Dissidents PS du Rhône : Perrin-Gilbert et Darne sur le banc des accusés ce mardi

Dissidents PS du Rhône : Perrin-Gilbert et Darne sur le banc des accusés ce mardi
Nathalie Perrin-Gilbert et Jacky Darne dans le viseur du PS du Rhône - LyonMag

Le bureau national du Parti Socialiste se réunit mardi afin d'examiner les dossiers de plusieurs mauvais élèves du département en vue des élections municipales.

C'est David Kimelfeld, premier secrétaire fédéral du Rhône, qui avait annoncé à la mi-décembre la saisine des instances nationales concernant "les cas d'indiscipline caractérisée" faisant suite à l'investiture des candidats en vue du scrutin de mars prochain dans le département. Autrement dit ceux s'étant mis en congé du parti afin de mener leur propre bataille. Une action pas faite "de gaieté de cœur", nous avait assuré David Kimelfeld en décembre dernier.

Parmi les cas étudiés ce mardi, celui de Nathalie Perrin-Gilbert. La maire du 1er arrondissement a pris sa propre route pour les municipales avec son GRAM (Groupe de Réflexion et d'Actions Métropolitaines). Elle avait annoncé le 20 septembre dernier sa mise en congé du parti socialiste comme plusieurs de ses Gramiens afin de se lancer dans la course. Un choix dont le but était "de retrouver notre liberté d'action et de militantisme en vue des élections municipales, ceci sans tromper les électeurs et les électrices et sans nuire aux idées et valeurs socialistes que nous partageons", était-il écrit dans la lettre des représentants du GRAM adressée à Harlem Désir et à David Kimelfeld.

Fait plus exceptionnel, le cas d'un ancien premier secrétaire fédéral du parti sera également dans le viseur des instances nationales. Jacky Darne avait en effet annoncé sa mise en congé provisoire à la fin de l'année afin de soutenir et de figurer sur la liste de son fils, Jean-Christophe Darne, candidat dissident aux municipales à Rillieux-la-Pape. Cela au détriment de Renaud Gaquelin, le poulain du PS. A noter également sur la table le dossier de la vice-présidente de la Région Rhône-Alpes, Farida Boudaoud qui défiera Jérôme Sturla à Décines ainsi qu'une dizaine d'autres de dissidents ayant décidé de figurer sur des listes concurrentes du Parti socialiste. Les personnes concernées risquent deux ans de suspension du parti.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Souvenir le 14/01/2014 à 23:31

Darne a fini sa carrière après la raclée que Cochet lui a donnée aux Législatives

Signaler Répondre

avatar
machons ensemble le 14/01/2014 à 17:48
larutap a écrit le 14/01/2014 à 13h44

Darne qui vient de l'extrême gauche du parti veut placer son fils , il est vrai qu'entre sa retraite professionnelle , celle de ses divers mandats son fils aurait du s'inscrire aux restos du coeur ! Il n'avait pas demandé l'exclusion de Collomb quand celui ci soutenait Braillard contre Mérieux qui avait comme suppléante Mme Perrin !
C'est du délire

Non, Non c'est la GLF!!!!

Signaler Répondre

avatar
larutap le 14/01/2014 à 13:44

Darne qui vient de l'extrême gauche du parti veut placer son fils , il est vrai qu'entre sa retraite professionnelle , celle de ses divers mandats son fils aurait du s'inscrire aux restos du coeur ! Il n'avait pas demandé l'exclusion de Collomb quand celui ci soutenait Braillard contre Mérieux qui avait comme suppléante Mme Perrin !
C'est du délire

Signaler Répondre

avatar
Foldire le 14/01/2014 à 13:02

Non content de payer les galipettes socialistes avec de jeunes courtisanes, il nous faut, nous contribuables, travailler dur pour payer la prochaine retraite de Jean-Marc Ayrault, dont le montant sera inversement proportionnel à son efficacité.
Jugez plutôt :
http://www.lepoint.fr/economie/l-exorbitante-retraite-d-ayrault-14-01-2014-1780011_28.php

Continuons moutons que nous sommes à voter !

Signaler Répondre

avatar
zavatta le 14/01/2014 à 12:19

Dehors les clowns......qui reviendront au PSexe une fois les elections passées..

Signaler Répondre

avatar
Basse1 le 14/01/2014 à 09:48

Dans la région, socialiste= centriste

Donc si, pour vous socialiste=socialiste, c'est la tête à Toto et l'exclusion illico !!!

Il plaisante pas avec cela, Collombsss l'homme girouette. Il a passé trop de temps à leurrer les électeurs de gauche et du centre pour que la supercherie éclate au grand jour.

Avec les revenus des 10 mandats, les enjeux financiers et de pouvoir de notre cumulard sont trop importants pour laisser planer le moindre doute.

Signaler Répondre

avatar
mic123 le 14/01/2014 à 09:19

C'est normal peu importe de parti, il y a des règles, si l'on n'est pas d'accord ou si l'on fait des listes dissidentes, il faut que les partis sanctionnent....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.