Opération anti-fraude dans le métro lyonnais ce jeudi

Opération anti-fraude dans le métro lyonnais ce jeudi
LyonMag

Près de 280 salariés de Keolis et membres du comité exécutif du groupe auront pour mission ce jeudi "d'inciter à la validation et limiter le passage par accolement".

L'ensemble de la ligne B du métro sera donc surveillé de près. Un point presse sera organisé dans la matinée par le président du Sytral, Bernard Rivalta, pour présenter aux médias les derniers résultats obtenus sur la lutte contre la fraude.

Tags :

metro

fraude

22 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
REALY le 04/04/2014 à 16:00

C'est vrai que payer un abonnement TCL pour les djeun's, cela fait une bouteille de vodka a boire en moins par mois et un IPHONE neuf par ans.

Signaler Répondre

avatar
TCL le 04/04/2014 à 15:33
cameleon a écrit le 04/04/2014 à 14h39

J'peux vous garantir que si les tickets étaient à 20cts peu de personnes auraient "la flemme" d'aller jusqu'au distributeur, et puis je ne voit pas comment augmenter le prix des tickets pourraient réduire la fraude, plus c'est cher et moins c'est accessible a tous. Et il faut arrêter de se leurrer, ça les arrange bien qu'ils y est des fraudeurs quand tu vois le prix des amendes, sinon ils feraient comme en Angleterre, des contrôleurs a chaques bouches de métro. Ce qui reviendrait bien moins cher que payer chaque jours des dizaines de contrôleurs postés un peu partout dans Lyon.

Ca m´étonnerait que le prix des amendes permette de couvrir le manque à gagner causé par la fraude. Surtout que les amendes ne sont pas systématiquement payées par les fraudeurs...
Bref, il y a un juste milieu entre la gratuité et le ticket à 5€. Mais il faut que tout le monde joue le jeu, sinon ce tarif ne peut qu´aller à la hausse pour couvrir la fraude. Aux usagers d´être des citoyens, qui paient lorsque c´est juste.

Signaler Répondre

avatar
cameleon le 04/04/2014 à 14:39

J'peux vous garantir que si les tickets étaient à 20cts peu de personnes auraient "la flemme" d'aller jusqu'au distributeur, et puis je ne voit pas comment augmenter le prix des tickets pourraient réduire la fraude, plus c'est cher et moins c'est accessible a tous. Et il faut arrêter de se leurrer, ça les arrange bien qu'ils y est des fraudeurs quand tu vois le prix des amendes, sinon ils feraient comme en Angleterre, des contrôleurs a chaques bouches de métro. Ce qui reviendrait bien moins cher que payer chaque jours des dizaines de contrôleurs postés un peu partout dans Lyon.

Signaler Répondre

avatar
Tatonette le 04/04/2014 à 11:56
Frodon a écrit le 04/04/2014 à 11h02

Prix d´impression d´un ticket de métro à bande magnétique: de l´ordre du centime d´euro.
5% de hausse de la fréquentation lors de l´opération "transports gratuits" à l´occasion du pic de pollution. Ca fait encore peu.
Je ne crois pas qu´il y ait beaucoup de gens qui se disent qu´il est plus rentable pour eux de prendre leur voiture que de payer 1 ou 2€ pour un ticket. Amortissement de la voiture, carburant, risque d´amende, stationnement... ca n´a aucun intérêt financier. Mais ca peut être plus rapide, plus pratique... plein de raisons qui font que ces automobilistes ne prendront pas le métro, même avec des tickets gratuits.

Malheureusement, l'amortissement de la voiture, le commun du mortel n'y pense pas, et se contente de penser que le seul coût est le carburant, voire le parking...

Signaler Répondre

avatar
Frodon le 04/04/2014 à 11:02
Nicoolà a écrit le 03/04/2014 à 17h37

J4aimerais d'ailleurs connaître et comparer le prix que coûte l'impression des tickets, les oblitérateurs, les portiques, le salaire des contrôleurs, les campagnes de pubs, les études de prix et de stratégies, "toutes ces choses qui coûtent pour faire payer".

