Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

La CGT, lors d'un précédent cortège du 1er mai à Lyon - LyonMag

Lyon : les syndicats dispersés pour les manifestations du 1er mai

La CGT, lors d'un précédent cortège du 1er mai à Lyon - LyonMag

Le 1er mai est traditionnellement synonyme de manifestation.

Mais cette année, les syndicats partiront dispersés. La CGT du Rhône appelle à manifester "pour le progrès social", ce vendredi à 10h30 au départ de la place Jean Jaurès, dans le 7e arrondissement. Le cortège prendra la direction de la Place Bellecour, après avoir remonté l’avenue Jean Jaurès puis emprunté le cours Gambetta et le Pont de la Guillotière.
La FSU, Solidaires, l’UNSA et l’UNEF appellent à rejoindre ce cortège, mais pas la CFDT qui n’a lancé aucun appel à la manifestation.

A Villefranche-sur-Saône, le rassemblement de la CGT est prévu à 10h30 place du Promenoir.

De son côté, le syndicat Force Ouvrière reste fidèle à sa tradition et appelle à un rassemblement vendredi à 11h devant la Plaque des Canuts, à la mairie du 4e arrondissement de Lyon.  Enfin, la CNT-Solidarité prévoit un rassemblement sur la place Jean Macé, dans le 7e arrondissement.

Cette dispersion des forces, alliée au fort risque de pluie et à l'absence de transports en commun, pourrait avoir une incidence sur la mobilisation du 1er mai ce vendredi.

L'an dernier, entre 2700 selon la police et 6000 personnes selon les organisateurs avaient manifesté dans les rues de Lyon le 1er mai.



Tags : CGT | 1er mai |

Commentaires 6

Déposé le 01/05/2015 à 13h11  
Par Lilianne Citer

Steven Cigale a écrit le 01/05/2015 à 12h37

Si quelqu'un a une meilleure idée que l'adhésion à un syndicat pour se (faire) défendre qu'il la donne ou se taise à jamais ! (lol).
Les sections locales sont composés de travailleurs, de toutes origines (techniciens, administratifs, cadres etc) qui essaye à leur modeste niveau de faire quelques choses (eux !), prennent sur leur temps familiaux ou de sommeil pour rédiger des tracts, les distribuer etc.
Alors oui au niveau national l'image donnée n'est pas mirobolante, voir franchement écoeurante.
Mais que celui ou celle qui a la solution, à part fonder un autre syndicat (un de plus) la partage, je serai le 1er à le suivre.

Oui au niveau national l'image est mauvaise et il ne faut pas creuser trop loin dans l'histoire de ce pays pour ne pas se mettre à vomir. Loi d'amnistie de 1962 !
Au niveau local est-ce mieux, j'en suis à ma 5e boite et dans toute, concernant les CE il y'a eu des histoires d'abus de bien sociaux, les syndicalistes qui se prescrivent tout seul des prêts à taux 0 jamais remboursés et dont le mécanisme n'avait jamais été utilisé avant lui, octroi de 200 000€ pour produire 3000 exemplaires d'un livret de 8 pages sur l'historique d'une entreprise dont le texte à été pompé sur wikipédia,... etc etc
Laissons tomber ce système, les 9/10e des gens se défendent seul, autant le formaliser.

Déposé le 01/05/2015 à 13h02  
Par Mafia Blues Citer

Steven Cigale a écrit le 01/05/2015 à 12h37

Si quelqu'un a une meilleure idée que l'adhésion à un syndicat pour se (faire) défendre qu'il la donne ou se taise à jamais ! (lol).
Les sections locales sont composés de travailleurs, de toutes origines (techniciens, administratifs, cadres etc) qui essaye à leur modeste niveau de faire quelques choses (eux !), prennent sur leur temps familiaux ou de sommeil pour rédiger des tracts, les distribuer etc.
Alors oui au niveau national l'image donnée n'est pas mirobolante, voir franchement écoeurante.
Mais que celui ou celle qui a la solution, à part fonder un autre syndicat (un de plus) la partage, je serai le 1er à le suivre.

Hélas il n'y a pas qu'au niveau national que les syndicats donnent une mauvaise image:
http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/09/27/six-syndicats-de-la-sncf-condamnes-pour-pillage-d-un-comite-d-entreprise_3485907_3234.html

Déposé le 01/05/2015 à 12h44  
Par Nostromo Citer

Steven Cigale a écrit le 01/05/2015 à 12h37

Si quelqu'un a une meilleure idée que l'adhésion à un syndicat pour se (faire) défendre qu'il la donne ou se taise à jamais ! (lol).
Les sections locales sont composés de travailleurs, de toutes origines (techniciens, administratifs, cadres etc) qui essaye à leur modeste niveau de faire quelques choses (eux !), prennent sur leur temps familiaux ou de sommeil pour rédiger des tracts, les distribuer etc.
Alors oui au niveau national l'image donnée n'est pas mirobolante, voir franchement écoeurante.
Mais que celui ou celle qui a la solution, à part fonder un autre syndicat (un de plus) la partage, je serai le 1er à le suivre.

Pas de meilleure idée...
Mais les carottes sont cuites de toute façon
L'emploi (et l'entreprise) étant en train de disparaître, le syndicat tel que nous le connaissons est condamné en ce sens qu'il n'aura très vite plus rien à défendre
Nous glissons lentement dans un monde nouveau où le revenu ne sera plus couplé au travail (qui aura disparu donc).
Tout va être à réinventer, c'est passionnant et aussi terriblement anxiogène pour la plupart des citoyens

Déposé le 01/05/2015 à 12h37  
Par Steven Cigale Citer

Si quelqu'un a une meilleure idée que l'adhésion à un syndicat pour se (faire) défendre qu'il la donne ou se taise à jamais ! (lol).
Les sections locales sont composés de travailleurs, de toutes origines (techniciens, administratifs, cadres etc) qui essaye à leur modeste niveau de faire quelques choses (eux !), prennent sur leur temps familiaux ou de sommeil pour rédiger des tracts, les distribuer etc.
Alors oui au niveau national l'image donnée n'est pas mirobolante, voir franchement écoeurante.
Mais que celui ou celle qui a la solution, à part fonder un autre syndicat (un de plus) la partage, je serai le 1er à le suivre.

Déposé le 01/05/2015 à 10h29  
Par Fab Citer

Dans le BTP des ouvriers qui se blessent au travail et qui ont plus d'1 mois d'arrêt de travail, se font licencier pour inaptitude et ils font même une enquête accident pour bien démontrer la responsabilité du salarié et justifier sa faute, est-ce que c'est normal ? Se blesse t'on gravement pour le plaisir ? Entendons nous les syndicats au moment du licenciement ou après ? Rien, alors pourquoi continuer à manifester pour de speudos idéaux, dites la vérité, c'est une planque pour vous !

Déposé le 01/05/2015 à 09h47   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par nenesse Citer

Les syndicats qui représentent moins de 5/100 des salariés n'ont plus aucune légitimité !!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.