Mgr Barbarin sur Vincent Lambert : "On ne peut pas provoquer délibérément la mort de quelqu'un"

Mgr Barbarin sur Vincent Lambert : "On ne peut pas provoquer délibérément la mort de quelqu'un"
Monseigneur Barbarin - LyonMag

C'est ce jeudi à 14h que l'équipe médicale du CHU de Reims doit rendre sa décision.

Ils annonceront s'ils arrêtent ou non les traitements sur Vincent Lambert, en état végétatif irréversible depuis 2008.

Les parents du patient ne veulent pas entendre parler d'un arrêt des soins malgré les avis favorables du Conseil d'Etat et de la justice européenne, ils pourraient tenter à nouveau de saisir le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne.
Ils sont soutenus ce jeudi par l'archevêque de Lyon, Philippe Barbarin. Le cardinal a indiqué sur Europe 1 : "Vincent Lambert n'est pas en fin de vie, on ne peut pas provoquer sa mort. Nous ne sommes propriétaires de la vie de personne.  On ne peut pas provoquer délibérément la mort de quelqu'un."

Mardi déjà, les évêques de Rhône-Alpes avaient publié une déclaration commune sur le site du diocèse de Lyon pour dénoncer le possible arrêt des traitements de Vincent Lambert.

0-50 sur 113 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
LoL le 04/08/2015 à 14:00
Agnès a écrit le 04/08/2015 à 10h58

Un peu léger le coup des éléments "isolés" surtout quand autant de haut dignitaires rassemblés de l'église ou de journaux tiennent ces propos.

D'ailleurs vous qui semblez adepte du culte du chef (rien d'étonant en fait) vous devriez vous intéroger sur le fait qu'il n'a pas condamné ses subalternes....... surprenant ne trouvez vous pas?

C'est amusant de lire ça sous votre plume, alors que vous passez vos journées à brailler "pas d'amalgames" quand des lecteurs s'indignent des comportements ou des propos de certains arabos-musulmans...

Signaler Répondre

avatar
Agnès le 04/08/2015 à 10:58
Hugh a écrit le 03/08/2015 à 16h28

On dirait que vous citez des propos tenus par des éléments isolés, pour faire croire qu'ils reflètent une opinion générale... je me trompe ?
Merci de citer des propos du chef de l'Eglise catholique soutenant le régime nazi, si vous voulez être crédible.

Un peu léger le coup des éléments "isolés" surtout quand autant de haut dignitaires rassemblés de l'église ou de journaux tiennent ces propos.

D'ailleurs vous qui semblez adepte du culte du chef (rien d'étonant en fait) vous devriez vous intéroger sur le fait qu'il n'a pas condamné ses subalternes....... surprenant ne trouvez vous pas?

Signaler Répondre

avatar
Hugh le 03/08/2015 à 16:28
CQFD. a écrit le 31/07/2015 à 16h23

Soyons factuels voici quelques exemples, ce dit rien a voir bien sur avec le rapprochement systématique des groupuscules catholiques intégristes et des groupuscules d’extrême droite....

Le 30 juillet 1940, l’archevêque Salieges affirmait : "le gouvernement légitime de la France a, à sa tête un homme qui a fait don de sa personne à la France. Magnifique exemple de renoncement à tout égoïsme et d’amour généreux de la Patrie".

Le 2 octobre 1940, l’archevêque d’Aix déclare : "Nous devons tous nous serrer, sans hésitation, autour de l’illustre Maréchal".

Le 22 octobre 1940, on pouvait lire dans la Croix : "le chef de l’Etat professe des thèses semblables à celles du Souverain Pontife".

Le 19 novembre 1940, le cardinal Baudrillart, recteur de l’Université Catholique de Paris, déclarait : "Au ciel de la France de 1940, ciel chargé de tempêtes, une bienfaisante lumière s’est manifestée et a réveillé tous les espoirs ! Cette lumière, c’est bien sûr le Maréchal".

Le 16 février 1941, l’évêque Dutoit d’Arras rappelait les devoirs d’un bon catholique : "Le devoir est simple d’autant qu’il est grave : suivre et appuyer de notre confiance le Maréchal Pétain".

Le 3 décembre 1941, l’archevêque Baudrillart écrit : "Contre les puissances démoniaques, l’Archange Gabriel brandit son épée vengeresse, brillante et invisible. Avec lui sont unis et marchent les peuples chrétiens et civilisés qui défendent leur patrie, leur avenir aux côtés des armées allemandes".

En 1942, l’évêque de Marseille déclare : "nous n’ignorons pas que la question juive pose de difficiles problèmes nationaux et internationaux. Nous reconnaissons bien que notre pays a le droit de prendre toutes mesures utiles pour se défendre contre ceux qui, en ces dernières années surtout, lui ont fait tant de mal, et qu’il a le devoir de punir sévèrement tous ceux qui abusent de l’hospitalité qui leur fut si libéralement accordée".


Le 4 février 1942, l’évêque Lusaunier, directeur du séminaire des Carmes, déclare : "les français doivent obéir à Pétain, non à De Gaulle".

En mai 1942, dans la brochure " Français ! Vos évêques vous parlent", on pouvait lire : "Nous professons, dans le domaine social et civique, un loyalisme complet envers le pouvoir établi du gouvernement de la France, et nous demandons à nos fidèles d’entretenir cet esprit".