Quel gain pour la ville, l'air, les commerces, etc. que tout le monde circule gratuitement dans des transports en commun ?
Combien laisseraient leur voiture sur les parking TCL ? combien prendrait le vélo car il y aura moins de gaz et de circulation ?

Le rôle de TCL pour la ville serait valorisé. La mère qui n'a pas de voiture enlèverait 3€ sur son allez retour pour faire les courses. 6€ si elle a prit quelqu'un pour l'aider à porter. Sans compter les sorties (au ciné par exemple) qui sont augmentée de 3€ par personnes. Sur une famille de 4 ça fait 12€ qui ne partent pas, ni dans l'économie ni dans l'épargne.

Faire payer c'est la solution de facilité.
Les transports dans une grande ville (et pas seulement) sont d'utilité publique il ne doit pas être au service d'intérêts lucratifs privés.

"Et bien dans ce cas les gens peuvent toujours aller à pied" oui, s'il fait beau, s'ils sont en forme, s'ils ne sont pas pressés par une journée de travail ou des devoirs domestiques.

Voilà. Je ne pense pas que ce soit aussi évident qu'il y parait.

Prix d´impression d´un ticket de métro à bande magnétique: de l´ordre du centime d´euro.
5% de hausse de la fréquentation lors de l´opération "transports gratuits" à l´occasion du pic de pollution. Ca fait encore peu.
Je ne crois pas qu´il y ait beaucoup de gens qui se disent qu´il est plus rentable pour eux de prendre leur voiture que de payer 1 ou 2€ pour un ticket. Amortissement de la voiture, carburant, risque d´amende, stationnement... ca n´a aucun intérêt financier. Mais ca peut être plus rapide, plus pratique... plein de raisons qui font que ces automobilistes ne prendront pas le métro, même avec des tickets gratuits.

Signaler Répondre

avatar
brish le 04/04/2014 à 09:47
Nicoolas a écrit le 03/04/2014 à 21h14

"Alors, juste une petite question : qui finance tout ça si ce n'est pas l'usager ? On rajoute une taxe ?"

"La solidarité à tout va a un coût et ce serait utopique de penser que vous ne payeriez pas"

Lisez bien mon commentaire. Je demande le coût du dispositif qui fait payer les usagers.
Par exemple, les usagers apportent 214,816 millions d'€
je voudrais pouvoir comparer ce chiffre. Comprenez-vous ? En ce sens votre commentaire n'apporte rien.
source : le site du Sytral

"Tant qu'à faire, autant que ce soit ceux qui s'en servent qui paient."
Tout-à-fait d'accord. Pour identifier tout à fait le bénéficiaires de ce transport il faut savoir : qui y gagne de l'argent ? Un Lyonnais qui va en ville, à Miribel, etc. à qui cela apporte-t-il de l'argent ?

"Je ne pense d'ailleurs pas que ceux qui prennent leur voiture pour aller travailler ou autre prendraient plus les TCL si c'était gratuit."

Vous remarquerez d'ailleurs que je pose surtout des question mis à part un fait qui n'est pas discutable sur le prix d'un aller-retour et son impact que le peut considérer proportionnellement à l'activité qui motive le déplacement.
Vous vous permettez de prévoir le comportement d'autres personnes (vous ne vous êtes pas inclus) c'est hasardeux ne trouvez-vous pas. Moi par exemple, je me passerais de la voiture au moins après le parking donc 1-1 score relatif = 0

Ainsi tout votre commentaire est inutile. Quoi que... il est intéressant quand on relève ce point : "La solidarité à tout va a un coût et ce serait utopique de penser que vous ne payeriez pas"

En l'absence de données constructives il ne reste que cette phrase de votre commentaire. Il exprime juste une objection contre la solidarité et ce que vous appelez "utopie".
Au-delà de ce que ça en dit sur votre avis sur la solidarité, vous interprétez mon intervention en laïus "pour la solidarité". Ce n'est pas le cas, d'autres y aurait plus vu de ma part un discours capitaliste au profit des commerces et de la fiscalité (les commerces paient beaucoup d'impôt.s)

Quant au mot "utopie" qui est si pratique pour discréditer un commentaire sachez u'on est loin de cela avec des transports en commun gratuits... très loin. Ce que vous appelez "utopie" je l'appelle un simple détail, une humble amélioration aux impact variés et donc à envisager. Pour rappel, aujourd'hui Lyon est passé au niveau d'alerte.

