Lyon : les secrétaires médicales en grève ce mardi matin

Lyon : les secrétaires médicales en grève ce mardi matin
Photo d'illustration - LyonMag

Les secrétaires médicales des Hospices civils de Lyon sont appelées à cesser le travail ce mardi entre 10h et 12h.

A l’appel de la CGT,  les secrétaires protestent contre un projet de réorganisation de leur temps de travail. Ce dernier comporte une nouvelle organisation par tâches avec une amplitude des horaires d’accueil plus important.


Selon la CGT, ce nouveau fonctionnement pourrait nuire au bien être du personnel et des patients. Il pourrait également engendrer une menace de suppression de postes. Un premier mouvement avait déjà eu lieu le 12 janvier dernier.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Post monétaire le 15/02/2016 à 12:05
a écrit le 14/02/2016 à 23h42

L’élite technologique qui mène cette révolution nous promet qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter parce que nous allons créer d’autres emplois comme nous l’avons fait dans les siècles passés quand l’économie est passée de l’agriculture à l’industrie puis de l'industrie au savoir. Mais ces arguments négligent une dimension essentielle: le temps pendant lequel se fait la transition. La révolution industrielle s’est produite sur plus d’un siècle. Aujourd’hui les révolutions technologiques se mettent en place en quelques années.

La première grande vague de chômage sera liée aux voitures, camionnettes et camions autonomes. Elle aura d’immenses avantages en éliminant les accidents de la route et les embouteillages, en rendant le transport quotidien plus productif et en réduisant la consommation d’énergie. Mais elle va faire disparaître des millions d’emplois.

Avec les progrès rapides de l’intelligence artificielle, les tâches qui nécessitent une analyse d’informations pourront être tenues par des machines. Cela comprend des emplois de médecins, de juristes, de secrétaires, de traders et de journalistes. Et les machines auront besoin de peu d’hommes pour les aider.

Il y autant de raisons d’être excité et d’avoir peur de cet avenir. Si nous sommes suffisamment intelligents pour développer des technologies qui régleront les problèmes de maladie, de faim, d’énergie et d’éducation de l’humanité, nous pourrons trouver une solution à notre nouveau problème social. Mais il faut comprendre le changement à venir et s’y préparer. Sinon…

La suite, vu que sans salaire il n'y a pas de survie possible dans le monde monétaire, ce sera de passer à une civilisation post-monétaire.
.
Remarque : attention tout de même à la consommation d'énergie des technologies nouvelles. Sans décroissance, le rythme n'est pas tenable. Heureusement, sans pub, sans traque statistiques, sans spams, sans tout ce qui est lié au système monétaire, l'équation est tenable.

Signaler Répondre

avatar
le 14/02/2016 à 23:42

L’élite technologique qui mène cette révolution nous promet qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter parce que nous allons créer d’autres emplois comme nous l’avons fait dans les siècles passés quand l’économie est passée de l’agriculture à l’industrie puis de l'industrie au savoir. Mais ces arguments négligent une dimension essentielle: le temps pendant lequel se fait la transition. La révolution industrielle s’est produite sur plus d’un siècle. Aujourd’hui les révolutions technologiques se mettent en place en quelques années.

La première grande vague de chômage sera liée aux voitures, camionnettes et camions autonomes. Elle aura d’immenses avantages en éliminant les accidents de la route et les embouteillages, en rendant le transport quotidien plus productif et en réduisant la consommation d’énergie. Mais elle va faire disparaître des millions d’emplois.

Avec les progrès rapides de l’intelligence artificielle, les tâches qui nécessitent une analyse d’informations pourront être tenues par des machines. Cela comprend des emplois de médecins, de juristes, de secrétaires, de traders et de journalistes. Et les machines auront besoin de peu d’hommes pour les aider.

Il y autant de raisons d’être excité et d’avoir peur de cet avenir. Si nous sommes suffisamment intelligents pour développer des technologies qui régleront les problèmes de maladie, de faim, d’énergie et d’éducation de l’humanité, nous pourrons trouver une solution à notre nouveau problème social. Mais il faut comprendre le changement à venir et s’y préparer. Sinon…

Signaler Répondre

avatar
pol le 11/02/2016 à 10:07
Moinwalker69 a écrit le 11/02/2016 à 06h54

La menace ce n'est pas la technologie mais les centres d'appel au magreb qui propose aux médecins des services à prix casse de prises de rdv par téléphone.

S'il n'y avait que les centre d'appel, nos belles grandes écoles et univ ont passés des accords de délocalisation, un grand nombre de nos diplômes peuvent y être réalisé. Qu'elles délocalisent pour formé aux critères d'exigences français les étudiants marocains et autres, ok pourquoi pas, ils passent leur diplômes pour leur besoin nationaux, mais leur faire passer mon diplôme de gestion pour qu'ils servent des centres d'externalisation ou pour venir en France travailler au smic quand le salaire moyen de la profession est 2/3 fois le smic, c'est bon on a dépasser les limites de la co.......

