Rhône : Emmanuelle Cosse annonce 366 places d’hébergement d’urgence supplémentaires

Rhône : Emmanuelle Cosse annonce 366 places d’hébergement d’urgence supplémentaires
Emmanuelle Cosse au bastion Saint-Laurent - LyonMag

La ministre du Logement était en visite ce mardi matin à Lyon, notamment au bastion Saint-Laurent, logement d’urgence de 90 places géré par le Foyer Notre Dame des sans-abris.

Emmanuelle Cosse a annoncé que le bâtiment du 1er arrondissement deviendrait prochainement un lieu d’accueil permanent. La préfecture précise que l’accueil dans cette ancienne caserne militaire se fera "après un aménagement des locaux"

Selon la ministre du Logement, au total en France, "2 300 places pérennes seront créées cette année pour un montant de 15 millions d’euros". Il y en aura donc 500 pour Rhône-Alpes dont 366 dans le Rhône.

Un début de réponse pour les professionnels lyonnais de l’urgence sociale. En effet, certains d’entre eux étaient en grève jeudi dernier pour dénoncer le manque de places d’hébergement d’urgence. Selon eux, près de 1500 personnes ont appelé le 115 ces deux dernières semaines, mais n’ont pas pu avoir accès à un logement.

Sur la question des expulsions, et pour essayer d’accompagner au mieux les personnes hébergées temporairement cet hiver, un "véritable accompagnement sera mis en place pour éviter qu’à la fin de la trêve, prévue le 31 mars, des personnes soient jetées dans les rues".

De plus, un plan interministériel sur la prévention des expulsions devrait voir prochainement le jour. Emmanuelle Cosse souhaite notamment qu’une "antenne dans chaque département soit créée pour minimiser les expulsions et tenter de répondre à des politiques qui ne sont pas allés assez loin ces 30 dernières années"

De son côté, Christophe Robert, le délégué général de la fondation Abbé Pierre, ne « nie pas l'intention et la volonté du gouvernement » mais pour lui, "on peut faire mieux. Pas seulement en augmentant les places. Il faut mettre le paquet pour pouvoir enrayer la spirale des expulsions locatives car avec 12 000 expulsions l’année dernière, la situation est catastrophique".


Présent lors de la visite, le préfet du Rhône Michel Delpuech s’est également exprimé. Il a affirmé que les personnes qui n’ont pas de solutions seront maintenues dans leurs logements provisoires.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
marc le 30/03/2016 à 12:46
Pastèque a écrit le 30/03/2016 à 00h52

Les Verts ? C'est comme les pastèques ! Vert à l'extérieur et rouge vif a l'intérieur !! Il faut les évacuer de toute urgence !!

S'il y a bien quelqu'un à évacuer de tout urgence, c'est un pollueur comme vous !
La planète est dans un sale état et avec des gens comme vous c'est de pire en pire.

Signaler Répondre

avatar
Pastèque le 30/03/2016 à 00:52

Les Verts ? C'est comme les pastèques ! Vert à l'extérieur et rouge vif a l'intérieur !! Il faut les évacuer de toute urgence !!

Signaler Répondre

avatar
melin le 29/03/2016 à 21:12
gaspi a écrit le 29/03/2016 à 18h55

c est pas elle qui paye c est nous

Vous êtes sans coeur !
Vous n'avez aucune empathie pour les sans abris !
Attention, vous pourriez être à leur place un jour !
Un accident de la vie est si vite arrivé !
Vous êtes méprisable !

Signaler Répondre

avatar
Zeus. le 29/03/2016 à 19:17

on veut pas d'elle, traitre.

Signaler Répondre

avatar
gaspi le 29/03/2016 à 18:55

c est pas elle qui paye c est nous

Signaler Répondre

avatar
Docteur le 29/03/2016 à 17:10

Et le docteur Cohen ? Ou est il ?? La mémère en a bien besoin !

Signaler Répondre

avatar
préférence étrangère le 29/03/2016 à 16:35

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.