La résistante Raymonde Tillon-Nédelec est décédée

La résistante Raymonde Tillon-Nédelec est décédée
Raymonde Tillon - DR

Raymonde Tillon-Nédelec, figure de la résistance pendant la Seconde Guerre Mondiale est décédé ce dimanche à l’âge de 100 ans. Elle avait notamment été emprisonnée à Lyon en 1942 avant d’être livrée aux Allemands puis déportée.

Engagée très jeune dans la résistance, Raymonde Tillon sera arrêtée le 31 mars 1941 et condamnée à vingt ans de travaux forcés. Elle sera notamment emprisonnée tour à tour à Marseille, Toulon et Lyon, puis déportée en 1944 en Allemagne. En 1945, elle parviendra à s’échapper pour rejoindre Marseille.

Elle œuvrera aux côtés de son mari, Charles Tillon, dirigeant du Parti communiste français (PCF) avant son exclusion en 1952. François Hollande a notamment salué une "femme engagée au parcours exemplaire" qui était "la dernière survivante" des 33 premières femmes élues députées en 1945.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.