En février 1944, les évêques de France condamnent la Résistance armée, le Cardinal Gerlier déclare : "Pétain, c’est la France, et la France, c’est Pétain !"

Malgré les diverses et nombreuse information un seul nazi à été excommunié.....

On dirait que vous citez des propos tenus par des éléments isolés, pour faire croire qu'ils reflètent une opinion générale... je me trompe ?
Merci de citer des propos du chef de l'Eglise catholique soutenant le régime nazi, si vous voulez être crédible.

Signaler Répondre

avatar
Je demande le 03/08/2015 à 11:14
CQFD. a écrit le 31/07/2015 à 16h23

Soyons factuels voici quelques exemples, ce dit rien a voir bien sur avec le rapprochement systématique des groupuscules catholiques intégristes et des groupuscules d’extrême droite....

Le 30 juillet 1940, l’archevêque Salieges affirmait : "le gouvernement légitime de la France a, à sa tête un homme qui a fait don de sa personne à la France. Magnifique exemple de renoncement à tout égoïsme et d’amour généreux de la Patrie".

Le 2 octobre 1940, l’archevêque d’Aix déclare : "Nous devons tous nous serrer, sans hésitation, autour de l’illustre Maréchal".

Le 22 octobre 1940, on pouvait lire dans la Croix : "le chef de l’Etat professe des thèses semblables à celles du Souverain Pontife".

Le 19 novembre 1940, le cardinal Baudrillart, recteur de l’Université Catholique de Paris, déclarait : "Au ciel de la France de 1940, ciel chargé de tempêtes, une bienfaisante lumière s’est manifestée et a réveillé tous les espoirs ! Cette lumière, c’est bien sûr le Maréchal".

Le 16 février 1941, l’évêque Dutoit d’Arras rappelait les devoirs d’un bon catholique : "Le devoir est simple d’autant qu’il est grave : suivre et appuyer de notre confiance le Maréchal Pétain".

Le 3 décembre 1941, l’archevêque Baudrillart écrit : "Contre les puissances démoniaques, l’Archange Gabriel brandit son épée vengeresse, brillante et invisible. Avec lui sont unis et marchent les peuples chrétiens et civilisés qui défendent leur patrie, leur avenir aux côtés des armées allemandes".

En 1942, l’évêque de Marseille déclare : "nous n’ignorons pas que la question juive pose de difficiles problèmes nationaux et internationaux. Nous reconnaissons bien que notre pays a le droit de prendre toutes mesures utiles pour se défendre contre ceux qui, en ces dernières années surtout, lui ont fait tant de mal, et qu’il a le devoir de punir sévèrement tous ceux qui abusent de l’hospitalité qui leur fut si libéralement accordée".


Le 4 février 1942, l’évêque Lusaunier, directeur du séminaire des Carmes, déclare : "les français doivent obéir à Pétain, non à De Gaulle".

En mai 1942, dans la brochure " Français ! Vos évêques vous parlent", on pouvait lire : "Nous professons, dans le domaine social et civique, un loyalisme complet envers le pouvoir établi du gouvernement de la France, et nous demandons à nos fidèles d’entretenir cet esprit".

En février 1944, les évêques de France condamnent la Résistance armée, le Cardinal Gerlier déclare : "Pétain, c’est la France, et la France, c’est Pétain !"

Malgré les diverses et nombreuse information un seul nazi à été excommunié.....

Et vos amis communistes qui ont directement soutenu le régime naz! pendant toute la validité du pacte germano-soviétique, on en parle ou pas ?

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 31/07/2015 à 16:23
Hugh a écrit le 31/07/2015 à 15h36

Ah, voilà un joli révisionniste venant ressortir son catéchisme laïcard... eh bien non, renseignez-vous un peu sur le rôle de Pie XII pendant la WWII, salué par Golda Meir, qui fut Premier Ministre en Israël...

Soyons factuels voici quelques exemples, ce dit rien a voir bien sur avec le rapprochement systématique des groupuscules catholiques intégristes et des groupuscules d’extrême droite....

Le 30 juillet 1940, l’archevêque Salieges affirmait : "le gouvernement légitime de la France a, à sa tête un homme qui a fait don de sa personne à la France. Magnifique exemple de renoncement à tout égoïsme et d’amour généreux de la Patrie".

Le 2 octobre 1940, l’archevêque d’Aix déclare : "Nous devons tous nous serrer, sans hésitation, autour de l’illustre Maréchal".

Le 22 octobre 1940, on pouvait lire dans la Croix : "le chef de l’Etat professe des thèses semblables à celles du Souverain Pontife".

Le 19 novembre 1940, le cardinal Baudrillart, recteur de l’Université Catholique de Paris, déclarait : "Au ciel de la France de 1940, ciel chargé de tempêtes, une bienfaisante lumière s’est manifestée et a réveillé tous les espoirs ! Cette lumière, c’est bien sûr le Maréchal".

Le 16 février 1941, l’évêque Dutoit d’Arras rappelait les devoirs d’un bon catholique : "Le devoir est simple d’autant qu’il est grave : suivre et appuyer de notre confiance le Maréchal Pétain".

