Réforme des rythmes scolaires : plus de 1700 personnes manifestent à Lyon

Réforme des rythmes scolaires : plus de 1700 personnes manifestent à Lyon
LyonMag

Le rendez-vous était donné à 10h30 place des Terreaux ce jeudi.

A l'appel de la CGT, les enseignants et autres salariés des écoles primaires publiques lyonnaises se sont rassemblés massivement pour protester contre la réforme des rythmes scolaires. Durant leur trajet en direction de la préfecture, plus de 1700 personnes ont été recensées.
Les syndicats dénoncent toujours les conditions, notamment en termes de moyens, de ce retour à la semaine de 4 jours et demi dans les écoles primaires et ils demandent une remise à plat du dispositif.
Selon l'Education nationale, 23% des enseignants sont en grève au niveau national et 41% à Paris.

Au total, 60% des classes sont fermées ce jeudi ainsi que 70% des cantines scolaires. Par ailleurs, un service minimum d'accueil sera mis en place à Lyon, huit gymnases sont réquisitionnés pour accueillir les enfants des écoles primaires publiques. Il s'agit du gymnase Genety (1er arrondissement), Chanfray (2e), Maison du Judo (3e), Jeunet (5e), Viricel (6e), Clemenceau (7e), Kennedy (8e) et Jean-Zay (9e).

Dans le Rhône, seuls Irigny, Feyzin, Saint-Fons et Chasselay appliquent cette réforme depuis la rentrée 2013. Contrairement à Lyon ou Villeurbanne, le village rhodanien de Bibost refuse lui de la mettre en place en 2014.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
spartacus le 14/11/2013 à 21:14
pas content, pas content a écrit le 14/11/2013 à 18h18

1) c'est faux , je suis bien plus à gauche que ça

2) en quoi votre commentaire apporte quoi que ce soit dans cette discution

Oui, franchement, carrément "hors sujet". 0

Signaler Répondre

avatar
spartacus le 14/11/2013 à 20:37

Pour un mouvement "unitaire", c'est la CGT qui l'a dit, 2700 manifestants, c'est quand même très peu. Et si effectivement, 60% des classes étaient fermées, on se demande ce qu'on fait les enseignants et autres personnels aujourd'hui. Il y en a quand même 9.000 dans le Rhône + 5.000 agents divers ! Donc, même pas 20% de mobilisés.
Je pense effectivement, même si je comprends certaines des revendications, notamment qui va payer, qu'on est plus dans un mouvement d'humeur, et non social, qui vise essentiellement à dézinguer le ministre et qui vise aussi la défense de certains intérêts de la profession, l'intérêt des élèves venant nettement au second plan. Quant aux parents, je n'ai pas vu qu'ils se solidarisaient avec la mauvaise humeur de certains syndicats
Comme disait Walt Disney, le meilleur moyen d'avancer, c'est d'arrêter de parler et de commencer à agir !

Signaler Répondre

avatar
Foldire le 14/11/2013 à 18:56
pas content, pas content a écrit le 14/11/2013 à 18h18

1) c'est faux , je suis bien plus à gauche que ça

2) en quoi votre commentaire apporte quoi que ce soit dans cette discution

1) C'est bien ce que je craignais.
2) Vos commentaires ne sont que de la propagande pour le Régime en place.

Signaler Répondre

avatar
pas content, pas content le 14/11/2013 à 18:18
Foldire a écrit le 14/11/2013 à 18h13

18/20 !
Peut mieux faire !
Néanmoins t'as bien appris ta leçon du petit socialiste illustré.
Manque juste les accusations de racisme et d'extrémiste de droite envers ces beaufs de français qui s'opposent à ce projet parce qu'ils sont ignares.
Et là, cela aurait mérité un 20.
Faudra y penser la prochaine fois.
Professeur Payons... avec l'argent des contribuables ma réforme à mon nom.

