Réduction du nombre de régions : les habitants de Rhône-Alpes pas emballés par l'idée

Réduction du nombre de régions : les habitants de Rhône-Alpes pas emballés par l'idée
LyonMag

C'était l'un des grands axes du discours de politique générale de Manuel Valls.

La réduction du nombre de régions est dans les tuyaux du gouvernement mais les habitants de la région Rhône-Alpes ne semblent pas emballés par l'idée. Ils le sont même moins que la moyenne nationale.

Selon une étude LH2 pour la presse régionale et France Bleu, seulement 14% des Rhônalpins sont favorables au rétrécissement de leur région, 26% à l'amputation d'un ou plusieurs départements et 36% envisagent le regroupement avec une autre région.
40% des interrogés ne seraient pas contre un agrandissement de Rhône-Alpes (moyenne nationale à 39%). Par contre, la disparition de la région n'est envisagée que par 11% des Rhônalpins contre 13% des Français.

Dans le détail, les Rhônalpins apparaissent très attachés à leurs racines locales puisque 74% d'entre eux aiment leur région contre 73% des Français. Ils l'aiment pour son patrimoine (65%), sa gastronomie (53% contre 35% des Français) et son territoire (44%). 5111 Français ont été interrogés sur Internet, dont 505 habitants de la région Rhône-Alpes.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
supression-sans état d'ame le 12/04/2014 à 11:10

il faut bien entendu limiter le nombre de régions et supprimer les départements car l'objectif est de limiter les gabegies de tous ces élus qui touchent de nombreux avantage entourés d'une pleiaide de fonctionnaires territoriaux à la pertinence douteuse pour la majorité
Regrouper les communes pourquoi pas mais cela ne fera pas beaucoup d'économie pour le pays quand on voit les budgets limité avec des élus quasi bénévoles..
En fin il faut surtout déterminer la spécialité des échelons et éviter les compétences multiples génératrices de doublons.les entreprises et les ménages pourrons avoir enfin de l'oxygène avec moins d’impôts et de contrainte administratives pour investir et donc créer des emplois.
Mais les français sont schizophrènes car ils sont en majorité d'accord pour les réformes dans le principe mais malheureusement attachés à leur clocher

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 12/04/2014 à 09:58

La photo du théâtre Romain de Fourvière me donne un idée...
Pourquoi ne pas revenir au découpage aux 3 provinces d'antan de la Gaule Chevelue ?
- la Lyonnaise
- la Belgique, c'est vrai qu'il faudrait lui trouver un autre nom pour ne pas fâcher nos voisins !!
- l'Aquitaine
Dont bien sûr Lyon en serait la capitale !

Signaler Répondre

avatar
fauxprobleme le 11/04/2014 à 01:28

Faux projet, il faut fusionner les communes... pourquoi les journalistes (dont c'est le travail j'imagine) ne mettent pas sur le tapis la question ... c'est quand même une priorité dans ce pays de plus en plus handicapé par ses institutions et son centralisme ... Lyon devrait compter entre 800.000 et 1.400.000 habitants et certaines communes devraient l'intégrer de force ... (l'est lyonnais qui a pris en otage l'aéroport par exemple ...)

Quant aux régions, il leur faut plus de pouvoir, l'Etat qui investit massivement en Ile de France doit lâcher prise.

Les départements, il faudrait juste les conserver pour assurer le lien avec la ruralité ... mais cela ne concerne qu'une faible partie de la France étant donné qu'on habite quasiment tous en ville ...

Signaler Répondre

avatar
... le 10/04/2014 à 22:39

Pas touche à Rhone-Alpes!!

Signaler Répondre

avatar
sam le 10/04/2014 à 17:53

c est le nombre de communes qu il faut diminuer 36000 en france 11000 en allemagne 8000 en italie et espagne qui aura le courage de tailler dans le vif et en supprimer 20000?

Signaler Répondre

avatar
pierrot.42 le 10/04/2014 à 15:22

C'est pas un bon exemple, Rhône Alpes... de part sa taille, c'est une des rares qui n'est pas très menacée...
les rhonalpins le savent bien, c'est pour ça que le sondage donne ces résultats...
Rétrécissement, amputation, regroupement, disparition faut oublier...
Agrandisssement avec 1 ou 2 départements de +, oui c'est la seule modification crédible...

Signaler Répondre

avatar
France obs le 10/04/2014 à 15:09

La Région Rhône-Alpes n'existe quasiment plus depuis que son seul vrai Président, celui capable de la faire grandir sous le régime de la proportionnelle intégrale, en a été chassé. Un seul point est aujourd'hui important : en cesser avec le mille-feuille administratif français. Donc moins de régions et plus du tout de départements c'est bien. Voire, la géographie étant une chose réelle, un plus grand nombre de régions correspondant à une réalité territoriale ou historique ou culturelle, mais plus du tout de départements. Ces nouvelles "petites" régions cumulant les compétences des anciens départements et régions. Avanti Francia !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.