La "préférence locale" mise en place sur les chantiers d’Auvergne Rhône-Alpes

La "préférence locale" mise en place sur les chantiers d’Auvergne Rhône-Alpes
Laurent Wauquiez - LyonMag

C’est Laurent Wauquiez qui en a fait l’annonce ce lundi à l’occasion d’une visite de chantier de l’école Centrale de Lyon à Ecully.

Afin de "lutter contre les travailleurs détachés", le président d’Auvergne Rhône-Alpes a décidé de mettre en place la "préférence locale" sur les chantiers financés par la région.

Des chartres vont ainsi être signées avec les différentes fédérations régionales du bâtiment comme la FFB ou encore la Capeb. La Région a également promis de favoriser les entreprises locales dans les marchés inférieurs à 25 000 euros avec au bout une simplification des procédures. "Mon objectif est d’atteindre 90% de chantiers réalisés par des entreprises locales et créer une spirale positive", a ajouté Laurent Wauquiez qui souhaite avec cette "préférence locale" veiller au "respect du droit du travail" et des "mesures de sécurité". Selon lui, "sur un chantier, on ne peut travailler en sécurité si tout le monde ne parle pas français".

 Le numéro 2 des Républicains a également profité de cette visite pour interpeller le gouvernement sur ce sujet précis. "J’ai envie de dire au gouvernement “chiche” (…). Accompagnez notre région qui sera la première région française à mettre ces clauses de préférence locale. On veut mettre en place des clauses qui permettent de favoriser systématiquement nos entreprises (…) chaque fois que le code des marchés publics nous en donne le choix", a déclaré le président d’Auvergne Rhône-Alpes.  

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jacky Dugomeau le 07/07/2016 à 12:00

Je ne suis pas du même bord que Laurent Wauquiez et déplore qu'il crache sur la COP 21 avec son A45...
Mais la préférence locale, ça c'est une bonne idée...
Tellement bonne, que, par définition, elle rend l'A45 encore plus inutile !!!

Signaler Répondre

avatar
Benoui2 le 06/07/2016 à 18:03

ca eiste déjà...
dans le rhone, les gros poids lourds du BTP ont signé une charte les engageants a prendre de entreprise locale pour les travaux, et tous les autres lots.... le quota est de 60%

pour ce qui est des travailleurs détachés... c est une blague! rien n empêche une entreprise locale d'embaucher comme "saisonnièr" un travailleur d ailleurs... payé beaucoup moins chèr

et 90%.... c est enorme! surement réalisable sur les petits appels d'offre...

Signaler Répondre

avatar
@glandu le 05/07/2016 à 22:29
glandu a écrit le 05/07/2016 à 14h47

Je vais demander une chose difficile à un gauchiste: réfléchir... Laurent veut combattre le travail venant des pays de l'est qui pollue la région avec des charges déclarées légalement inférieures aux charges françaises.
Il n'est pas du tout question des entreprises limitrophes ou non de nationalité française.

Vous tombez donc dans le piège des discours démagogiques et populistes (qui peuvent d'ailleurs être de gauche comme de droite).

Il s'agit bien de préférence régionale (www.lemonde.fr/politique/article/2016/07/04/laurent-wauquiez-veut-mettre-en-place-la-preference-locale-sur-les-chantiers-de-sa-region_4963514_823448.html), et ce raisonnement est absurde et anti-économique.

Les entreprises extra-régionales se verront donc refuser l'accès à certains marchés publics, et dans de telles circonstances nos régions limitrophes adopteront immédiatement des mesures identiques. Une spirale de la médiocrité en somme.

Et non, je ne suis pas un gauchiste.

Signaler Répondre

avatar
Marat le 05/07/2016 à 21:42
Systance a écrit le 05/07/2016 à 17h14

Marat, soyez sport : évitez à Charlotte de faire la basse besogne et essayez de sortir des poncifs habituels qui sont au mieux à hauteur de caniveau.

La démagogie de Wauquiez est écœurante.... comme si les élus régionaux avant lui tournaient le dos aux entreprises locales!!! Marre de ce mec qui pue le populisme démago....comme celui du FN! ( et je ne suis pas de gauche!)

Signaler Répondre

avatar
Cretins le 05/07/2016 à 21:15

Quand on lit les commentaires on se dit que ce pays est vraiment habité par des cretins !

Signaler Répondre

avatar
Un fin de carrière le 05/07/2016 à 18:20

Les marchés inférieurs à 25000e ,pour les locaux,sa ne représente rien. Sachant ,que les multinationales du bâtiment emploi en majorité les travailleurs déplacés. Le bâtiment et la maçonnerie en particuliers n'attirent plus grand monde ,penibilites,salaires ridicules,trop de concurrence déloyale ,sans compter les clandos qui travaillent à ouf pour des exploiteurs ( ceux qui les font venir et qui les défendent) l'esclavage n'est pas abolit par rapport à se que l'on croit. Le travail dans les règles de l'art n'existant plus ,fautes d'argents ,les malfaçons sont légions,pour les clients néophytes.un peu comme dans d'autres corporations tirés vers le bas ,ou le plus dur ,n'est pas de trouver un dentiste ,un médecin ou autres mais de trouver un très bon ou un bon spécialiste,qui deviennent très rares.

Signaler Répondre

avatar
Systance le 05/07/2016 à 17:14
Marat a écrit le 05/07/2016 à 15h36

Préférence locale...puis nationale ...Décidément ce monsieur roule pour le FN

Marat, soyez sport : évitez à Charlotte de faire la basse besogne et essayez de sortir des poncifs habituels qui sont au mieux à hauteur de caniveau.

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 05/07/2016 à 16:35
glandu a écrit le 05/07/2016 à 14h47

Je vais demander une chose difficile à un gauchiste: réfléchir... Laurent veut combattre le travail venant des pays de l'est qui pollue la région avec des charges déclarées légalement inférieures aux charges françaises.
Il n'est pas du tout question des entreprises limitrophes ou non de nationalité française.

Ce sont pourtant bien des entreprises Françaises voir locale qui emploient des travailleurs venu de l'est...

Encore un ahuri qui regarde le doigt quand on lui montre la lune

Signaler Répondre

avatar
Marat le 05/07/2016 à 15:36

Préférence locale...puis nationale ...Décidément ce monsieur roule pour le FN

Signaler Répondre

avatar
glandu le 05/07/2016 à 14:47
wdfh a écrit le 05/07/2016 à 10h39

Nos entreprises régionales seront donc victimes de la "préférence régionale" des régions limitrophes. Des baisses de chiffre d'affaire sont donc à prévoir pour nos entreprises les plus compétitives...

Je vais demander une chose difficile à un gauchiste: réfléchir... Laurent veut combattre le travail venant des pays de l'est qui pollue la région avec des charges déclarées légalement inférieures aux charges françaises.
Il n'est pas du tout question des entreprises limitrophes ou non de nationalité française.

Signaler Répondre

avatar
wdfh le 05/07/2016 à 10:39

Nos entreprises régionales seront donc victimes de la "préférence régionale" des régions limitrophes. Des baisses de chiffre d'affaire sont donc à prévoir pour nos entreprises les plus compétitives...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.