Dengue et chikungunya : "un risque devenu durable" dans le Rhône

Dengue et chikungunya : "un risque devenu durable" dans le Rhône
Le moustique-tigre présent dans le Rhône en 2014 - DR

Le moustique Aedes albopictus, plus connu sous le nom de moustique tigre, était présent en 2014 sur 18 départements de la France dont le Rhône.

Installé essentiellement dans le sud du pays, l’insecte, vecteur de la dengue et du chikungunya, représentent désormais "un risque devenu durable", selon le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH).

Les moustiques tigres, identifiables par leurs rayures noires et blanches, sont donc sous haute surveillance. Les répulsifs, les diffuseurs et les moustiquaires sont les meilleurs moyens de se débarrasser de l’insecte.
En 2014 en France, 2 327 cas importés de chikungunya et 953 de dengue ont été recensés.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
pourquoinoooonnn le 28/04/2015 à 16:27

ça doit bien faire 10ans que j'en vois passer régulièrement dans mon immeuble et que j'en tue.
Il pique de jour, sa cousine pique la nuit, maintenant c'est la galère tout le temps...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.