Le 3 décembre 1941, l’archevêque Baudrillart écrit : "Contre les puissances démoniaques, l’Archange Gabriel brandit son épée vengeresse, brillante et invisible. Avec lui sont unis et marchent les peuples chrétiens et civilisés qui défendent leur patrie, leur avenir aux côtés des armées allemandes".

En 1942, l’évêque de Marseille déclare : "nous n’ignorons pas que la question juive pose de difficiles problèmes nationaux et internationaux. Nous reconnaissons bien que notre pays a le droit de prendre toutes mesures utiles pour se défendre contre ceux qui, en ces dernières années surtout, lui ont fait tant de mal, et qu’il a le devoir de punir sévèrement tous ceux qui abusent de l’hospitalité qui leur fut si libéralement accordée".


Le 4 février 1942, l’évêque Lusaunier, directeur du séminaire des Carmes, déclare : "les français doivent obéir à Pétain, non à De Gaulle".

En mai 1942, dans la brochure " Français ! Vos évêques vous parlent", on pouvait lire : "Nous professons, dans le domaine social et civique, un loyalisme complet envers le pouvoir établi du gouvernement de la France, et nous demandons à nos fidèles d’entretenir cet esprit".

En février 1944, les évêques de France condamnent la Résistance armée, le Cardinal Gerlier déclare : "Pétain, c’est la France, et la France, c’est Pétain !"

Malgré les diverses et nombreuse information un seul nazi à été excommunié.....

Signaler Répondre

avatar
Félicitations le 31/07/2015 à 16:04
Hugh a écrit le 31/07/2015 à 14h04

En 39 vous auriez eu toute votre place chez les Allemands vous...
Votre "réflexion" est affligeante de bêtise.

Et encore 1 point godwin

Signaler Répondre

avatar
Hugh le 31/07/2015 à 15:36
Marcel Oh a écrit le 31/07/2015 à 14h39

pourtant c'est bien le Vatican qui à collaboré avec eux non? un peu comme l'ensemble des autorités religieuses il me semble
+1

Ah, voilà un joli révisionniste venant ressortir son catéchisme laïcard... eh bien non, renseignez-vous un peu sur le rôle de Pie XII pendant la WWII, salué par Golda Meir, qui fut Premier Ministre en Israël...

Signaler Répondre

avatar
Marcel Oh le 31/07/2015 à 14:39
Hugh a écrit le 31/07/2015 à 14h04

En 39 vous auriez eu toute votre place chez les Allemands vous...
Votre "réflexion" est affligeante de bêtise.

pourtant c'est bien le Vatican qui à collaboré avec eux non? un peu comme l'ensemble des autorités religieuses il me semble
+1

Signaler Répondre

avatar
Hugh le 31/07/2015 à 14:04
Restez à votre place a écrit le 31/07/2015 à 10h13

Qui sème le vents récolte la tempête.....

En 39 vous auriez eu toute votre place chez les Allemands vous...
Votre "réflexion" est affligeante de bêtise.

Signaler Répondre

avatar
bellac le 31/07/2015 à 12:01
évolution des moeurs a écrit le 31/07/2015 à 11h36

avant on avait la quasi totalité de la population religieuse;
Aujourd hui 1/3 s'en revendique seulement et demain?...les raisons du disintéret dans les pays développés ?
on les connait et le milieu religieux a sa bonne part de responsabilité malgré leur déni

Quel est l'intérêt de ce constat (à condition qu'il soit objectif) dans la résolution de ce dossier ?
L'affaire Lambert est d'abord une question qui touche l'éthique médicale et l'ordre public.

Signaler Répondre

avatar
évolution des moeurs le 31/07/2015 à 11:36

avant on avait la quasi totalité de la population religieuse;
Aujourd hui 1/3 s'en revendique seulement et demain?...les raisons du disintéret dans les pays développés ?
on les connait et le milieu religieux a sa bonne part de responsabilité malgré leur déni

Signaler Répondre

avatar
Restez à votre place le 31/07/2015 à 10:13
Hugh a écrit le 31/07/2015 à 09h49

Le nombre de commentaires haineux à l'égard des cathos est inquiétant sur ce fil...
Franchement ça fait peur de voir autant de bêtise, d'ignorance et de haine ! Pas étonnant que l'Histoire soit prête à se répéter...

Qui sème le vents récolte la tempête.....

Signaler Répondre

avatar
Hugh le 31/07/2015 à 09:49
Je demande a écrit le 31/07/2015 à 09h26

Vous êtes marrants à l'ADMD, avec votre fixette sur les cathos... pour un peu on croirait que l'euthanazie n'est qu'un prétexte pour que vous leur cassiez du sucre sur le dos ?!

Le nombre de commentaires haineux à l'égard des cathos est inquiétant sur ce fil...
Franchement ça fait peur de voir autant de bêtise, d'ignorance et de haine ! Pas étonnant que l'Histoire soit prête à se répéter...

Signaler Répondre

avatar
bellac le 31/07/2015 à 09:46
Agnès a écrit le 31/07/2015 à 09h25

Tout les témoignages sont concordants sur les choix de Vincent alors renseignez vous avant d'étaler votre propagande d'intégristes aigris.

Quand à parler d'euthanasie "forcé" il serait bon d'avoir des preuves, des faits vérifiables plutôt que des amalgames douteux et partisans.

Maintenant si vous aussi vous voulez des combats dignes, et bien battez vous contre la pédophilie qui gangrène l'église depuis trop longtemps.