Si d'autres personnes veulent apporter une réponse à mon commentaire, merci d'en faire un constructif.

Pour ce qui est des chiffres :
Cette fois-ci j'utilise cette source :
le rapport annuel du Sytral.

Cette fois-ci les "clients et autres services ne représentent plus que 199.5M€ soit 98% de ce chiffre 195.51M€

avec un résultat bénéficiaire de 59,3 M€ on se demande quand même si la situation est si dramatique et s'il est nécessaire de chercher des vilains petits canards. Avec un tel résultat ne suis-je pas en droit de me demander plutôt si l'augmentation des prix des titres n'ont pas plutôt comme objectif de rajouter quelques millions au résultat net ?

Avouez que votre position perd de son aplomb maintenant n'est-ce pas ?

Je reposes ma question : comment financez-vous la gratuité ? Parce qu'aligner des chiffres c'est merveilleux, mais au final, qui va payer ?
Et pour info, je prends les transports en commun 4 fois par jour pour aller travailler, je paie mon abonnement chaque mois et je ne prends ma voiture que lorsque je n'ai pas le choix. Alors oui, j'en ai un peu marre de payer pour tous ceux qui veulent profiter d'un service mais ne sont pas prêts à débourser un centime pour un ticket TCL. D'ailleurs, les gens vraiment dans le besoin ont déjà des tarifs privilégiés.

Signaler Répondre

avatar
DEUX POIDS ET DEUX MESURES le 03/04/2014 à 23:55

celui qui ne prend pas de ticket est puni lourdement, c'est un peu normal

mais pourquoi celui qui fraude LOURDEMENT ne l'est il pas ?
il a juste à rembourser ce qu'il a volé dans la poche des contribuables et il est toujours en place à ce jour .... sans autre forme de peine

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/univers/Politique/Sytral/Rivalta-perd-en-Conseil-d-Etat-fin-de-six-ans-de-procedures

trouvez vous cela normal ?

Signaler Répondre

avatar
Nicoolas le 03/04/2014 à 21:14
brish a écrit le 03/04/2014 à 18h35

Alors, juste une petite question : qui finance tout ça si ce n'est pas l'usager ? On rajoute une taxe ? Quand vous prenez le train ou l'avion vous payez, pourquoi en serait-il autrement pour les transports en ville. La gratuité c'est merveilleux sur le papier, mais au final, il faut bien finir par payer, d'une façon ou d'une autre. La solidarité à tout va a un coût et ce serait utopique de penser que vous ne payeriez pas d'une autre façon qu'en achetant un ticket ou un abonnement. Tant qu'à faire, autant que ce soit ceux qui s'en servent qui paient.
Je ne pense d'ailleurs pas que ceux qui prennent leur voiture pour aller travailler ou autre prendraient plus les TCL si c'était gratuit.

"Alors, juste une petite question : qui finance tout ça si ce n'est pas l'usager ? On rajoute une taxe ?"

"La solidarité à tout va a un coût et ce serait utopique de penser que vous ne payeriez pas"

Lisez bien mon commentaire. Je demande le coût du dispositif qui fait payer les usagers.
Par exemple, les usagers apportent 214,816 millions d'€
je voudrais pouvoir comparer ce chiffre. Comprenez-vous ? En ce sens votre commentaire n'apporte rien.
source : le site du Sytral

"Tant qu'à faire, autant que ce soit ceux qui s'en servent qui paient."
Tout-à-fait d'accord. Pour identifier tout à fait le bénéficiaires de ce transport il faut savoir : qui y gagne de l'argent ? Un Lyonnais qui va en ville, à Miribel, etc. à qui cela apporte-t-il de l'argent ?