Signaler Répondre

avatar
Moinwalker69 le 11/02/2016 à 06:54

La menace ce n'est pas la technologie mais les centres d'appel au magreb qui propose aux médecins des services à prix casse de prises de rdv par téléphone.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 10/02/2016 à 11:23

C'est beau la guerre économique permanente... on ne s'en lasse pas :o)
Si ?

Signaler Répondre

avatar
Aufonddutrou.org le 10/02/2016 à 10:59
ZU a écrit le 04/02/2016 à 11h24

Un discours je ne fais que vous dire la réalité des technologies actuelles et des façons de faire des décideurs, vous pouvez faire l'autruche, mais souvenez vous qu'en 2008 les gens ne voulaient pas écoutez les économistes parlant des scénarios de reprise économique en W, légère reprise suivis de mini-crise permanente pour au moins 15 ans.

Nous sommes dans un scénario éco en W, vous devez faire face à la révolution numérique, vous devez dès cette année prévoir une formation pour un métier non encore automatisé.

au secours Zu, nous sommes le 10.02 la nouvelle version de notre super logiciel a tout planté !!! les techniciens, humains, donc non robotisés et pourtant connaisseurs de leur application sont impuissants à résoudre le problème et tout le monde est bloqué ! La mise à jour des medphones des médecins a planté ils ne peuvent pas dicter, on ne peut pas taper, on peut décrocher notre téléphone pour dire aux patients qu'on ne peut pas s'occuper d'eux car l'informatique a planté Trouvez une solution immédiate, le pro de la programmation mais sachez que ça ne résoudra pas la totalité des problèmes exposés à la DRH actuellement (mais ca serait déjà pas mal....)

Signaler Répondre

avatar
ZU le 04/02/2016 à 11:24
SDcardio a écrit le 04/02/2016 à 10h57

la technologie ne remplacera jamais l'humain, les patients ont besoin d'être pris en charge, de se sentir entourés, écoutés et guidés dans ces immenses établissement! Alors oui, la technologie peut nous aider à effectuer certaines taches plus vite mais elle ne remplacera jamais nos sourires, notre gentillesse et notre conscience professionnelle, choses qui vont disparaitre avec les restructurations prévues au sein des secrétariats médicaux.
ZU, je ne vous souhaite pas d'être hospitalisé dans un de nos hôpitaux lorsque votre super technologie aura été mis en place...là vous regretterez votre discours et vous comprendrez pourquoi.

Un discours je ne fais que vous dire la réalité des technologies actuelles et des façons de faire des décideurs, vous pouvez faire l'autruche, mais souvenez vous qu'en 2008 les gens ne voulaient pas écoutez les économistes parlant des scénarios de reprise économique en W, légère reprise suivis de mini-crise permanente pour au moins 15 ans.

Nous sommes dans un scénario éco en W, vous devez faire face à la révolution numérique, vous devez dès cette année prévoir une formation pour un métier non encore automatisé.

Signaler Répondre

avatar
SDcardio le 04/02/2016 à 10:57

la technologie ne remplacera jamais l'humain, les patients ont besoin d'être pris en charge, de se sentir entourés, écoutés et guidés dans ces immenses établissement! Alors oui, la technologie peut nous aider à effectuer certaines taches plus vite mais elle ne remplacera jamais nos sourires, notre gentillesse et notre conscience professionnelle, choses qui vont disparaitre avec les restructurations prévues au sein des secrétariats médicaux.
ZU, je ne vous souhaite pas d'être hospitalisé dans un de nos hôpitaux lorsque votre super technologie aura été mis en place...là vous regretterez votre discours et vous comprendrez pourquoi.

Signaler Répondre

avatar
ZU le 03/02/2016 à 11:21
secrétaire en colère a écrit le 02/02/2016 à 22h04

c est vraiment le discours de quelqu'un qui n'a jamais été malade, ni lui ni son entourage. Premièrement les secrétaires se battent pour travailler comme au 21ème siècle avec des moyens qui datent de 1789, deuxièmement ce n'est pas pour que les interactions humaines entrent dans des logiciels de processus on n'est pas dans facebook, mais pour que l'humanisation puisse prendre toute sa place dans la prise en charge d'un patient qui est loin d'être un pixel ou une application... apprenez, cher ZU que même prendre un RV n'est pas simple, c'est vous qui est simpliste, l'informatique reste un outil (appelé de tous nos voeux) encore loin d'être au point et il n'a pas encore l'intelligence de gérer ce que l'on fait. Parlez de ce que vous connaissez, ou taisez vous.