... et d'autres insitutions que l'Eglise catholique. Merci de le préciser.

Signaler Répondre

avatar
mon pseudo le 31/07/2015 à 09:44
Skandal a écrit le 31/07/2015 à 09h29

Voilà votre "progrès"...
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/07/15/01016-20150715ARTFIG00233-vente-d-organes-de-foetus-la-video-qui-embarrasse-le-planning-familial-americain.php
Voilà vos "choix" imposés à "personne".
Quelle humanité, bravo !!!

Extraire un fait divers de l'actualité pour en faire une généralité on reconnait bien vos méthodes nauséabondes.

Signaler Répondre

avatar
L'imbécile le 31/07/2015 à 09:39
Plutarque a écrit le 31/07/2015 à 09h09

QUand vous voulez décider à la place de VIncent Lambert, vous pensez vraiment que vous n'imposez pas vos choix ?
Quand des patients sont euthanaziés de force, en Belgique, en Suisse ou aux Pays-Bas, vous pensez que vous ne leur imposez pas un choix ???
Arrêtez vos manipulations scandaleuses, merci.
Battez-vous pour des unités de soins palliatifs, pour plus de personnel dans les hôpitaux. Ayez des combats dignes, au lieu de faire régresser notre civillisation...

Vous devriez changer de pseudo:

“La médecine fait mourir plus longtemps.”
Plutarque

Signaler Répondre

avatar
Skandal le 31/07/2015 à 09:29
Agnès a écrit le 30/07/2015 à 18h14

La liberté des citoyens à pouvoir choisir ne vous imposera pas de suivre ces choix, alors de quoi vous mêlez vous?

à chaque occasion c'est le même délire, une minorité de catholiques voudrait imposer à toute la nation ses directives, ses modes de vie, ses interdits.
Libre à vous de refuser l'euthanasie, l'IVG, le divorce etc, mais en aucun cas cela vous autorise à priver les citoyens de choisir.

D'autant qu'au sein même de votre institution il y a déjà beaucoup de travail à faire avant de pouvoir apparaitre moralement crédible

Voilà votre "progrès"...
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/07/15/01016-20150715ARTFIG00233-vente-d-organes-de-foetus-la-video-qui-embarrasse-le-planning-familial-americain.php
Voilà vos "choix" imposés à "personne".
Quelle humanité, bravo !!!

Signaler Répondre

avatar
Je demande le 31/07/2015 à 09:26
don't worry a écrit le 30/07/2015 à 19h12

ne vous inquiétez pas pour "eux": les péchés ,ils savent se les faire pardonner dans un endroit précis à l'église quitte à en reproduire d'autres... l'objectif étant d'aller au paradis!...

Vous êtes marrants à l'ADMD, avec votre fixette sur les cathos... pour un peu on croirait que l'euthanazie n'est qu'un prétexte pour que vous leur cassiez du sucre sur le dos ?!

Signaler Répondre

avatar
Agnès le 31/07/2015 à 09:25
Plutarque a écrit le 31/07/2015 à 09h09

QUand vous voulez décider à la place de VIncent Lambert, vous pensez vraiment que vous n'imposez pas vos choix ?
Quand des patients sont euthanaziés de force, en Belgique, en Suisse ou aux Pays-Bas, vous pensez que vous ne leur imposez pas un choix ???
Arrêtez vos manipulations scandaleuses, merci.
Battez-vous pour des unités de soins palliatifs, pour plus de personnel dans les hôpitaux. Ayez des combats dignes, au lieu de faire régresser notre civillisation...

Tout les témoignages sont concordants sur les choix de Vincent alors renseignez vous avant d'étaler votre propagande d'intégristes aigris.

Quand à parler d'euthanasie "forcé" il serait bon d'avoir des preuves, des faits vérifiables plutôt que des amalgames douteux et partisans.

Maintenant si vous aussi vous voulez des combats dignes, et bien battez vous contre la pédophilie qui gangrène l'église depuis trop longtemps.

Signaler Répondre

avatar
bellac le 31/07/2015 à 09:21
don't worry a écrit le 30/07/2015 à 19h12

ne vous inquiétez pas pour "eux": les péchés ,ils savent se les faire pardonner dans un endroit précis à l'église quitte à en reproduire d'autres... l'objectif étant d'aller au paradis!...

sauf "don't worry" que votre réponse est hors-sujet de la dépêche.

On tâche d'éviter le "point Godwin". Merci

Signaler Répondre

avatar
Plutarque le 31/07/2015 à 09:09
Agnès a écrit le 30/07/2015 à 18h14

La liberté des citoyens à pouvoir choisir ne vous imposera pas de suivre ces choix, alors de quoi vous mêlez vous?

à chaque occasion c'est le même délire, une minorité de catholiques voudrait imposer à toute la nation ses directives, ses modes de vie, ses interdits.
Libre à vous de refuser l'euthanasie, l'IVG, le divorce etc, mais en aucun cas cela vous autorise à priver les citoyens de choisir.

