Précarité : une situation pire qu'il y a cinq ans pour Vénissieux, Givors, Saint-Fons et Rillieux-la-Pape !

Précarité : une situation pire qu'il y a cinq ans pour Vénissieux, Givors, Saint-Fons et Rillieux-la-Pape !

L'INSEE a dévoilé ce jeudi une étude sur la précarité en Rhône-Alpes.

L'Institut s'est associé aux trois métropoles régionales, Lyon, Saint-Etienne et Grenoble, pour "localiser à un niveau très fin les diverses formes de difficultés sociales". Et les trois agglos ont une expérience différente avec la précarité.
Dans la Loire, elle se concentre par exemple dans les centres-villes, tandis que dans le Rhône, elle s'affiche plutôt dans trois communes précises : Vénissieux, Saint-Fons et Vaulx-en-Velin. L'INSEE rapporte que derrière une "situation favorable" de la Métropole se "cache pourtant de grandes disparités". Plus d'un ménage sur 5 est à bas revenus, soit 110 000 ménages. A Vaulx, ce sont 2 ménages sur 5.
La particularité des trois villes les plus précaires de la Métropole, c'est qu'elles cumulent "une forte précarité monétaire, de l'emploi et des fragilités familiales liées principalement à de bas revenus".

Le renouvellement urbain est préconisé par l'INSEE, car il salue en même temps les efforts effectués à la Duchère et à Meyzieu qui dispose désormais de davantage de mixité sociale.

Autre détail alarmant pointé du doigt par l'INSEE, la situation des habitants de Vénissieux, Saint-Fons, Givors et Rillieux-la-Pape est plus précaire qu'il y a cinq ans. Le nombre de personnes dépendantes à plus de 50% des prestations sociales a augmenté.

Tags :

precarite

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Au secours le 25/02/2015 à 09:35
stop aux raccourcis a écrit le 19/02/2015 à 19h00

si les maires étaient responsables de tout, ça se saurait ! Il y a une crise économique, et ce sont les plus pauvres qui la subissent... et il se trouve que ces villes justement abritent beaucoup (trop) d'entre eux ! Aux autres villes de l'agglo de faire preuve de solidarité, en logements sociaux par exemple...

Oui les maires sont responsables de tout cela !
Quand la mairie communiste de Vaulx en Velin fait en sorte de récupérer une grosse partie de la misère et des pauvres de Lyon en échange d'aide du grand Lyon, oui les maires sont responsables, car ces personnes là sont leur électorat pour les élections municipales !

Il y a une loi qui oblige a avoir un taux minimum de logements social dans les villes Pourquoi certaines villes "riches" préfèrent payer l'amende plutôt que d'avoir ces logements sociaux ? C'est un problème des maires comme je vous le dis !

Signaler Répondre

avatar
Votrepseudo le 23/02/2015 à 23:38

Et encore, ça n'est que le début…

Pic de pétrole = quasi-retour à l'ère pré-industrielle.

www.avenir-sans-petrole.org

Signaler Répondre

avatar
charlie le 20/02/2015 à 09:54

je souhaite vivement que la mairesse soit battue aux prochaines élections.

Signaler Répondre

avatar
pépé lz moko le 20/02/2015 à 09:52

venez demander un HLM aux minguettes, vous l'avez illico-presto, mais je vous dis pas le chantier!!! faut vraiment ne rien avoir d'autre.

Signaler Répondre

avatar
lolo le 20/02/2015 à 02:56

et les ghettos de riche des mont d'or quand est-ce qu'on les mixe socialement aussi ... ça ne peut pas allez que dans un seul sens la mixité social !!

Signaler Répondre

avatar
ras le boule le 19/02/2015 à 22:52

Logement social dans l EST ! Pendant ce temps la l ouest est au cho !!!!

Signaler Répondre

avatar
lyonnais de la le 19/02/2015 à 22:27

ben quartier a forte population mixte et peu qui ont envie de se lever pour faire un travail!!

Signaler Répondre

avatar
Givordin le 19/02/2015 à 20:32

Sans parler de ghetto, je pense que certaine ville son prise dans un drôle d'engrenage. A Givors, on sent bien se malaise et on se demande ce que les différents pouvoirs attende pour faire quelque chose. J'espère qu'ils vont se réveiller...

Signaler Répondre

avatar
stop aux raccourcis le 19/02/2015 à 19:00
Au secours a écrit le 19/02/2015 à 18h15

Voici le résultat d'une politique de la ville désastreuse des anciens maires et maire actuels.
J'habite Vaulx en Velin, l'ancien maire a tout fait pour maintenir cet état de précarité, il l'a même favorisé en acceptant plus de 60 % de logement sociale dans la ville !!!
Normal; cette population est son électorat !!!
Comment la ville peut s'en sortir avec autant de logements sociaux, de gens qui ne paient pas d’impôts ?
C'est impossible.
J’espère que la nouvelle maire arrêtera tout cela.

si les maires étaient responsables de tout, ça se saurait ! Il y a une crise économique, et ce sont les plus pauvres qui la subissent... et il se trouve que ces villes justement abritent beaucoup (trop) d'entre eux ! Aux autres villes de l'agglo de faire preuve de solidarité, en logements sociaux par exemple...

Signaler Répondre

avatar
Cassino le 19/02/2015 à 18:44

Article qui enfonce des portes ouvertes, une fois de plus. Les différences sociales augmentent en France d'années en années, il y a plus de pauvres qu'il y a 5 ans. Alors dans les villes où il y a beaucoup de pauvres, situation ne peut que s'aggraver, d'autant que l'érosion sur le pouvoir d'achat est beaucoup plus importante dans les bas revenus.

Signaler Répondre

avatar
Au secours le 19/02/2015 à 18:15

Voici le résultat d'une politique de la ville désastreuse des anciens maires et maire actuels.
J'habite Vaulx en Velin, l'ancien maire a tout fait pour maintenir cet état de précarité, il l'a même favorisé en acceptant plus de 60 % de logement sociale dans la ville !!!
Normal; cette population est son électorat !!!
Comment la ville peut s'en sortir avec autant de logements sociaux, de gens qui ne paient pas d’impôts ?
C'est impossible.
J’espère que la nouvelle maire arrêtera tout cela.

Signaler Répondre

avatar
priorité le 19/02/2015 à 16:53

il faut s'attaquer sérieusement à cette précarité sans quoi ces quartiers sont condamnés à subir la pauvreté et la délinquance

Signaler Répondre

avatar
photo le 19/02/2015 à 16:27

le quartier de la photo n'est pas un ghetto, arrêtez quoi

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.