Gabriac et Benedetti s'en remettent à la CEDH et attaquent le préfet Carenco en justice

Gabriac et Benedetti s'en remettent à la CEDH et attaquent le préfet Carenco en justice
Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac - LyonMag

Les deux ex-leaders des groupuscules d'extrême-droite dissous Jeunesses Nationalistes et Oeuvre Française tenaient une conférence de presse ce lundi à Paris.

Albert Doutre et Jean-François Carenco, attaqués pour injures publiques - LyonMag
Albert Doutre et Jean-François Carenco, attaqués pour injures publiques - LyonMag

Alexandre Gabriac et Yvan Benedetti ont ainsi expliqué se tourner vers la Cour européenne des Droits de l'Homme (CEDH) pour déposer un recours et espérer l'annulation du décret du ministère de l'Intérieur. Une décision qui intervient après le rejet de leur recours vendredi par le Conseil d'Etat.
Yvan Benedetti a prévenu qu'"en dissolvant l'Oeuvre française et les Jeunesses nationalistes, ils (l'Etat ndlr) vont laisser des militants dans la nature, des militants qui seront de potentiels loups solitaires". L'élu vénissian prédit même l'avenir de ces militants qui "pourront légitimement, à titre personnel, se lancer dans l'action directe contre des représentants de l'action publique".

Autre action coup-de-poing des deux nationalistes, le cheminement de leur plainte pour "injures publiques" contre Jean-François Carenco, préfet du Rhône, et Albert Doutre, directeur départemental de la Sécurité Publique. En mai dernier, Gabriac et Benedetti leur reprochaient de les avoir traité d'"imbéciles" et de "nervis". Des propos tenus par Carenco et Doutre lors d'un reportage de France 3.
Selon le Progrès, ces derniers seront convoqués le 22 novembre par un juge d'instruction du tribunal de grande instance de Lyon en vue de leurs mises en examen jugées automatiques et probables par nos confrères.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
MOULIN le 01/11/2013 à 23:12

heureusement que certains sont des Résistants et pas des Traitres la France est en Danger aux mains des Gaucho

Signaler Répondre

avatar
FFF le 29/10/2013 à 16:06

je suis mort de rire , des anti européen saisissant la CEDH.

Signaler Répondre

avatar
Nico8469 le 29/10/2013 à 15:31

Courage, je vous soutiens

Signaler Répondre

avatar
pauvre le 29/10/2013 à 13:37
Greg69003 a écrit le 29/10/2013 à 10h06

LYON NE SERA PAS LA CAPITALE DU FASCISME. JAMAIS.

POuf ,Pouf ,POUF

Signaler Répondre

avatar
Greg69003 le 29/10/2013 à 10:06

LYON NE SERA PAS LA CAPITALE DU FASCISME. JAMAIS.

Signaler Répondre

avatar
^^ le 29/10/2013 à 09:43

vive l'oeuvre française

Signaler Répondre

avatar
Illustre inconnu le 29/10/2013 à 08:48

Heureusement, Gabriac et Benedetti sont là pour nous prévenir que les militants de son organisation sont de potentiels déséquilibrés violents... Je reste persuader que le FN les accueillera à bras levé.

Signaler Répondre

avatar
colleur d'affiche le 29/10/2013 à 07:46

ils serviront à coller les affiches pour Marine Lepen.....

Signaler Répondre

avatar
baby et nepal le 29/10/2013 à 06:40

Bravo nous sommes avec vous

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.