Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Romain Meltz - LyonMag

La santé, le privé et l’Hôtel-Dieu

Romain Meltz - LyonMag

Le Grand Stade ? Sérieusement ? Le vrai projet de Collomb : c’est l’Hôtel-Dieu.

Que faire de l’Hôtel-Dieu de Soufflot, immense bâtiment du 2e arrondissement dominant le Rhône sur 400 mètres ? Le rénover.

Projet gigantesque, que la société Eiffage-construction mène, prise dans le parcours du combattant de la demi-douzaine d’autorisations administratives nécessaires à tous travaux sur un bâtiment classé. Eiffage devrait obtenir les derniers précieux sésames, ceux des commissions de sécurité, fin 2013, et commencer alors les vrais travaux.
D’ici là la société aura mobilisé des spécialistes de la dendrochronologie -  ces gens qui font parler des morceaux de bois extraits des mille charpentes du bâtiment pour les dater précisément - , des historiens de la menuiserie, pour reconstituer l’évolution des huisseries dans un bâtiment qui n’a cessé de se transformer au cours de ces 800 dernières années, des ferronniers, des menuisiers, des compagnons qui travailleront à nettoyer la pierre, restaurer les montants, faire de cet Hôtel-Dieu un bâtiment flambant d’histoire quand il sera livré en 2017.

Partout en France des Hôtels-Dieu ont connu ce destin. A Marseille, racheté par la Mairie après avoir fermé aux patients, il a été revendu après transformation à l’Intercontinental Hotel Group, cette même chaine britannique qui gèrera en 2017, à Lyon, son hôtel de luxe sous le grand dôme de l’actuel Hôtel-Dieu.
A Lyon, si le Grand Dôme sera attribué à l’hôtel Intercontinental, le dôme Pascalan surplombera des bureaux et des commerces, et le dôme des Quatre Rangs dominera sur 15 000 m² la fameuse Cité de la gastronomie.

Que manquera-t-il ? Presque rien. Mais un presque "rien" qui agite un peu et dont les défenseurs espèrent que la campagne des municipales à venir permettra de faire un "beaucoup". A ceux là, il est difficile d’accepter que Gérard Collomb soit le président des Hospices Civils de Lyon, cet organisme public qui se dessaisit de son Hôtel-Dieu pour 94 ans, en échange d’un loyer (non communiqué) versé par Eiffage aux HCL, avec charge à Eiffage de se rembourser en louant les emplacements des 55 000 m² de l’Hôtel Dieu aux commerçants, entreprises et particuliers (12 appartements sont prévus).

Garder une dimension "service public" à l’Hôtel Dieu

Ceux là sont un peu usés comme le sont les tenants du PRPS - Pôle Régional de Promotion de la Santé - imaginé en 2009 par un collectif de citoyens et d’associatifs désireux d’être accueillis au sein de l’Hôtel-Dieu version 2017, pour loger sur un minuscule 1500 m² des associations de promotion de la santé d’échanges et recherches.
Mais qui dit associations, soutenues par la Région ou par les Agences Régionales de Santé (l’Etat) dit - on le sait - moyens faibles, insuffisants pour payer les loyers exigés par Eiffage.

Problème : comment obtenir d’Eiffage que celui-ci loue pour moitié moins cher par rapport au prix du marché ? En comptant sur l’influence de Gérard Collomb ? Ce dernier ne veut pas en entendre parler et ne tend depuis 2009 qu’une boudeuse sourde oreille au collectif, même lorsque Mgr Barbarin (alerté par B.M Duffé, vicaire et membre du collectif du Pôle) prend la parole publiquement pour reprocher au maire son refus de conserver une dimension sociale/publique/de santé, au nouvel Hôtel Dieu de 2017.

Le PRPS n’est qu’un des mille projets qui pourraient ré-introduire de la santé à l’Hôtel Dieu, il est presque invisible aujourd’hui que le souffle de la pétition est retombé et que le manque de dynamique entre les associations du PRPS est souligné par ceux mêmes qui soutenaient le projet à son départ (comme Thierry Philip, maire du 3e arrondissement).
Mais les critiques portées par Barbarin à l’époque sont aujourd’hui relayées par la droite municipale qui souligne que l’actuel maire trahit une promesse électorale du candidat  Gérard Collomb de 2008. Une double trahison pour Michel Havard (candidat UMP pour Lyon 2014) et Christophe Geourjon (UDI) qui considèrent que leur opposant se ferme à une revendication de citoyens lyonnais tout en ne respectant pas le symbole d’un bâtiment emblématique pour la ville de Lyon en le cédant à la main mise d’entreprises privées. 