D'autant qu'au sein même de votre institution il y a déjà beaucoup de travail à faire avant de pouvoir apparaitre moralement crédible

QUand vous voulez décider à la place de VIncent Lambert, vous pensez vraiment que vous n'imposez pas vos choix ?
Quand des patients sont euthanaziés de force, en Belgique, en Suisse ou aux Pays-Bas, vous pensez que vous ne leur imposez pas un choix ???
Arrêtez vos manipulations scandaleuses, merci.
Battez-vous pour des unités de soins palliatifs, pour plus de personnel dans les hôpitaux. Ayez des combats dignes, au lieu de faire régresser notre civillisation...

Signaler Répondre

avatar
don't worry le 30/07/2015 à 19:12
Agnès a écrit le 30/07/2015 à 18h14

La liberté des citoyens à pouvoir choisir ne vous imposera pas de suivre ces choix, alors de quoi vous mêlez vous?

à chaque occasion c'est le même délire, une minorité de catholiques voudrait imposer à toute la nation ses directives, ses modes de vie, ses interdits.
Libre à vous de refuser l'euthanasie, l'IVG, le divorce etc, mais en aucun cas cela vous autorise à priver les citoyens de choisir.

D'autant qu'au sein même de votre institution il y a déjà beaucoup de travail à faire avant de pouvoir apparaitre moralement crédible

ne vous inquiétez pas pour "eux": les péchés ,ils savent se les faire pardonner dans un endroit précis à l'église quitte à en reproduire d'autres... l'objectif étant d'aller au paradis!...

Signaler Répondre

avatar
Agnès le 30/07/2015 à 18:14
Adam a écrit le 30/07/2015 à 16h30

Jusqu'à la preuve du contraire l'euthanazie est interdite en France. Par conséquent si ce cadre législatif ne vous convient pas, merci de dégager au plus vite.

La liberté des citoyens à pouvoir choisir ne vous imposera pas de suivre ces choix, alors de quoi vous mêlez vous?

à chaque occasion c'est le même délire, une minorité de catholiques voudrait imposer à toute la nation ses directives, ses modes de vie, ses interdits.
Libre à vous de refuser l'euthanasie, l'IVG, le divorce etc, mais en aucun cas cela vous autorise à priver les citoyens de choisir.

D'autant qu'au sein même de votre institution il y a déjà beaucoup de travail à faire avant de pouvoir apparaitre moralement crédible

Signaler Répondre

avatar
Brassens avait trouvé le 30/07/2015 à 17:02
Adam a écrit le 30/07/2015 à 16h30

Jusqu'à la preuve du contraire l'euthanazie est interdite en France. Par conséquent si ce cadre législatif ne vous convient pas, merci de dégager au plus vite.

http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="480" height="320" align="middle"> http://www.dailymotion.com/swf/xd396_brassens-quand-on-est-con_news?autoPlay=0" /> http://www.dailymotion.com/swf/xd396_brassens-quand-on-est-con_news?autoPlay=0" quality="high" bgcolor="#ffffff" width="480" height="320" align="middle" allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" />

Signaler Répondre

avatar
Adam le 30/07/2015 à 16:30
Bon voyage a écrit le 30/07/2015 à 13h03

Si ce cadre ne vous convient pas vous êtes libre d'aller vivre ailleurs.

Le vatican est un beau pays qui répond parfaitement à vos attentes et à votre bétise.

Jusqu'à la preuve du contraire l'euthanazie est interdite en France. Par conséquent si ce cadre législatif ne vous convient pas, merci de dégager au plus vite.

Signaler Répondre

avatar
Eve le 30/07/2015 à 13:35

Adam,

Ce n'est pas en mettant deux fois le même message qu'il passera mieux.
Surtout lorsque votre mot parle de propagande, c'est ironique.

Enfin, la propagande imaginaire...

Pour info, dès qu'une personne atteint le point Godwin dans une discussion, cela veut dire qu'elle n'a plus d'argument.

Bref, à qui de droit : merci de libérer Vincent.

Signaler Répondre

avatar
Vive la démocratie le 30/07/2015 à 13:14

C'est étrange cette démarche des intégristes catholiques, ils ne sont rien mais ils veulent tout!

Signaler Répondre

avatar
Bon voyage le 30/07/2015 à 13:03
Adam a écrit le 30/07/2015 à 12h05

On retrouve chez les partisans de l'euthanazie (excellente cette orthographe, qui rappelle que le procédé a été utilisé à grande échelle en Allemagne dans les années 30 & 40...!) les mêmes procédés que ceux employés pour légaliser l'IVG, le PACS, la PMA, le mariage gay, la GPA...
On instrumentalise un cas douloureux, on ment sur les chiffres, on promet de donner un cadre précis, on dit que ça ne concernera que ceux qui le souhaitent... mais finalement on connaît tous les dérives, comme en Belgique où les enfants peuvent demander la mort. Comme en Suisse où certains sont euthanaziés sans qu'on leur ait demandé leur avis, et ainsi de suite.

Si ce cadre ne vous convient pas vous êtes libre d'aller vivre ailleurs.

Le vatican est un beau pays qui répond parfaitement à vos attentes et à votre bétise.

