Un réseau de prostitution asiatique démantelé à Lyon

Un réseau de prostitution asiatique démantelé à Lyon
Photo d'illustration - LyonMag

Un réseau de prostitution un peu particulier a été demantelé par les gendarmes de la section de recherches de Lyon.

Grâce à des sites internet coquins, les clients pouvaient choisir les prostitués qu’ils voulaient. Toutes les filles étaient chinoises et logeaient dans des chambres d’hôtel. Elles voyageaient dans toute la France mais sans jamais décider d’elles-mêmes. En effet, tout était piloté depuis Lyon par un couple de Chinois âgé de 29 ans qui gérait également le montant des passes et même les emplois du temps.

Dans le restaurant japonais du couple, la femme répondait aux clients grâce à plusieurs numéros de téléphone. Quant à l’homme, il traversait toute la France pour récupérer l’argent engendré par la douzaine de filles.

L’enquête a démarré dans un hôtel non loin de Bourg-en- Bresse où un témoin avait signalé la présence de jeunes femmes asiatiques. Dans le business, les filles gardaient 60% de l’argent donné par le client et versaient le reste aux proxénètes. Au total, un bénéfice d'environ 75 000 euros aurait été généré.

Le couple résidait en France depuis trois ans. Mis en examen pour proxénétisme aggravé au mois d'octobre, le couple avait été écroué. Et, il y a peu de temps, les gendarmes ont saisi leurs biens ainsi que 500 000 euros.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
nino69 le 21/12/2015 à 21:43

si a pour vous c'est de l'intgration on a pas la mme dfinition de ce mot. je suis maghrebin d'origine francais je fait les rings du monde entier en boxant sous les couleurs de la France, donc vos commentaires garder les pour vous.

Signaler Répondre

avatar
mwai le 21/12/2015 à 12:57
Siam a écrit le 21/12/2015 à 12h43

Après, les nems et les sushis, en dessert une meuf.Super forts les asiatiques...Et bien mieux intégrés que les maghrébins!!!

si pour vous intégré, cela veut dire vivre et travailler en autarcie qu'entre originaire du même pays, en excluant tout contacts avec les habitants du coin, on ne doit pas pas avoir la même définition d'intégré...

Signaler Répondre

avatar
Siam le 21/12/2015 à 12:43

Après, les nems et les sushis, en dessert une meuf.Super forts les asiatiques...Et bien mieux intégrés que les maghrébins!!!

Signaler Répondre

avatar
Vivi52 le 21/12/2015 à 11:27

Ils ne font pas de bruit mais ils agissent en sous terrain

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 21/12/2015 à 09:57
NAPO a écrit le 21/12/2015 à 09h08

"" Tu sais quelle est la différence entre un 69 et un chalet suisse ?"""
Oui, LA VUE
Et quelle est la différence entre un 69 et un pastis 51 ?

Le gout !
Purée quelle culture quand même !
;-)

Signaler Répondre

avatar
Tournus le 21/12/2015 à 09:32

Les belles poulettes de L'Ain , n'étaient pas de souche!!!, Pauvre France, tout fout le camp avec la mondialisation!

Signaler Répondre

avatar
NAPO le 21/12/2015 à 09:08

"" Tu sais quelle est la différence entre un 69 et un chalet suisse ?"""
Oui, LA VUE
Et quelle est la différence entre un 69 et un pastis 51 ?

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 20/12/2015 à 18:39
Je nem que toi a écrit le 20/12/2015 à 12h01

Pourtant c'était super pratique pour commander. Comme au restau chinois : je vais prendre un numéro 69, svp mademoiselle...

Tu sais quelle est la différence entre un 69 et un chalet suisse ?

Signaler Répondre

avatar
Pleanvate le 20/12/2015 à 15:56

je vois pas en quoi cela est illegal. L'etat fait vraiment tout pour decourager les entrepreneurs.

Signaler Répondre

avatar
LAUL le 20/12/2015 à 14:59
Je nem que toi a écrit le 20/12/2015 à 12h01

Pourtant c'était super pratique pour commander. Comme au restau chinois : je vais prendre un numéro 69, svp mademoiselle...

Avez vous déjà pensé à une carrière d'humoriste ?

Si ce n'est pas le cas, tant mieux !

Signaler Répondre

avatar
Je nem que toi le 20/12/2015 à 12:01

Pourtant c'était super pratique pour commander. Comme au restau chinois : je vais prendre un numéro 69, svp mademoiselle...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.