"Je ne pense d'ailleurs pas que ceux qui prennent leur voiture pour aller travailler ou autre prendraient plus les TCL si c'était gratuit."

Vous remarquerez d'ailleurs que je pose surtout des question mis à part un fait qui n'est pas discutable sur le prix d'un aller-retour et son impact que le peut considérer proportionnellement à l'activité qui motive le déplacement.
Vous vous permettez de prévoir le comportement d'autres personnes (vous ne vous êtes pas inclus) c'est hasardeux ne trouvez-vous pas. Moi par exemple, je me passerais de la voiture au moins après le parking donc 1-1 score relatif = 0

Ainsi tout votre commentaire est inutile. Quoi que... il est intéressant quand on relève ce point : "La solidarité à tout va a un coût et ce serait utopique de penser que vous ne payeriez pas"

En l'absence de données constructives il ne reste que cette phrase de votre commentaire. Il exprime juste une objection contre la solidarité et ce que vous appelez "utopie".
Au-delà de ce que ça en dit sur votre avis sur la solidarité, vous interprétez mon intervention en laïus "pour la solidarité". Ce n'est pas le cas, d'autres y aurait plus vu de ma part un discours capitaliste au profit des commerces et de la fiscalité (les commerces paient beaucoup d'impôt.s)

Quant au mot "utopie" qui est si pratique pour discréditer un commentaire sachez u'on est loin de cela avec des transports en commun gratuits... très loin. Ce que vous appelez "utopie" je l'appelle un simple détail, une humble amélioration aux impact variés et donc à envisager. Pour rappel, aujourd'hui Lyon est passé au niveau d'alerte.

Si d'autres personnes veulent apporter une réponse à mon commentaire, merci d'en faire un constructif.

Pour ce qui est des chiffres :
Cette fois-ci j'utilise cette source :
le rapport annuel du Sytral.

Cette fois-ci les "clients et autres services ne représentent plus que 199.5M€ soit 98% de ce chiffre 195.51M€

avec un résultat bénéficiaire de 59,3 M€ on se demande quand même si la situation est si dramatique et s'il est nécessaire de chercher des vilains petits canards. Avec un tel résultat ne suis-je pas en droit de me demander plutôt si l'augmentation des prix des titres n'ont pas plutôt comme objectif de rajouter quelques millions au résultat net ?

Avouez que votre position perd de son aplomb maintenant n'est-ce pas ?

Signaler Répondre

avatar
PUB12 le 03/04/2014 à 21:03

Les gens rêvent effectivement d'une utopie en parlant de gratuité. Tous services doit être monnayer. Cependant, il serait tout de même possible de réduire le coût des abonnements en mettant plus de pub dans les métro ! Il faut savoir qu'un grand pourcentage des usagers se disent "défavorables" à l'augmentation des publicités dans les métros, mais lorsqu'on sait que le street marking ou tout simplement l'affichage coute très cher, ceci ferait la contre balance.
Je ne comprends donc toujours pas pourquoi ce système ne s'est pas mis en place ! Plus de publicité pour moins payer, réfléchissez, c'est bénéfique pour nous tous. Le métro est une cour de récréation pour nous, publicitaire et pour vous, consommateurs.

Signaler Répondre

avatar
Chkapi le 03/04/2014 à 20:29

Il revient à chacun d'entre nous de lutter contre la fraude et son coût excessif pour la collectivité :
-repousser le resquilleur qui tente de s'accoler,
-ne pas refiler son ticket de métro ou le laisser aux portiques,
-signaler tout enjambement.

