Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Gérard Collomb lors de son meeting au Pathé Vaise, un meeting particulièrement coûteux - LyonMag

Comptes de campagne : les candidats lyonnais ont dépensé 1,7 million d’euros pour la municipale 2014

Gérard Collomb lors de son meeting au Pathé Vaise, un meeting particulièrement coûteux - LyonMag

Le Journal Officiel a récemment publié les comptes de campagne des candidats à l'élection municipale de mars 2014.

Plus d'un an après la victoire de Gérard Collomb à Lyon, il est intéressant de faire un retour en arrière pour savoir qui a le plus dépensé.
Si l'ensemble des candidats à la municipale de Lyon ont dépensé et déclaré plus d'1,7 millions d'euros (soit 6,25 euros par électeur inscrit), c'est le vainqueur de l'élection qui a été le plus généreux.

Gérard Collomb, dont les médias se plaignaient de sa non-campagne et de son absence, a déclaré pour son équipe socialiste des neuf arrondissements lyonnais des dépenses de 568 995 euros.
C'est plus que le rassemblement UMP/UDI de Michel Havard (513 515 euros).
Le Front National de Christophe Boudot avait dépensé 323 007 pour ses neuf candidats lyonnais tandis que le binôme Etienne Tête/Emeline Baume (Europe-Ecologie les Verts) déclaraient 218 047 euros, le Gram et le Front de Gauche d'Aline Guitard 85 505 euros tandis qu'Eric Lafond fermait la marche avec 18 116 euros.
Aucun n'a dépassé le plafond autorisé.

Plus on dépense, plus on a de chances d'être élu ? A Lyon, la formule pourrait s'appliquer car les résultats des municipales coïncident avec le classement des candidats les moins économes. Mais dans le Rhône, ca n'a pas toujours été le cas.
Ainsi, Martine David (Saint-Priest), Jérôme Sturla (Décines), Valérie Roméro (Mions) ou Alain Darlay (Chassieu) ont dépensé largement plus que leurs adversaires mais n'ont pas gagné le siège de maire.

A contrario, Nathalie Perrin-Gilbert est l'exemple-type qu'une bonne campagne se fait avant tout avec l'humain et non les moyens, la maire sortante du 1er arrondissement avait dépensé moins que les autres et a tout de même conservé son poste.
C'est pourtant dans le plus petit arrondissement de Lyon que les sept candidats affichent les comptes de campagne par rapport au nombre d'électeurs. Car avec 8,18 euros par personne inscrite sur les listes électorales, il s'agit d'un record pour Lyon en 2014.

Face au 1,7 million d'euros dépensé à Lyon, l'Etat a annoncé le remboursement d'1,2 million. Les candidats comme Eric Lafond n'ayant pas dépassé la barre des 5% de voix sont eux restés à quai.



Tags : municipales 2014 | comptes de campagne | collomb | havard |

Commentaires 4

Déposé le 18/08/2015 à 08h46  
Par Remember Citer

givré a écrit le 17/08/2015 à 18h39

ah ah ah.....de savoir que le Jérôme et sa bande ont largement dépensé pour ce qu'il croyait être "du tout cuit" me procure un certain plaisir, surtout pour le résultat.

Le Pb, c'est que les frais de campagne sont remboursés,(encore une fois avec notre argent) alors le socialiste Sturla, se foot pas mal du coût de ses mensonges? Félécitons nous le voilà SDF, entrain de mendier une place à la région (sur la liste de JJQ)
Souvenons nous de ses turpitudes

Déposé le 17/08/2015 à 18h39  
Par givré Citer

ah ah ah.....de savoir que le Jérôme et sa bande ont largement dépensé pour ce qu'il croyait être "du tout cuit" me procure un certain plaisir, surtout pour le résultat.

Déposé le 17/08/2015 à 16h56  
Par Sturlapitude Citer

Post monétaire a écrit le 17/08/2015 à 13h38

"Jérôme Sturla (Décines)... ou Alain Darlay (Chassieu) ont dépensé largement plus que leurs adversaires mais n'ont pas gagné le siège de maire."
.
C'est l'effet 2ème stade géant de la Métropole ! :o)
.
Pour le reste, que la démocratie actuelle (et passée) soit "intimement liée" à l'utilisation de beaucoup de monnaie... est-ce un fait bien nouveau ?
.
Bravo à ceux qui y sont moins sensibles dans le 1er.

Bien d'accord, le petit Sturla a expérimenté les retombées positives de son stade, il avait le choix entre une mairie (depuis 44ans la mairie était socialiste) ,et un stade inutile il a choisi un stade pour faire plaisir à Collomb, pour lui un stade vaut bien une mairie, courageux le petit!

Post monétaire Déposé le 17/08/2015 à 13h38  
Par Post monétaire Citer

"Jérôme Sturla (Décines)... ou Alain Darlay (Chassieu) ont dépensé largement plus que leurs adversaires mais n'ont pas gagné le siège de maire."
.
C'est l'effet 2ème stade géant de la Métropole ! :o)
.
Pour le reste, que la démocratie actuelle (et passée) soit "intimement liée" à l'utilisation de beaucoup de monnaie... est-ce un fait bien nouveau ?
.
Bravo à ceux qui y sont moins sensibles dans le 1er.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.