Signaler Répondre

avatar
Adam le 30/07/2015 à 12:05

On retrouve chez les partisans de l'euthanazie (excellente cette orthographe, qui rappelle que le procédé a été utilisé à grande échelle en Allemagne dans les années 30 & 40...!) les mêmes procédés que ceux employés pour légaliser l'IVG, le PACS, la PMA, le mariage gay, la GPA...
On instrumentalise un cas douloureux, on ment sur les chiffres, on promet de donner un cadre précis, on dit que ça ne concernera que ceux qui le souhaitent... mais finalement on connaît tous les dérives, comme en Belgique où les enfants peuvent demander la mort. Comme en Suisse où certains sont euthanaziés sans qu'on leur ait demandé leur avis, et ainsi de suite.

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 30/07/2015 à 11:24
jdcjdr1 a écrit le 30/07/2015 à 09h54

Vous connaissez Vincent ? Vous savez s'il souffre ? S'il ressent des émotions uniquement négatives ? Savez-vous au moins s'il a envie de mourir ?
Ou alors n'instrumentalisez-vous pas son cas pour faire avancer vos idées rétrogrades, dignes des années 30, pendant lesquelles un homme célèbre faisait éliminer systématiquement les handicapés...?

Relisez le titre : "barbare 1 ouvre sa grande gueule sur la place publique!"

Qui instrumentalise qui?

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 30/07/2015 à 11:20
Hugh a écrit le 30/07/2015 à 11h04

Parce que Vincent a le droit de vivre.

Tout autant qu'il devrait avoir le droit de mourrir

Signaler Répondre

avatar
Adam le 30/07/2015 à 11:11

On retrouve chez les partisans de l'euthanazie (excellente cette orthographe, qui rappelle que le procédé a été utilisé à grande échelle en Allemagne dans les années 30 & 40...!) les mêmes procédés que ceux employés pour légaliser l'IVG, le PACS, la PMA, le mariage gay, la GPA...
On instrumentalise un cas douloureux, on ment sur les chiffres, on promet de donner un cadre précis, on dit que ça ne concernera que ceux qui le souhaitent... mais finalement on connaît tous les dérives, comme en Belgique où les enfants peuvent demander la mort. Comme en Suisse où certains sont euthanaziés sans qu'on leur ait demandé leur avis, et ainsi de suite.

Signaler Répondre

avatar
Hugh le 30/07/2015 à 11:04
CQFD. a écrit le 30/07/2015 à 10h02

Si vous êtes si sur du résultat d'un référendum sur l'euthanaSie (toujours avec un S comme Sale c..)alors pourquoi instrumentaliser le cas de Vincent?

Parce que Vincent a le droit de vivre.

Signaler Répondre

avatar
bellac le 30/07/2015 à 10:48
Agnès a écrit le 30/07/2015 à 09h56

Ne prononcez jamais ce mot DÉMOCRATIE alors que vous et les votre ne souhaitez qu'une chose:
Imposer votre façon clérical de voir les choses à l'ensemble des citoyens.
Pour rappel:
Est ce que le droit à l'IVG vous oblige à le pratiquer NON!
Est que le mariage pour tous oblige les homosexuels à se marier ou les hétéros à devenir homo NON!
Est ce le droit à l'euthanasie vous obligerait à l'employer NON!

Alors apprenez ce qu'est la liberté des uns et des autres avant de parler de respect, de démocratie etc.......

Pour rappel encore, en France le code civil est au dessus de la bible!

même remarque que pour François Brun de Mezieu, sauf à ajouter que vous semblez regretter le temps de M. Fouquer-Tinville si empressé à lutter contre la superstition.
Je croyais que la Terreur était terminée...

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 30/07/2015 à 10:02
Hugh a écrit le 30/07/2015 à 09h48

Si vous êtes si sûr de vous quant à l'opinion des français sur l'euthanazie, réclamez un référendum sur la mise à mort de Vincent Lambert !

Si vous êtes si sur du résultat d'un référendum sur l'euthanaSie (toujours avec un S comme Sale c..)alors pourquoi instrumentaliser le cas de Vincent?

Signaler Répondre

avatar
Agnès le 30/07/2015 à 09:56
bellac a écrit le 30/07/2015 à 09h38

c'est ce qui s'appelle respecter les opinions contraires au siennes et les personnes qui les expriment.
Êtes-vous sûr d'être un bon démocrate ?

Ne prononcez jamais ce mot DÉMOCRATIE alors que vous et les votre ne souhaitez qu'une chose:
Imposer votre façon clérical de voir les choses à l'ensemble des citoyens.
Pour rappel:
Est ce que le droit à l'IVG vous oblige à le pratiquer NON!
Est que le mariage pour tous oblige les homosexuels à se marier ou les hétéros à devenir homo NON!
Est ce le droit à l'euthanasie vous obligerait à l'employer NON!

Alors apprenez ce qu'est la liberté des uns et des autres avant de parler de respect, de démocratie etc.......

Pour rappel encore, en France le code civil est au dessus de la bible!

Signaler Répondre

avatar
jdcjdr1 le 30/07/2015 à 09:54
catholibans a écrit le 29/07/2015 à 20h03

"Le monde évolue" c'est un fait indéniable, et ce sont vos positions rétrogrades irrationnels et dépourvus de raison et d'humanité qui en sont le principale frein.

Et avant que vous sautiez dessus OUI c'est humain et légitime de refuser de "survivre" dans les conditions de Vincent. Nous sommes libres de nos corps et de nos esprits.