Signaler Répondre

avatar
Nicoolas le 03/04/2014 à 20:25
brish a écrit le 03/04/2014 à 18h35

Alors, juste une petite question : qui finance tout ça si ce n'est pas l'usager ? On rajoute une taxe ? Quand vous prenez le train ou l'avion vous payez, pourquoi en serait-il autrement pour les transports en ville. La gratuité c'est merveilleux sur le papier, mais au final, il faut bien finir par payer, d'une façon ou d'une autre. La solidarité à tout va a un coût et ce serait utopique de penser que vous ne payeriez pas d'une autre façon qu'en achetant un ticket ou un abonnement. Tant qu'à faire, autant que ce soit ceux qui s'en servent qui paient.
Je ne pense d'ailleurs pas que ceux qui prennent leur voiture pour aller travailler ou autre prendraient plus les TCL si c'était gratuit.

"Alors, juste une petite question : qui finance tout ça si ce n'est pas l'usager ? On rajoute une taxe ?"

"La solidarité à tout va a un coût et ce serait utopique de penser que vous ne payeriez pas"

Lisez bien mon commentaire. Je demande le coût du dispositif qui fait payer les usagers.
Par exemple, les usagers apportent 214,816 millions d'€
je voudrais pouvoir comparer ce chiffre. Comprenez-vous ? En ce sens votre commentaire n'apporte rien.
source : http://www.sytral.fr/168-ressources-2014.htm

"Tant qu'à faire, autant que ce soit ceux qui s'en servent qui paient."
Tout-à-fait d'accord. Pour identifier tout à fait le bénéficiaires de ce transport il faut savoir : qui y gagne de l'argent ? Un Lyonnais qui va en ville, à Miribel, etc. à qui cela apporte-t-il de l'argent ?

"Je ne pense d'ailleurs pas que ceux qui prennent leur voiture pour aller travailler ou autre prendraient plus les TCL si c'était gratuit."

Vous remarquerez d'ailleurs que je pose surtout des question mis à part un fait qui n'est pas discutable sur le prix d'un aller-retour et son impact que le peut considérer proportionnellement à l'activité qui motive le déplacement.
Vous vous permettez de prévoir le comportement d'autres personnes (vous ne vous êtes pas inclus) c'est hasardeux ne trouvez-vous pas. Moi par exemple, je me passerais de la voiture au moins après le parking donc 1-1 score relatif = 0

Ainsi tout votre commentaire est inutile. Quoi que... il est intéressant quand on relève ce point : "La solidarité à tout va a un coût et ce serait utopique de penser que vous ne payeriez pas"

En l'absence de données constructives il ne reste que cette phrase de votre commentaire. Il exprime juste une objection contre la solidarité et ce que vous appelez "utopie".
Au-delà de ce que ça en dit sur votre avis sur la solidarité, vous interprétez mon intervention en laïus "pour la solidarité". Ce n'est pas le cas, d'autres y aurait plus vu de ma part un discours capitaliste au profit des commerces et de la fiscalité (les commerces paient beaucoup d'impôt.s)

Quant au mot "utopie" qui est si pratique pour discréditer un commentaire sachez u'on est loin de cela avec des transports en commun gratuits... très loin. Ce que vous appelez "utopie" je l'appelle un simple détail, une humble amélioration aux impact variés et donc à envisager. Pour rappel, aujourd'hui Lyon est passé au niveau d'alerte.

Si d'autres personnes veulent apporter une réponse à mon commentaire, merci d'en faire un constructif.

Pour ce qui est des chiffres :
Cette fois-ci j'utilise cette source :
le rrport annuel du sytral.
http://www.sytral.fr/uploads/Image/6e/IMF_MEDIAPETIT/GAB_INIT/3136_774_vignette_RA_2012.jpg

Cette fois-ci les "clients et autres services ne représentent plus que 199.5M€ soit 98% de ce chiffre 195.51M€

avec un résultat bénéficiaire de 59,3 M€ on se demande quand même si la situation est si dramatique et s'il est nécessaire de chercher des vilains petits canards. Avec un tel résultat ne suis-je pas en droit de me demander plutôt si l'augmentation des prix des titres n'ont pas plutôt comme objectif de rajouter quelques millions au résultat net ?

Avouez que votre position perd de son aplomb maintenant n'est-ce pas ?