Mais je m'y connais, je fais partis des gens qui créé ces technos, pourquoi croyez vous qu'il y'a mutualisation de vos services ? Connaissez vous l'externalisation ça existe aussi dans votre secteur ? Et cette année et l'année charnière de la révolution de l'automatisation, on s'attend à des dizaines de milliers de destructions de postes dans la gestion dans les 5 ans, le métier de secrétaire va quasi disparaitre, c'est comme ça, que voulez vous que l'ont vous dise, il va y avoir besoin de beaucoup moins de secrétaires, à la limite elle feront aide-soignante après formation ou hôtesse d’accueil, mais ne vous attendez pas à travailler dans ce métier jusqu'à votre retraite, c'est quasi improbable.
La prise de rdv dans les hôpitaux et tout de même assez simple, pour que je propose à des médecins des applications dans ce domaine et si elle ne peux le faire à 100% (mais ça marche dans 90% des cas), là où il avant vous pouviez y mettre 3/4 personnes sur cette tâche, 1 seule sera suffisante, pire 1 seule pour plusieurs sites.
Vous ne connaissez rien à la programmation, par contre moi je connais très bien l’administration hospitalière (vos responsables se baladent sur internet en demandant de l'aide en création d'applications pour vous aidez) et vous êtes en retard technologique, du coup vous êtes en surnombre et vos directeurs s'en allant pour laisser place à des gens plus jeune ayant entendu parler de ce qu'il se passe à l'extérieur, commence à mettre en place ces nouvelles techno et ce n'est que le début.

Signaler Répondre

avatar
Ecologiquementvotre le 03/02/2016 à 08:57

A Mr(Madame) ZU.

Dites vous que les "cybersecrétaires" ont voulu avancer dans la direction que vous vous êtes fixé tout simplement , mais comme la plupart de nous(moutons) elles se retrouvent sur la branche qu'elles sont entrain de scier avec vous.
On ne peux pas se trouver à un point et à un autre point en même temps.
Même avec vos objets connectés, vos visioconférences,
vos robots(qui devraient normalement servir aux personnes "handicapées pour le moment" et non à des personnes en abus de pouvoir) la seule façon de vivre heureux, c'est de se déconnecter .
Question : Qu'es ce qu'une chose difficile ?
Réponse : La somme de plusieurs choses faciles.
Je me déconnecte, car je suis entrain de prendre un peu de temps sur vous Mr(Madame) ZU.
Et le temps c'est de l'argent !
Dieu vous le rendra, si vous y croyer !

Signaler Répondre

avatar
secrétaire en colère le 02/02/2016 à 22:04

c est vraiment le discours de quelqu'un qui n'a jamais été malade, ni lui ni son entourage. Premièrement les secrétaires se battent pour travailler comme au 21ème siècle avec des moyens qui datent de 1789, deuxièmement ce n'est pas pour que les interactions humaines entrent dans des logiciels de processus on n'est pas dans facebook, mais pour que l'humanisation puisse prendre toute sa place dans la prise en charge d'un patient qui est loin d'être un pixel ou une application... apprenez, cher ZU que même prendre un RV n'est pas simple, c'est vous qui est simpliste, l'informatique reste un outil (appelé de tous nos voeux) encore loin d'être au point et il n'a pas encore l'intelligence de gérer ce que l'on fait. Parlez de ce que vous connaissez, ou taisez vous.

Signaler Répondre

avatar
Zeus le 02/02/2016 à 20:27

pour mieux se faire entendre elles pourraient (les plus jeunes en tout cas) faire la grève en sous vêtements dans la rue, un peu comme les femen mais des femens pas moches

Signaler Répondre

avatar
ZU le 02/02/2016 à 10:24

Désolé j'ai bien regardé le problème, votre problème principal c'est que vous voulez continuer à travailler comme au 20e siècle, dans la gestion c'est pareil, l'automatisation réduit les l'amplitude des tâches, les besoins de main-d’œuvre, transforme parfois selon les spécialités, carrément le métier.
Le Monde a changé c'est comme ça, dorénavant les Hopitaux n'auront plus besoin que de 3/5 personnes par site pour couvrir les 3x8 de 24h grand maxi. Toutes vos tâches sont dématarialisables, même l’accueil, au Japon ont trouve des robots pour en faire.

Voila ce qui peut être squizzer de votre liste de tâches, en moins d'une seule heure ! Car la techno existe depuis au moins 5 ans pour la plus récente :
- Prise des rendez vous
- Frappe de comptes-rendus, courriers, bilans médicaux et paramédicaux
- Gestion des agendas médicaux et paramédicaux,
- Gestion du dossier patient de son ouverture à son archivage,
- Classement de différents documents
- Réception, traitement, et orientation des appels téléphoniques (logiciel fonctionne dans 70% des cas)

Comme vous pouvez le voir, en moins d'une heure si les HCL le voulait, à la fin de la semaine les 3/4 d'entre vous pointerait au Pole Emploi... Toute est une question de logiciel et de processus de traitement pour que l'ensemble des interactions humaine y entrent.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.