Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Richard Delauzun - LyonMag

Richard Delauzun, CGT Ville de Lyon : “Grève dans les cantines ? La balle est dans le camp de Collomb”

Richard Delauzun - LyonMag

Richard Delauzun, secrétaire général de la CGT Ville de Lyon, était l’invité ce jeudi de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.

LM : L'intersyndicale CFTC, Unsa et Sud des agents de la Ville organise une grève cette semaine dans les cantines scolaires lyonnaises. Les syndicats dénoncent les conditions de travail. La grève pourrait être poursuivie la semaine prochaine. Votre syndicat et la CFDT n’y participent pas, y'a-t-il une divergence entre vous ?
"Sur le fond non, mais il y a divergence sur la méthode. Nous, la CGT, avons déposé en premier le préavis de grève et nous avons demandé à tous les syndicats de se joindre à nous. La CFDT l’a fait, pas les autres syndicats. C’est leur choix."

LM : Selon vous, est-ce une erreur de faire grève juste avant les vacances ?
"Ce sera à eux d’assumer ce qui se passera. Je n’en sais rien. Nous nous sommes rendus compte que ces dernières années, il y avait eu beaucoup de préavis de grève déposés, mais que rien n’est réglé sur le fond. Il y a un vrai dysfonctionnement au niveau de la direction de l’éducation, il y a une vraie réorganisation à prévoir. Et plutôt que demander des postes à tout-va sans savoir où ils vont, il faut d’abord comprendre l'organisation pour les placer là où il faut."

LM : Pour l'intersyndicale il est préférable de faire grève juste avant les grandes vacances, plutôt que la première semaine à la rentrée, car il s'agirait d'une période un peu moins préjudiciable.
"On a essayé en 2010. Eux l'ont déjà fait en 2012 et ils recommencent cette année. Et finalement on a toujours rien réglé.
A la CGT on prendra sur nos vacances pour négocier et j’espère que la Ville en fera autant pour trouver une solution pour essayer de créer une organisation sereine et pérenne. On éviterait ainsi tous ces préavis qui, quand même, créént des difficultés sur le terrain. C’est le service public, ce sont les gamins qu’on accueille, ce sont eux la priorité."


LM : Concrètement, quelle est la situation des les agents dans les cantines ?
"Ils sont fatigués, ils sont épuisés. On a des équipes vieillissantes, des cantines qui se remplissent de plus en plus. Il faut savoir que l’année prochaine, il y aura environ 1000 enfants en plus dans les cantines. Tous les ans, il y a une progression de 5% et toujours à effectif constant. Les remplacements ne sont pas faits, les quelques chiffres qui nous ont été donnés démontrent déjà qu’il manque vraiment du monde pour remplacer le personnel absent."

LM : Comment explique-t-on qu’il y ait tant d’agents en maladie ou qui ne soient pas capables d’assurer le service ?
"Le maire a décidé d’accueillir tous les enfants. Politiquement, on n’est pas contre. Sauf qu’il faut les moyens. Et du coup les cantines ont grossi. La pause méridienne est devenue le coup de feu de la journée. C’est vraiment épuisant. La Ville doit prendre conscience que la population qui vieillit ne peut plus faire le boulot. Ca n’a pas été fait jusqu’à maintenant. On veut faire en sorte que ces personnes puissent être reclassées sur des postes et mettre à la place des gens en pleine forme."

LM : La CGT et la CFDT ont été reçues mardi par la Ville. Cette dernière planche depuis plusieurs mois sur ce projet de réorganisation. Comment s’est passée la rencontre ?

"Même l’administration se rend compte qu’il y a un sérieux problème. Elle a décidé de jouer cartes sur table. Il nous semble qu’il y a une ouverture, ce n’était pas un face-à-face. On n’est pas naïfs, on sait qu’il y a toujours des jeux. Mais ce ne sont pas les négociations habituelles."

LM : Il y a un diagnostic qui est fait pour dire "Dans chaque école, combien d’agents manquent et combien d’enfants il y aura en plus" ?
"Ils nous ont donné la cartographie du nombre d’écoles, du nombre d’agents et du nombre d’enfants. Par rapport à un ratio pour l’encadrement des enfants.
Du coup on a une lisibilité. Mais on ne sait pas exactement combien il manque de postes. On connaît le nombre de maladies et d’absents et le nombre de remplacés. Mais on n’a pas encore le nombre de maladies de courte durée."


LM : Vous comprenez qu’avec le budget tendu de la Ville de Lyon, avec l’augmentation du nombre d’enfants, ce soit compliqué de s’organiser ?
"Bien sûr. Je sais que les dotations de l’Etat vont se réduire. Le maire est en difficulté par rapport à ça. Mais en même temps on est un service public et le maire doit faire des choix. S’il a décidé d’accueillir tous les enfants à la cantine, il doit mettre les moyens en conséquence. Si c’est pour les accueillir dans de mauvaises conditions, à quoi sert le service public ?
Moi j’entends déjà dire sur le terrain "J’en ai marre de toutes ces grèves, mes gamins je les mets dans le privé l’année prochaine". Ce n’est pas le but et je ne suis pas certain que le maire veuille ça. Mais il faut tout de même qu’il s’engage. La CGT lèvera d’ailleurs le préavis de grève à partir du moment où le maire nous aura rencontré. Apparemment il joue le jeu puisqu’il nous verra en septembre. On attend que les travaux avancent un peu et là on demandera un engagement. Maintenant, de savoir si le préavis sera levé ou pas, je n’en sais rien. C’est trop tôt. Mais la balle est dans son camp."



Tags : cantines | greve cantines |

Commentaires 1

Déposé le 27/06/2013 à 13h08  
Par charabras Citer

Depuis trop longtemps la ville de Lyon s'est désintéressée du problème des cantines en comptant sur la bonne conscience des gens qui assurent ce service
.
C'est en quelque sorte un chantage à la conscience .Mais les gens n'en peuvent vraiment plus , ils donnent tout ce qu'ils peuvent depuis longtemps et ne voient venir aucun renfort . Au lieu de pratiquer la politique du clash inévitable Colomb serait bien inspiré de vraiment s'engager pour régler ce gros problème .
Il est temps à présent de se donner les moyens de sa politique . Faire grossir le nombre d'élèves sans recruter de personnel est totalement irresponsable .

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.