Signaler Répondre

avatar
brish le 03/04/2014 à 18:35
Nicoolà a écrit le 03/04/2014 à 17h37

J4aimerais d'ailleurs connaître et comparer le prix que coûte l'impression des tickets, les oblitérateurs, les portiques, le salaire des contrôleurs, les campagnes de pubs, les études de prix et de stratégies, "toutes ces choses qui coûtent pour faire payer".

Quel gain pour la ville, l'air, les commerces, etc. que tout le monde circule gratuitement dans des transports en commun ?
Combien laisseraient leur voiture sur les parking TCL ? combien prendrait le vélo car il y aura moins de gaz et de circulation ?

Le rôle de TCL pour la ville serait valorisé. La mère qui n'a pas de voiture enlèverait 3€ sur son allez retour pour faire les courses. 6€ si elle a prit quelqu'un pour l'aider à porter. Sans compter les sorties (au ciné par exemple) qui sont augmentée de 3€ par personnes. Sur une famille de 4 ça fait 12€ qui ne partent pas, ni dans l'économie ni dans l'épargne.

Faire payer c'est la solution de facilité.
Les transports dans une grande ville (et pas seulement) sont d'utilité publique il ne doit pas être au service d'intérêts lucratifs privés.

"Et bien dans ce cas les gens peuvent toujours aller à pied" oui, s'il fait beau, s'ils sont en forme, s'ils ne sont pas pressés par une journée de travail ou des devoirs domestiques.

Voilà. Je ne pense pas que ce soit aussi évident qu'il y parait.

Alors, juste une petite question : qui finance tout ça si ce n'est pas l'usager ? On rajoute une taxe ? Quand vous prenez le train ou l'avion vous payez, pourquoi en serait-il autrement pour les transports en ville. La gratuité c'est merveilleux sur le papier, mais au final, il faut bien finir par payer, d'une façon ou d'une autre. La solidarité à tout va a un coût et ce serait utopique de penser que vous ne payeriez pas d'une autre façon qu'en achetant un ticket ou un abonnement. Tant qu'à faire, autant que ce soit ceux qui s'en servent qui paient.
Je ne pense d'ailleurs pas que ceux qui prennent leur voiture pour aller travailler ou autre prendraient plus les TCL si c'était gratuit.

Signaler Répondre

avatar
JANUS200 le 03/04/2014 à 17:49

Certains automobilistes considèrent le prix du ticket trop élevé. Le carnet permets d'en réduire le cout à 1.5€ pour 1heure, soit l'équivalent d'un litre de carburant. Sans parking, sans amende, sans risque de collision. On ne peut pas tout avoir.

Signaler Répondre

avatar
Nicoolà le 03/04/2014 à 17:37
brish a écrit le 03/04/2014 à 16h43

Eh bien dans ce cas, les gens peuvent toujours aller à pied, c'est gratuit et ça fait faire du sport. Bizarrement ces mêmes personnes qui ne paient pas se baladent avec des téléphones portables dernier cri. Pour ça, ils ont les moyens !!!! C'est un cercle vicieux, les tarifs augmentent justement parce que les gens ne paient pas. Ils faut bien financer l'entretien du réseau, le salaire des conducteurs, etc ... Les contrôles devraient d'ailleurs être beaucoup plus fréquents. Dans le tram, il faut voir le nombre de gens qui ne valident pas, sur le T4 c'est une honte.

J4aimerais d'ailleurs connaître et comparer le prix que coûte l'impression des tickets, les oblitérateurs, les portiques, le salaire des contrôleurs, les campagnes de pubs, les études de prix et de stratégies, "toutes ces choses qui coûtent pour faire payer".

Quel gain pour la ville, l'air, les commerces, etc. que tout le monde circule gratuitement dans des transports en commun ?
Combien laisseraient leur voiture sur les parking TCL ? combien prendrait le vélo car il y aura moins de gaz et de circulation ?