Reproche de "promesse non tenue" que peuvent partager des hommes et femmes de gauche. Les Verts d’abord. Pierre Hémon, EELV le 13 mai dernier rappelait qu’il pensait comme Emeline Baume, … qu’il est essentiel, indispensable et non pas accessoire, que "ce lieu accueille des activités attractives et utiles socialement, pour le plus grand nombre". Nathalie Perrin-Gilbert maire PS du 1er fait écho à cette idée quand elle souligne que "les valeurs de solidarité et de coopération sont absentes de nos politiques", ce que traduit ce qu’elle appelle une "démission du politique" qui a conduit Gérard Collomb à refuser de réguler les demandes du marché et donc à "livrer Lyon aux promoteurs".
          
La réponse santé de la Mairie : la Cité de la Gastronomie ?

Cela n’affecte par Gérard Collomb, passionné par le projet de l’Hôtel Dieu 2017, et convaincu tardif, mais enthousiaste à l’idée d’inclure sa Cité de la Gastronomie dans cet Hôtel-Dieu.
Car au reproche d’avoir privatisé totalement cet espace de service public de santé ouvert à tous qu’était l’Hôtel-Dieu, les défenseurs de la Cité de la Gastronomie répliquent qu’au sein du Parcours du Goût (restaurants et épiceries) il y aura un espace public de la santé.
Architecturalement, en tout cas, la Cité de la Gastronomie prend effectivement la place qui était réservée au Musée de la Santé, projet mort-né faute de financement. De fait cette Cité inclura des éléments d’éducation, de formation, de diffusion des pratiques liées au diptyque nutrition et santé qui est l’angle de la candidature lyonnaise. Il y aura des salles d’expositions permanentes et temporaires.
Mais même avec l’investissement surprise de la Ville de Lyon (3 millions d’euros) il faut que la Ville trouve des financements privés. Gérard Collomb, lors de sa dernière conférence de presse révèle une liste de contacts pris.    Eiffage  sera surement l’un d’entre eux (mais a vocation à se retirer totalement du projet immobilier dès 2017), mais Seb ne peut encore rien dire et Sanofi, joint, est plus qu’incrédule.
In fine donc,  la Cité de la Gastronomie ne sera peut-être pas très publique, et faiblement marquée "santé". Très loin en tout cas du rêve des promoteurs du Pôle Régional de Promotion de la Santé, qui voudraient inventer un nouveau rapport à la prévention des risques, avec bien peu de soutien du côté de l’Agence Régionale de la Santé qui n’entend pas augmenter ses subventions - ce qui ne peut pas être reproché au Maire de Lyon. Dans ces conditions reste-t-il …

…une dernière chance pour la santé à l’Hôtel Dieu ?

Eiffage assure que tout contact n’est pas rompu avec le PRPS. Une nouvelle réunion aura lieu ce mois ci. Le "gap" entre ce que les associations peuvent payer et ce dont Eiffage a besoin pour être rentable peut il être réduit ? Gérard Collomb, désireux de mener comme il l’entend son projet de restauration, est-il conscient que  pour ses opposants politique un Hôtel-Dieu sans vrai projet de soin pour les lyonnais est un angle de critique appréciable alors qu’il ne lui serait pas difficile de trouver quelques m² dans les 50.000 au total ?
Les intermédiaires s’activent. Pour enterrer le projet ou le ressusciter ? Il n’est peut être pas trop tard pour un minuscule miracle de la santé à l’Hôtel-Dieu.

Romain Meltz avec Camille Royon

Twitter : @lemediapol



Tags : Romain Meltz |

Commentaires 14

Déposé le 01/09/2013 à 00h25  
Par Prps Citer

Le dernier commentaire en plus de mépris facile est bête et ignare: le projet de PRPS n'est pas un projet médical mais un projet de promotion de la santé qui vise à développer une culture de PREVENTION par l'éducation, la communication et la recherche action...

Déposé le 08/07/2013 à 12h51  
Par Franck Citer

L'Hotel Dieu, pour y avoir séjourné deux mois, je suis bien content qu'il devienne un lieu de vie plutôt que de mort

Déposé le 07/07/2013 à 17h26  
Par Prout Citer

Faut arrêter avec l'Hotel Dieu. La moitié des gens ne savent déjà plus ce que c'était. Moi j'y ai fait mon premier dépistage du VIH et je suis pas forcément mécontent que la partie santé quitte ces lieux lugubres...

Déposé le 07/07/2013 à 17h22  
Par Antwort Citer

Quelqu'un sait si l'Hotel Dieu fermera ses portes le soir ? Parce que leurs cours "merveilleuses", ca risque de devenir la cour des Miracles un peu

Déposé le 06/07/2013 à 10h03  
Par L'Hotel-Dieu, futur joyaux de Lyon. Citer

J'ai assisté à une merveilleuse visite de l'Hotel-Dieu.
Le conférencier n'était autre que l'Architecte des Monuments Historiques, Monsieur Repellin.