1) c'est faux , je suis bien plus à gauche que ça

2) en quoi votre commentaire apporte quoi que ce soit dans cette discution

Signaler Répondre

avatar
Foldire le 14/11/2013 à 18:13
pas content, pas content a écrit le 14/11/2013 à 18h04

Cette réforme a du sens:

1) tout le monde sait que les enfants sont plus attentifs et réceptifs le matin, troquer 4 grosses journées par 5 matinée et 4 petites apres midi ne peut être que positifs.

2) Intégrer en parallèle de la scolarité d'autres activités d'éveil et de découverte ne peut pas être négatif à l'épanouissement des enfants.

3) ces apres midi sont à créer alors oui à l'instant "T" tout n'est pas en place rien n'est parfait et rien ne le sera dans 6mois.
Il va falloir inventer, essayer, réussir et aussi échouer en tirer les conclusions.

4) Certains petits villages de France on fait appel à des bénévoles, à des retraités qui non seulement prennent beaucoup de plaisir à éveiller et partager avec les enfants mais surtout permettent de retisser un lien inter générationnel que l'on à un peu trop mis de côté depuis quelques temps.

5) Chaque région pourra occuper ces moments en fonction de ses propres diversités géographique et culturel au final nos futurs petit citoyens connaitront à la fois l'unité de notre pays mais aussi les richesses propres à sa région.

Alors c'est sur que l'école le samedi ou le mercredi matin ça peut déplaire et être inconfortable aux adultes mais est ce bien la le but de cette réforme et son sens.

Oui on est en France le pays ou l'on veut moins de radar mais aussi on chacun veut pouvoir rouler à la vitesse qu'il désire. On veut du changement mais sans rien changer, on veut des projets d'avenir mais qui se mettent en place tout suite avec des résultats des demain.

Mais tout cela n'est pas possible......

18/20 !
Peut mieux faire !
Néanmoins t'as bien appris ta leçon du petit socialiste illustré.
Manque juste les accusations de racisme et d'extrémiste de droite envers ces beaufs de français qui s'opposent à ce projet parce qu'ils sont ignares.
Et là, cela aurait mérité un 20.
Faudra y penser la prochaine fois.
Professeur Payons... avec l'argent des contribuables ma réforme à mon nom.

Signaler Répondre

avatar
pas content, pas content le 14/11/2013 à 18:04

Cette réforme a du sens:

1) tout le monde sait que les enfants sont plus attentifs et réceptifs le matin, troquer 4 grosses journées par 5 matinée et 4 petites apres midi ne peut être que positifs.

2) Intégrer en parallèle de la scolarité d'autres activités d'éveil et de découverte ne peut pas être négatif à l'épanouissement des enfants.

3) ces apres midi sont à créer alors oui à l'instant "T" tout n'est pas en place rien n'est parfait et rien ne le sera dans 6mois.
Il va falloir inventer, essayer, réussir et aussi échouer en tirer les conclusions.

4) Certains petits villages de France on fait appel à des bénévoles, à des retraités qui non seulement prennent beaucoup de plaisir à éveiller et partager avec les enfants mais surtout permettent de retisser un lien inter générationnel que l'on à un peu trop mis de côté depuis quelques temps.

5) Chaque région pourra occuper ces moments en fonction de ses propres diversités géographique et culturel au final nos futurs petit citoyens connaitront à la fois l'unité de notre pays mais aussi les richesses propres à sa région.

Alors c'est sur que l'école le samedi ou le mercredi matin ça peut déplaire et être inconfortable aux adultes mais est ce bien la le but de cette réforme et son sens.

Oui on est en France le pays ou l'on veut moins de radar mais aussi on chacun veut pouvoir rouler à la vitesse qu'il désire. On veut du changement mais sans rien changer, on veut des projets d'avenir mais qui se mettent en place tout suite avec des résultats des demain.

Mais tout cela n'est pas possible......

Signaler Répondre

avatar
Cumulus Plancus le 14/11/2013 à 17:05

Manifester contre soi-même et s'en indigner ! Misère socialiste...

Signaler Répondre

avatar
Foldire le 14/11/2013 à 13:26

Encore une mesure d'égo et non pensée pour l'intérêt général.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.