Vous connaissez Vincent ? Vous savez s'il souffre ? S'il ressent des émotions uniquement négatives ? Savez-vous au moins s'il a envie de mourir ?
Ou alors n'instrumentalisez-vous pas son cas pour faire avancer vos idées rétrogrades, dignes des années 30, pendant lesquelles un homme célèbre faisait éliminer systématiquement les handicapés...?

Signaler Répondre

avatar
Hugh le 30/07/2015 à 09:48
lucotte a écrit le 29/07/2015 à 17h29

témoin de la mauvaise fois ou comment faire croire à un consensus général:
propagande pour dénoncer sans preuve des complots et diverses sondages dits manipulés ou dans d'autres circonstances utilisés quand cela arrange...
quand la passion n'a pas de limites on s'approprie des ficelles usées

Si vous êtes si sûr de vous quant à l'opinion des français sur l'euthanazie, réclamez un référendum sur la mise à mort de Vincent Lambert !

Signaler Répondre

avatar
Skandal le 30/07/2015 à 09:39
catholibans a écrit le 29/07/2015 à 20h03

"Le monde évolue" c'est un fait indéniable, et ce sont vos positions rétrogrades irrationnels et dépourvus de raison et d'humanité qui en sont le principale frein.

Et avant que vous sautiez dessus OUI c'est humain et légitime de refuser de "survivre" dans les conditions de Vincent. Nous sommes libres de nos corps et de nos esprits.

Il y a un gauchiste schizo qui s'éclate sur ce fil...
VOus parlez d'humanité pour tuer un être vivant handicapé, sans son accord, en le privant de nourriture et de boisson; vous parlez d'intégrisme, alors que vos opinions sont prêtes à faire mourir un homme pour que vos idées politiques puissent être sur le devant de la scène.
En bref: arrêtez vos incohérences. Vos propos sont ignobles. Si vous voulez juste cracher votre haine des cathos, allez le leur dire en face, courageux que vous êtes !!!

Signaler Répondre

avatar
bellac le 30/07/2015 à 09:38
François Brun de Meyzieu a écrit le 29/07/2015 à 19h11

je l'ai fais et m'en trouve bien Bellac Limousin (charmante bourgade!) Les intégristes , je les ai rencontré douloureusement grâce ou à cause de la pédophilie ecclésiale ...Heureusement , je ne sais quelle douleur de votre vie actuelle ou ancienne vous aveugle , vos propos sont imaginaires au sens exact du terme , vos logorhées successives n'ont aucun sens comme vos mots , je sais déjà ce que vous allez répondre . Bonnes vacances

c'est ce qui s'appelle respecter les opinions contraires au siennes et les personnes qui les expriment.
Êtes-vous sûr d'être un bon démocrate ?

Signaler Répondre

avatar
Aspasie le 29/07/2015 à 20:57

honte à vous M.Barbarin
Vous n'avez aucune compassion!!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
catholibans le 29/07/2015 à 20:03
bellac a écrit le 29/07/2015 à 18h25

Si vous voulez faire tout ce que vous écrivez, revenez à mai 1968 et achetez "Charlie Hebdo" de cette même année. Mais évitez de bloquer les compteurs à cette année pour réfléchir et agir. Le monde évolue, pas nécessairement dans le sens sur lequel vous vous accrochez mordicus. C 'est ce que l'on reproche généralement aux intégristes que vous citez (sans les connaître d'ailleurs, à se demander si vous en avez rencontré un rien qu'une fois). Le seriez-vous à votre corps défendant ?

"Le monde évolue" c'est un fait indéniable, et ce sont vos positions rétrogrades irrationnels et dépourvus de raison et d'humanité qui en sont le principale frein.

Et avant que vous sautiez dessus OUI c'est humain et légitime de refuser de "survivre" dans les conditions de Vincent. Nous sommes libres de nos corps et de nos esprits.

Signaler Répondre

avatar
François Brun de Meyzieu le 29/07/2015 à 19:11
bellac a écrit le 29/07/2015 à 18h25

Si vous voulez faire tout ce que vous écrivez, revenez à mai 1968 et achetez "Charlie Hebdo" de cette même année. Mais évitez de bloquer les compteurs à cette année pour réfléchir et agir. Le monde évolue, pas nécessairement dans le sens sur lequel vous vous accrochez mordicus. C 'est ce que l'on reproche généralement aux intégristes que vous citez (sans les connaître d'ailleurs, à se demander si vous en avez rencontré un rien qu'une fois). Le seriez-vous à votre corps défendant ?

je l'ai fais et m'en trouve bien Bellac Limousin (charmante bourgade!) Les intégristes , je les ai rencontré douloureusement grâce ou à cause de la pédophilie ecclésiale ...Heureusement , je ne sais quelle douleur de votre vie actuelle ou ancienne vous aveugle , vos propos sont imaginaires au sens exact du terme , vos logorhées successives n'ont aucun sens comme vos mots , je sais déjà ce que vous allez répondre . Bonnes vacances

Signaler Répondre

avatar
bellac le 29/07/2015 à 18:25
François Brun de Meyzieu a écrit le 29/07/2015 à 17h44

bellac limousin faux et les autres
vous vouliez nous empécher de baiser quand on veut, d'avoir des enfants comme on veut, d'aimer qui on veut , vous n'allez pas nous empêcher de mourir comme on veut . C'est d'une danse macabre dont il s'agit (revoyez celle de la Chaise Dieu ) . Que diable -pardon-ne nous faites pas chier , il fait beau , ne soyez pas angoissé vous croyez que vous allez ressusciter?
laisser Lambert tranquille , que sa femme puisse en faire le deuil ! Vous devriez au moins respecter cela . Il est mort savez vous ? Au diable , mécréant, sorcier(e) qui ne respecter pas la vie qui est partie , votre vie doit bien être aigrie si vous n'avez que ces arguments irrationnels , de quoi d'ailleurs Barbarin se méle ,si peu qualifié pour intervenir dans le débat public : à César , ce qui est à César .

