Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

DR

Municipales à Lyon : quelles alliances possibles au second tour ?

DR

Quelques heures seulement après l'annonce des résultats du premier tour des élections municipales, les candidats, qualifiés comme éliminés, ne vont pas échapper à la traditionnelle règle des alliances en vue du second tour.

Pour rappel, pour accéder à nouveau au scrutin de dimanche, en duel, en triangulaire voire en quadrangulaire, le candidat doit atteindre la barre fatidique des 10%. C'est le cas ce lundi matin de 27 candidats dans les huit arrondissements restant de Lyon ; le 6e ayant été remporté dès le premier tour par Dominique Nachury (UMP-UDI) avec 50,06% des voix (Pascal Blache en sera d'ailleurs le maire).

A noter également que les candidats recalés ne sont pas forcément éliminés de la course. En effet, si une liste obtient entre 5% et 9,99%, elle a la possibilité de fusionner avec un candidat qualifié pour le second tour. C'est le cas ce lundi matin de douze candidats à Lyon. Il faudra toutefois aller très vite car les nouvelles listes (inchangées ou complétées avec les "petits" candidats et une partie de leur troupe) devront être déposées en préfecture avant ce mardi 18h. Autant dire que les négociations seront serrées.

Parmi les arrondissements où les potentielles alliances seront particulièrement surveillées, incontestablement le 1er où Nathalie Perrin-Gilbert (FDG/GRAM) a terminé en tête avec 33,46% des suffrages devant Odile Belinga (PS) 25,94%, Jean-Baptiste Monin (UMP) 19,12% et Emeline Baume (EELV) 11,28%. Si la maire sortante a déclaré en préfecture que "la règle voudrait que les autres listes de gauche se retirent" du scrutin, un communiqué est venu quelque peu contredire ces paroles. "Il appartient désormais à la liste "Evidemment Lyon" conduite par Gérard Collomb (PS) de proposer des bases d'alliance qui permettent de respecter le vote et la vie démocratique dans la cité. Aline Guitard est mandatée afin de rechercher un accord démocratique sur toute la Ville sur la base de nos propositions", était-il écrit. Une alliance avec le Parti Socialiste permettrait sans doute à Nathalie Perrin-Gilbert de conserver son fauteuil de maire.

La situation est d'ailleurs plus ou moins la même dans le 4e arrondissement où David Kimelfeld (PS) a obtenu le plus grand nombre de suffrages avec 34,26% avec derrière lui Emmanuel Hamelin (UMP-UDI) 24,46%, Etienne Tête (EELV) 11,87% et Aline Guitard (FDG/GRAM) 10,02%. A suivre également la décision d'Europe Ecologie Les Verts de s'allier ou non avec le PS pour ce second tour des municipales. "Concernant les alliances avec Collomb, c'est au plus fort de décrocher son téléphone, on est prêt à discuter", a-t-il assuré.
En revanche, pas de doute sur une possible alliance du Front National à un autre parti. "Pas de discussions possibles avec quiconque", a déclaré dimanche soir Christophe Boudot, tête de liste de Lyon Bleu Marine.



Tags : municipales | alliances |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.