Municipales dans le Rhône : qui aura droit de fusionner au second tour ?

Municipales dans le Rhône : qui aura droit de fusionner au second tour ?
LyonMag

Pour arriver au second tour, en duel, en triangulaire voire en quadrangulaire, un candidat aux municipales doit atteindre la barre fatidique des 10%.

En dessous de ce pourcentage, les candidats seront recalés mais pas forcément éliminés de la course. En effet, si une liste obtient entre 5% et 9,99%, elle a la possibilité de fusionner avec un candidat qualifié pour le second tour.
Il faudra toutefois aller très vite car les nouvelles listes (inchangées ou complétées avec les "petits" candidats et une partie de leur troupe) devront être déposées en préfecture avant ce mardi 25 mars 18h.
Autant dire que les négociations seront serrées, d'autant plus que la visite à Lyon du président chinois Xi Jinping vient tout chambouler.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
PAUVRES GENS le 24/03/2014 à 10:28

La gauche est prête à racler tous les fonds de tiroirs du coté de ses extrêmes, sans crainte et sans honte, c'est pour la bonne cause puisque c'est pour coules la France !!!!

Signaler Répondre

avatar
Ahahahah le 24/03/2014 à 10:05

Ah oui en effet à Lyon c'est tellement sectaire, et dangereux!! On est plus en sécurité, un Collomb peut se pointer chez n'importe qui en pleine nuit et lui chatouiller les pieds...brrrrrr

Signaler Répondre

avatar
Unité salvatrice le 23/03/2014 à 18:44

Tout le monde doit fusionner contre Collomb, il faut sanctionner au local comme au national cette politique ringarde, sectaire et dangereuse.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.