Si vous voulez faire tout ce que vous écrivez, revenez à mai 1968 et achetez "Charlie Hebdo" de cette même année. Mais évitez de bloquer les compteurs à cette année pour réfléchir et agir. Le monde évolue, pas nécessairement dans le sens sur lequel vous vous accrochez mordicus. C 'est ce que l'on reproche généralement aux intégristes que vous citez (sans les connaître d'ailleurs, à se demander si vous en avez rencontré un rien qu'une fois). Le seriez-vous à votre corps défendant ?

Signaler Répondre

avatar
François Brun de Meyzieu le 29/07/2015 à 17:52
edmigirl a écrit le 29/07/2015 à 17h48

vous ne connaissez rien la souffrance lie ces situations et vous jouez les bien pensants, pathtique

malheureusement je connais trés bien et la personne aimée est partie , le deuil a été fait, la vie continue

Signaler Répondre

avatar
edmigirl le 29/07/2015 à 17:48

vous ne connaissez rien la souffrance lie ces situations et vous jouez les bien pensants, pathtique

Signaler Répondre

avatar
François Brun de Meyzieu le 29/07/2015 à 17:44

bellac limousin faux et les autres
vous vouliez nous empécher de baiser quand on veut, d'avoir des enfants comme on veut, d'aimer qui on veut , vous n'allez pas nous empêcher de mourir comme on veut . C'est d'une danse macabre dont il s'agit (revoyez celle de la Chaise Dieu ) . Que diable -pardon-ne nous faites pas chier , il fait beau , ne soyez pas angoissé vous croyez que vous allez ressusciter?
laisser Lambert tranquille , que sa femme puisse en faire le deuil ! Vous devriez au moins respecter cela . Il est mort savez vous ? Au diable , mécréant, sorcier(e) qui ne respecter pas la vie qui est partie , votre vie doit bien être aigrie si vous n'avez que ces arguments irrationnels , de quoi d'ailleurs Barbarin se méle ,si peu qualifié pour intervenir dans le débat public : à César , ce qui est à César .

Signaler Répondre

avatar
lucotte le 29/07/2015 à 17:29
Hugh a écrit le 29/07/2015 à 16h39

Le lobby pro-euthanazie cherche à imposer à tous sa vision rétrograde de l'homme, par le biais d'une manipulation des chiffres afin de faire croire aux français que l'opinion publique lui est largement favorable.
Ce stratagème a marché à plusieurs reprises, dans les années 70, puis pendant le "débat" sur le mariage pour tous... et ils continuent avec la peine de mort pour les handicapés, pour la GPA et la PMA.
Attention à ces gens qui jouent sur le mensonge et sur l'émotion pour faire passer leurs lois !

témoin de la mauvaise fois ou comment faire croire à un consensus général:
propagande pour dénoncer sans preuve des complots et diverses sondages dits manipulés ou dans d'autres circonstances utilisés quand cela arrange...
quand la passion n'a pas de limites on s'approprie des ficelles usées

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 29/07/2015 à 17:24

Pas la peine de débattre sur le malheureux Vincent, c'est sa mère qu'il faut débrancher

http://nsa37.casimages.com/img/2015/07/29/15072905253992848.jpg

Signaler Répondre

avatar
Agnès le 29/07/2015 à 17:20
Hugh a écrit le 29/07/2015 à 16h39

Le lobby pro-euthanazie cherche à imposer à tous sa vision rétrograde de l'homme, par le biais d'une manipulation des chiffres afin de faire croire aux français que l'opinion publique lui est largement favorable.
Ce stratagème a marché à plusieurs reprises, dans les années 70, puis pendant le "débat" sur le mariage pour tous... et ils continuent avec la peine de mort pour les handicapés, pour la GPA et la PMA.
Attention à ces gens qui jouent sur le mensonge et sur l'émotion pour faire passer leurs lois !

Propos sacrément gonflé au vu des nombreux avis de la population massivement en faveur d'une loi sur l'euthanasie (pour info d'ailleurs cela s'écrie avec un S et pas un Z, mais votre volonté d'amalgame et votre obscurantisme se foutent bien de l'orthographe).

Hugh doit avoir trop peu de contact avec le monde réel et les gens de tout les jours pour soutenir ses " thèses".
Ceci dit j'ai du mal à croire que pélerin magasine ou le fait religieux fasse partie du lobbying pro-euthanasie (toujours avec un S) judéo musulmo communo rosewelo bobo gaucho.

Quand à jouer sur le mensonge et l'émotion il ne faut pas se tromper de cible ce sont bien les intégristes catholiques qui ont instrumentalisé Vincent sur son propre lit et qui nous font croire malgré les avis médicaux UNANIME que ses pathologies peuvent évoluer de manière positive.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.