Un homme qui a su à la fois nous faire "vivre l'Hotel-Dieu" à travers les sciècles et imaginer son futur!
La santé sera bien présente et le projet magnifique!
La grande Coupole, vue de l'intérieur, sera visible par tous les lyonnais...En plus de 50 ans je ne l'avais jamais vu...

Je dirai que cette réhabilitation de ce joyaux architectural rendra aux lyonnais un batiment qu'ils n'avaient aucune chance auparavant de connaitre!

Bravo Monsieur Collomb pour ce projet qui va donner une autre dimension à la Ville de Lyon...et constituera une chance pour la Presqu'Ile historique.

Déposé le 06/07/2013 à 08h38  
Par Pam Citer

Après le combat de conserver de la santé à l'Hotel Dieu, je propose que l'on se mobilise pour réintroduire un petit peu de la SNCF à Orsay, quelques trouffions aux Subsistances et surtout que l'on permette au fort St. Jean de retrouver sa vrai vocation : nous protéger de la Suisse.... Cahuzac on est avec toi!

Déposé le 05/07/2013 à 18h24  
Par Swag Citer

@lemediapol a écrit le 05/07/2013 à 18h19

Il y a de drôle d animaux pas loin de l hôtel dieu mais de là à parler de parc d attraction ...

Si si, un Parc Astérix en plein coeur de Lyon. Ou mieux encore, le Stade des Lumières. Ca aurait de la gueule, pas de problème d'accès et ca fera plaisir à Monsieur Tête (quoique, je sais pas trop ce qui lui fait plaisir...)

Déposé le 05/07/2013 à 18h21  
Par @lemediapol Citer

Jean a écrit le 05/07/2013 à 15h52

mediapol, un conseil, vos textes sont trop longs. Ils pourraient, l'être moins.

Oui Jean, ils pourraient l être. Je vais sucrer toutes les voyelles dans le prochain je gagnerai un peu de place :-)

Déposé le 05/07/2013 à 18h19  
Par @lemediapol Citer

Swag a écrit le 05/07/2013 à 17h35

Je ne comprends pas pourquoi les gens de droite sont si attachés aux activités médicales de l'Hotel Dieu. Moi perso, je m'en fous. On a suffisamment d'hopitaux, l'histoire et le patrimoine lyonnais est suffisamment représenté et reconnu. J'aurais bien vu un parc d'attractions à la place, rasez moi tout ça.

Il y a de drôle d animaux pas loin de l hôtel dieu mais de là à parler de parc d attraction ...

Déposé le 05/07/2013 à 17h35  
Par Swag Citer

Je ne comprends pas pourquoi les gens de droite sont si attachés aux activités médicales de l'Hotel Dieu. Moi perso, je m'en fous. On a suffisamment d'hopitaux, l'histoire et le patrimoine lyonnais est suffisamment représenté et reconnu. J'aurais bien vu un parc d'attractions à la place, rasez moi tout ça.

Déposé le 05/07/2013 à 15h52  
Par Jean Citer

Natas a écrit le 05/07/2013 à 10h46

Pour cela il y a St Luc St Joseph à 2 encablures de là...

mediapol, un conseil, vos textes sont trop longs. Ils pourraient, l'être moins.

Déposé le 05/07/2013 à 10h46  
Par Natas Citer

@lemediapol a écrit le 05/07/2013 à 10h23

Oui mais un lieu de santé qu on peut trouver facilement, sans GPS, en ville, quand c est un peu la panique, ce n est pas mal quand même non ?

Pour cela il y a St Luc St Joseph à 2 encablures de là...

Déposé le 05/07/2013 à 10h23  
Par @lemediapol Citer

Oui mais un lieu de santé qu on peut trouver facilement, sans GPS, en ville, quand c est un peu la panique, ce n est pas mal quand même non ?

Déposé le 05/07/2013 à 09h55  
Par Louison Citer

Les caisses de l'état sont pleines !
Allez, on rase gratis ! C'est la fête !
On continue de jeter le fric du contribuable par les fenêtres pour faire plaisir à 10 gauchistes qui parlent de la santè publique depuis leur duplex à la croix rousse.
Non seulement les HCL seront toujours propriétaires de l'hôtel dieu, recevront un loyer, mais eh plus, les sommes seront réinvesties dans la santé des lyonnais.
Moi je préfère qu'on ne supprime pas de postes aux HCL, qu'on investisse pour la qualité des soins au lieu de dilapider des sommes folles par dogmatisme dans un lieu qui n'est plus adapté à la médecine moderne !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.