal)

Quartier de la Confluence : l'étau se resserre sur Larose (Cardinal)
LyonMag

Jean-Christophe Larose va-t-il payer sa gestion calamiteuse du dossier Le Bec ?

Larose et Collomb pour le lancement du chantier du siège d'Euronews, leur dernière apparition ensemble devant les médias - LyonMag
Larose et Collomb pour le lancement du chantier du siège d'Euronews, leur dernière apparition ensemble devant les médias - LyonMag

La brigade financière est en tout cas en train d'enquêter selon nos informations, confirmées par un dossier dévoilé ce vendredi par Lyon Capitale.
Selon nos confrères, elle épluche les dossiers de fonctionnement du Docks 40, établissement dont est actionnaire le patron de Cardinal, et de l'ancienne Rue Le Bec, désormais propriété de Larose.
La brigade de répression de la délinquance fiscale serait également sur le dos du promoteur.
Une pression judiciaire forte pour celui qui bâtit le quartier de la Confluence avec son ami Gérard Collomb.

Comme nous le révélions en exclusivité en juin dernier, la justice a d'abord appelé en responsabilité les associés de la SCI des Salins (détenue à 45% par Voies Navigables de France, à 30% par Jean-Christophe Larose et ses associés et à 25% par la Caisse des Dépôts et Consignations), les bailleurs de la Rue Le Bec étaient coupables d'avoir soutenu financièrement (et à perte) le chef lorsqu'il était à la tête de son restaurant de la Confluence (aides financières avec baisse de loyer, travaux pris en charge par les bailleurs, franchises de loyers...).
Le tribunal leur demandait alors de combler le passif de Nicolas Le Bec, estimé selon les sources à 4 ou 5 millions d’euros.

Autre rebondissement le 17 février, la révocation par le tribunal de commerce de Lyon de Sylvain Larose, frère de Jean-Christophe, et patron du Docks 40, établissement plus que jamais menacé.

Alors que de possibles montages financiers dans des paradis fiscaux (Luxembourg, Panama, Suisse) sont étudiés par la BF, Jean-Christophe Larose ne se montre plus. Du moins aux côtés de Gérard Collomb qui s'est empressé depuis le départ à Shanghai de Nicolas Le Bec, de couper les ponts avec lui. Au moins durant la période électorale. Au moins jusqu'à la fin de l'enquête.

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Devine le 15/02/2018 à 21:56

Ça sent pas Larose....

Signaler Répondre

avatar
linlin le 01/04/2014 à 17:42

En France la réussite est souvent jalousée.
Un gros rancunier, qui se fait passer pour un journaliste d'investigation, s'acharne pour l'instant, jusqu'à ce que la meute des chiens se retourne contre lui.....

Signaler Répondre

avatar
Vjacques le 04/03/2014 à 11:44

Une noire page à ajouter au noir dossier du socialiste G. Collomb apres rue Grolee, Sacvel, Confuence, et j'en oublie

Signaler Répondre

avatar
Pas de 3ème mandat le 01/03/2014 à 14:34

Collomb a transformé Lyon en gâteau à partager entre amis. Ils se goinfrent. C'est ça le "modèle lyonnais"!!

Signaler Répondre

avatar
C'est pas moi le 01/03/2014 à 10:36

Comme son copain Hollande, Collomb va nous dire qu'il n'était pas au courant.
Ce n'est jamais de leur faute au PS

Signaler Répondre

avatar
Nova le 01/03/2014 à 09:11

Collomb nous aurait menti ?

Signaler Répondre

avatar
Le gaulois est de retour le 01/03/2014 à 00:05

Moi je pense qu un rancunier en veut à Collomb et Larose

Signaler Répondre

avatar
confit le 28/02/2014 à 22:03

tiens tiens...encore des petits arrangements suspect, oh!pourtant ce bon Monsieur Collomb est une oie blanche..... et le problème du permis du Métropole n'a rien à voir avec la Mairie....tout le monde sait que les permis sont de la responsabilité du Préfet,c'est du moins ce que le frère Collomb veut faire croire à son bon peuple. Pas très joli tout ça, mais Monsieur Bobard nous dirait que les Lyonnais s'en foutent...ce sont des bricoles!

Signaler Répondre

avatar
MISERE le 28/02/2014 à 18:30

Cette affaire sera étouffée comme toutes les autres.
Collomb à la main mise sur tout à Lyon

Signaler Répondre

avatar
Lyon bananière le 28/02/2014 à 18:17

Du préfet au procureur, tous des maçons !
Il ne se passera rien.
On prend les paris ?

Signaler Répondre

avatar
magouilleur le 28/02/2014 à 17:31

Magouille et compagnie tout ça

Signaler Répondre

avatar
Contribuable le 28/02/2014 à 17:24

Lyon, le gang des maçons !

Signaler Répondre

avatar
navels ou maltaises ? le 28/02/2014 à 17:10

"Alors que de possibles montages financiers dans des paradis fiscaux (Luxembourg, Panama, Suisse) sont étudiés par la BF, Jean-Christophe Larose ne se montre plus. Du moins aux côtés de Gérard Collomb qui s'est empressé depuis le départ à Shanghai de Nicolas Le Bec, de couper les ponts avec lui. Au moins durant la période électorale. Au moins jusqu'à la fin de l'enquête."

Il faut tout faire pour paraitre blanc comme linge pendant la campagne électorale ... jusqu'à bannir toute identification au parti socialiste, ça peut desservir voyez vous !

Signaler Répondre

avatar
anselmo le 28/02/2014 à 17:07

Quand on vous le dit que G.Collomb est entouré de collaborateurs pour le moins sulfureux!!!!

Hier ,c'était wroum wroum ,aujourd'hui la fleur ...
Voilà bien des affaires qui ne sentent pas la rose....
EVIDEMMENT NON !

Signaler Répondre

avatar
on y est le 28/02/2014 à 17:02

"avec son ami GERARD COLLOMB"

Je vous l'ai dit, on ouvre le rideau et on va être surpris par le spectacle tant celui de la Confluence, de Grôlée, que du stade ( privé, sauf pour le financement)

"Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse"
Jean de La Fontaine

et en parlant d'eau, il va en falloir beaucoup pour étouffer l'incendie, même avec tous les "frères" de la terre

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.