Corbas : les surveillants bloquent la prison ce mardi

Corbas : les surveillants bloquent la prison ce mardi
LyonMag

Une soixantaine de surveillants ont répondu à l'appel du principal syndicat pénitentiaire UFAP UNSA Justice ce mardi.

Ils ont manifesté devant la prison de Corbas, tout en brulant des cagettes. Une quarantaine de personnes étaient aussi ce matin devant la prison de Villefranche-sur-Saône.
Le syndicat dénonce un manque d'effectif, l'augmentation du nombre de détenus ce qui engendre une charge de travail plus importante. Les surveillants dénoncent aussi "la recrudescence des agressions graves" constatées au sein de la prison. Ce blocage s'inscrit dans un mouvement national lancé par la fédération de l'UFAP UNSA Justice.

Mise à jour à 12h : Christiane Taubira, ministre de la Justice, recevra cet après-midi une délégation de l’UFAP-UNSA. "La garde des Sceaux est particulièrement attentive à la situation des personnels pénitentiaires. Ceux-ci font face en effet à une situation très complexe, marquée par une surpopulation record, de fortes tensions en détention et un nombre important de vacances de postes de surveillants, explique le ministère dans un communiqué. (...) Christiane Taubira entend parfaitement les inquiétudes des agents pénitentiaires et entend y apporter des réponses dans les meilleurs délais".

Tags :

corbas

prison

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
SARAH 20 le 05/07/2014 à 17:46

JE PENSE QUE LES GARDIENS NE MANQUE PAS D AIR IL FONT DEJA LA PLUIE ET LE BEAU TEMPS A L INTERRIEUR DE LA PRISON ILS SONT PIRES QUE LES PRISONNIERS SA ME DEGOUTER IL DOIVENT REPRESENTER LA LOI ALORS CE SONT LES ROI DU PETROLE ILS SONT CONTENTE QUI LAISSER LEUR PLACE A D AUTRE

Signaler Répondre

avatar
goffroy le 08/05/2014 à 02:55

Ils commencent à nous fatiguer ces matons.... Qu ils changent de métier si plus rien ne leur va.

Signaler Répondre

avatar
Jean-Marc CHAFFRINGEON le 06/05/2014 à 18:35

Le secrétaire de l'UFAP a déclaré sur France Info qu'à la prison de Saint Quentin Fallavier près de Lyon, les surveillants avaient reçu pour consigne de "fermer les yeux" lors de la fouille des cellules pour éviter les problèmes...
Alors que cela permet de faire cesser divers trafics ou de retrouver des armes (dixit)...
Aujourd'hui, dans les prisons, ce sont les prisonniers qui commandent. Le monde à l'envers.
Triste République.

Signaler Répondre

avatar
francois H le 06/05/2014 à 14:07

Ca c est le retournement

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.