Grand Lyon : appel d'offres pour une voiture propre

Associé aux communautés urbaines de Lille, Nancy, Strasbourg, le Creusot et Bordeaux, le Grand Lyon a lancé un appel d’offres pour construire un petit véhicule urbain peu polluant destiné à ses fonctionnaires. Objectif : réduire les émissions en carbone de son parc automobile et montrer l’exemple. Une initiative de Gérard Collomb, président de la Communauté urbaine et maire de Lyon, qui veut convaincre les constructeurs de répondre à son appel d’offres en s’engageant par avance à en acheter un certain volume. Le Grand Lyon en achèterait ainsi près de 200 à lui seul. Les constructeurs sont libres de choisir la technologie qu’ils souhaitent pour le moteur à condition de limiter au maximum la pollution, d’assurer une autonomie de 200 km et un coût de maintenance limité pour une utilisation d'environ 45 000 km en trois ans. Ils ont jusqu'à septembre 2008 pour répondre en s'engageant à les livrer avant décembre 2009. Il existe déjà des berlines hybrides essence-électrique commercialisées par les japonais Honda et Lexus. Et quelques citadines aux rejets très faibles. En revanche, les petites voitures électriques urbaines proposées par les grands constructeurs n’ont jusque là pas convaincues, faute d’une autonomie suffisante. Une telle voiture passerait donc sans doute par un allégement radical de la structure pour limiter son poids.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.