Panama Papers : un promoteur réputé proche de Gérard Collomb en garde à vue

Panama Papers : un promoteur réputé proche de Gérard Collomb en garde à vue
Jean-Christophe Larose - LyonMag

Selon nos informations, le parquet national a opéré plusieurs interpellations et perquisitions depuis mercredi matin dans la région lyonnaise. Des gardes à vue étaient en cours ce jeudi en fin de journée. Les investigations sont conduites dans le cadre du scandale Panama Papers.

Jean-Christophe Larose, le patron du groupe Cardinal, fait partie des personnes entendues dans le cadre de cette enquête. Il a choisi Richard Zelmati, le ténor du barreau de Lyon pour le défendre. Il s'agit également de l'avocat du maire de Lyon Gérard Collomb.

Or, précisément, Jean-Christophe Larose est connu pour sa proximité avec le maire de Lyon qui lui a littéralement donné les clés du quartier de la Confluence lorsque ce bout de territoire de la prsqu’île de Lyon n’était encore qu’une friche industrielle.

Selon une source proche du dossier, la garde à vue de M. Larose serait levée dès ce jeudi soir. D’autres personnes ont été entendues et interpellées dans la région lyonnaise et dans l’Ain.

Suisse, Luxembourg, Panama

Si le parquet national financier s’intéresse à Jean-Christophe Larose, c’est que son groupe a tissé des liens intenses avec plusieurs places offshores comme la Suisse et le Luxembourg dont plusieurs actifs s’évaporent ensuite vers deux sociétés écrans immatriculées au Panama.

Ces deux sociétés panaméennes ont été créées par le cabinet Mossack Fonseca par qui est venu le scandale des Panama Papers. 

Et l'enquête du parquet de Lyon?

L’enquête du parquet national financier vient par ailleurs s’entrechoquer avec l’enquête initiée à Lyon par le parquet local. La justice lyonnaise s’intéresse elle aux commissions occultes versées en Suisse en marge de plusieurs contrats immobiliers. Ces commissions ont transité par une société suisse, la Sepim dont on retrouve une société homonyme mais basée au Luxembourg.

Le parquet de Lyon avait réclamé l’aide des autorités suisses dans le cadre d’une demande d’entraide internationale afin de faire avancer les investigations. La justice suisse avait fait droit à la demande des autorités judiciaires lyonnaises dans un arrêt du tribunal pénal fédéral qui accepte l’entraide judiciaire. Le parquet de Lyon est sur la piste de commissions occultes qui se chiffrent en centaines de milliers d’euros qui auraient été versées en Suisse au moyen de fausses factures.

L’enquête du parquet national financier sur le groupe lyonnais n’en est qu’à ses balbutiements. D’autant plus qu’elle s’inscrit dans le cadre d’une vaste investigation à l’échelle nationale en vue de vérifier la situation de chaque Français dont le nom apparaît dans le fichier du cabinet Mossack Fonseca.

Pour l'heure, les enquêteurs vérifient tous les éléments en leur possession. Une source judiciaire au parquet national financier invite d’ailleurs à la prudence en expliquant que les enquêteurs étaient au beau milieu d’investigations et qu’il était nécessaire de préserver la présomption d’innocence dans ce dossier.

Slim Mazni

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Fifite le 03/07/2016 à 16:58

Corruption,politiques ,voyous ,financiers .... C'est le même monde,ils travaillent tous les uns pour les autres .

Signaler Répondre

avatar
abalu le 02/07/2016 à 22:19

le même avocat que collomb tout est dit

Signaler Répondre

avatar
Bigoudi le 01/07/2016 à 10:44

C'est loin de sentir la rose cette affaire la !!

Signaler Répondre

avatar
Pfffffiout le 01/07/2016 à 10:28
Saugey a écrit le 30/06/2016 à 23h29

Comme par hasard la justice lyonnaise ne bouge pas tout le monde savaient et rien ne se passait et c'est à Paris que les actions sont lancées Il est clair que le ministère de la justice doit se méfier des réseaux lyonnais

Normal, i Larose tout le monde !
Ah ah

Signaler Répondre

avatar
Papa tango le 01/07/2016 à 09:48

avatar
AlanBa le 01/07/2016 à 09:30

Bah alors, les copains de Gégé ils ne sont pas propre ?

Je me rappelle qu'en 2014 durant les municipales Fenech avait dénoncé les agissements de Larose

Signaler Répondre

avatar
Même pas peur le 01/07/2016 à 09:15

Les parisiens, tous juges qu'ils sont, vont découvrir ce qu'est la mafia lyonnaise franç-maçonne, et là hop ça va faire pshittt que cette enquête.

Signaler Répondre

avatar
GOT in Lyon le 01/07/2016 à 07:22

C'est un signal fort envoyé à certains... Justice is coming !

Signaler Répondre

avatar
Saugey le 30/06/2016 à 23:29

Comme par hasard la justice lyonnaise ne bouge pas tout le monde savaient et rien ne se passait et c'est à Paris que les actions sont lancées Il est clair que le ministère de la justice doit se méfier des réseaux lyonnais

Signaler Répondre

avatar
mkaoc le 30/06/2016 à 22:02

Le système Collomb se fissure !

Signaler Répondre

avatar
Lenteurdetorture le 30/06/2016 à 21:51

La justice qui se réveille 15 ans plus tard... Mieux vaux tard que jamais....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.