Le rôle de TCL pour la ville serait valorisé. La mère qui n'a pas de voiture enlèverait 3€ sur son allez retour pour faire les courses. 6€ si elle a prit quelqu'un pour l'aider à porter. Sans compter les sorties (au ciné par exemple) qui sont augmentée de 3€ par personnes. Sur une famille de 4 ça fait 12€ qui ne partent pas, ni dans l'économie ni dans l'épargne.

Faire payer c'est la solution de facilité.
Les transports dans une grande ville (et pas seulement) sont d'utilité publique il ne doit pas être au service d'intérêts lucratifs privés.

"Et bien dans ce cas les gens peuvent toujours aller à pied" oui, s'il fait beau, s'ils sont en forme, s'ils ne sont pas pressés par une journée de travail ou des devoirs domestiques.

Voilà. Je ne pense pas que ce soit aussi évident qu'il y parait.

Signaler Répondre

avatar
brish le 03/04/2014 à 16:43
cameleon a écrit le 03/04/2014 à 13h08

Si les tarifs des abonnements et des tickets étaient moins cher il y aurait certainement moins de gens qui fraudent, ona pas tous les moyens, c'est pas par choix que les gens décident de pas payer.

Eh bien dans ce cas, les gens peuvent toujours aller à pied, c'est gratuit et ça fait faire du sport. Bizarrement ces mêmes personnes qui ne paient pas se baladent avec des téléphones portables dernier cri. Pour ça, ils ont les moyens !!!! C'est un cercle vicieux, les tarifs augmentent justement parce que les gens ne paient pas. Ils faut bien financer l'entretien du réseau, le salaire des conducteurs, etc ... Les contrôles devraient d'ailleurs être beaucoup plus fréquents. Dans le tram, il faut voir le nombre de gens qui ne valident pas, sur le T4 c'est une honte.

Signaler Répondre

avatar
TCL le 03/04/2014 à 15:58
cameleon a écrit le 03/04/2014 à 13h08

Si les tarifs des abonnements et des tickets étaient moins cher il y aurait certainement moins de gens qui fraudent, ona pas tous les moyens, c'est pas par choix que les gens décident de pas payer.

Même avec des tickets à 20cts il y aurait des gens qui frauderaient, car ils auraient la flemme d´aller au distributeur, ou tout simplement car ce n´est pas dans leurs principes que tout service se paye.
Alors cette excuse n´est pas valable. Les tickets sont d´ailleurs chers en raison de la fraude: ceux qui paient prennent en charge les frais des usagers qui fraudent. Ce qui vaut pour les TCL se retrouve très bien au niveau de l´Etat d´ailleurs...

Signaler Répondre

avatar
stardust le 03/04/2014 à 13:40
Gojira a écrit le 03/04/2014 à 13h15

Et les siamois, ils font comment ?

Pas le choix deux têtes deux billets comme au foot
une tête peut étre hors jeu l'autre non ...... : )

Signaler Répondre

avatar
NORMAL le 03/04/2014 à 13:36

Je me suis fait contrôlé a l'entrée d'un portique alors le contrôleur voyait très bien que si la porte s’était ouverte, c'est que ma carte été valide.


A n'y plus rien comprendre.

Signaler Répondre

avatar
Gojira le 03/04/2014 à 13:15

Et les siamois, ils font comment ?

Signaler Répondre

avatar
cameleon le 03/04/2014 à 13:08

Si les tarifs des abonnements et des tickets étaient moins cher il y aurait certainement moins de gens qui fraudent, ona pas tous les moyens, c'est pas par choix que les gens décident de pas payer.

Signaler Répondre

avatar
Elose le 03/04/2014 à 12:40

S'ils commenaient par tre ponctuels au niveau des horaires annoncs initialement et conduire normalement et pas comme des brutes , ce serait dj une bonne chose, et nous ne serions plus coeurs de leur donner chaque mois autant d'argent ... Qu'ils prennent du recul et vrifient leur fonctionnement dans un premier temps, car c'est une constatation a se dgrade.

Signaler Répondre

avatar
stardust le 03/04/2014 à 11:58

Bonjour
Apres la gratuitée lors du pic de pollution
il faut bien récupérer l'argent quelque part .....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.