Nouveaux patrons de l'aéroport de Lyon : la galaxie Collomb à l'oeuvre

Nouveaux patrons de l'aéroport de Lyon : la galaxie Collomb à l'oeuvre
Emmanuel Macron et Gérard Collomb - LyonMag

Le choix du consortium mené par Vinci pour reprendre les parts de l'Etat dans l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry est tout sauf une surprise.

Déjà annoncé favori avant l'officialisation de Bercy, Vinci a du débourser 535 millions d'euros pour récupérer la charge de l'infrastructure, malgré les grincements de dents de plusieurs collectivités locales.

Le seul à Lyon qui s'applaudissait des deux mains de ce choix, ce fut Gérard Collomb. Le président de la Métropole a ainsi salué "des partenaires avec qui nous travaillons depuis longtemps".
Car effectivement, Vinci est déjà très implanté dans l'agglomération, il a construit le Parc OL à Décines et le Musée des Confluences et s'attèle actuellement à la rénovation de la gare de la Part-Dieu.


Présents dans le consortium, Prédica et la Caisse des Dépôts sont aussi bien connus du côté de l'Hôtel de Ville de Lyon. La première, qui est une filiale du Crédit Agricole, est le nouveau propriétaire du Grand Hôtel-Dieu. Et la seconde a des billes dans le quartier de la Confluence. Les deux réunis sont aussi propriétaires de la Tour Oxygène.

Ce ne sont donc pas des inconnus comme le candidat malheureux, l'australien Maquarie. Bien au contraire.

La galaxie Collomb s'implante à l'aéroport, au grand désespoir des autres présidents de collectivités comme Christophe Guilloteau (Département) et Laurent Wauquiez (Région).


Le président de la Métropole a-t-il usé de tout son charme auprès de son grand ami Emmanuel Macron, à qui revenait le choix, pour choisir Vinci ? Difficile de tirer inévitablement cette conclusion puisque Vinci a réalisé la meilleure offre financière. Mais nul doute qu'une pluie d'arguments en la faveur du consortium a dû s'abattre ces derniers mois sur Bercy.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
henon le 01/08/2016 à 12:00

Tout ce qui est dit est exacte: la Ville de Lyon et la Métropole sont en relation avec quelques grands groupes industriels qui font que les liens entre politiques et milieux économiques sont plus qu'étroits. Mais une raison du choix de VINCI n'est pas citée: l'aéroport de Saint Exupéry n'est pas sur le territoire de la Métropole de Lyon. Dans ses projets, son président ne veut en aucun cas que la gare SNCF de Saint Exupéry, qui a un très grand potentiel, ne fasse concurrence à son projet Part Dieu. La deuxième raison est que le même président ne veut pas non plus que se développe un quartier d'affaires important sur le site de l'aéroport, toujours pour favoriser le quartier de la Part Dieu. Pourtant, équilibrer le développement économique à l'est de l'agglomération, entre Grenoble et Lyon, a de multiples avantages et un vrai sens. Entre autres, moins de voitures qui pénètrent dans Lyon par l'est. Ce choix de VINCI a de grandes chances de pénaliser la croissance de Saint Exupéry; mais on est en plein dans la politique. Dommage

Signaler Répondre

avatar
Caio le 01/08/2016 à 00:43

Mr Collomb ! Vous feriez mieux de faire défricher les parterres du nouveau Boulevard Garibaldi , à la hauteur de la tour Inn City ! Près de la place de l'Europe : une immondice , Mr Collomb ! Des jolis bancs , entourés de friches , de bruyères , d'odeurs de pisse et de merde , tout ça plein de freulons , abeilles , etc , et d'odeurs nauséabondes !!! Quand allez vous faire nettoyer tout ce merdier innomable ? Quand , Mr Collomb ?

Signaler Répondre

avatar
Gab le 29/07/2016 à 19:21
AB a écrit le 29/07/2016 à 18h26

LPA est détenu à 60% par les collectivités territoriales.
Rhonexpress est exploité par Veolia

Il y a effectivement ASF qui est détenu par Vinci.

Pour Rhonexpress
Vinci détient 28,2% du capital mais est mandataire la caisse des dépots 36,6% .
On retrouve les memes actionnaires que pour l'accisition de l'aéroport.

Signaler Répondre

avatar
AB le 29/07/2016 à 18:26
Gab a écrit le 29/07/2016 à 18h07

Vinci sera (ou plutôt ses actionnaires) possèdent déjà Rhônexpress, ASF, Lyonparcauto, et maintenant l'Aéroport, bientôt ils vont racheter le SYTRAL, ils vont avoir le monopole sur tous les moyens de transport.
A Paris on continue de pomper la province, par l'intermédiaire de sociétés qui vivent sur notre dos. Rappel 4,9 millions d'euros en cadeaux à Rhônexpress pour 2015.
.

LPA est détenu à 60% par les collectivités territoriales.
Rhonexpress est exploité par Veolia

Il y a effectivement ASF qui est détenu par Vinci.

Signaler Répondre

avatar
Gab le 29/07/2016 à 18:07

Vinci sera (ou plutôt ses actionnaires) possèdent déjà Rhônexpress, ASF, Lyonparcauto, et maintenant l'Aéroport, bientôt ils vont racheter le SYTRAL, ils vont avoir le monopole sur tous les moyens de transport.
A Paris on continue de pomper la province, par l'intermédiaire de sociétés qui vivent sur notre dos. Rappel 4,9 millions d'euros en cadeaux à Rhônexpress pour 2015.
.

Signaler Répondre

avatar
democratie? le 29/07/2016 à 13:05

Bref, on vend les bijoux de famille, souvent à des pays qui feraient mieux d'aider leurs "frères". Sinon vinci et cie se partagent les gâteaux, en arrosant tous azimuts (élus et cie), qui sait !!!

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 29/07/2016 à 12:38
Decideur a écrit le 29/07/2016 à 11h26

L'auteur de l'article vise à faire croire que Collomb a trop influencer (en lisant l'article, c'est clairement ce qui ressort du fond et de la forme du propos) le coix de Vinci pour l'aéroport de St Exupery. Mais il manque l'essentiel : les vrais arguments concrets qui expliquent , de maniere terre à terre, pourquoi l'autre candidat que personne ne connait ni d'eve ni d'adan, qui propose un prix plus bas, serait forcement meilleur. Comme souvent, les sympathiques journalistes sont deconnectés de la réalité en ce sens qu'il ne comprennent pas qu'il faut faire un choix. C'est soit vinci, soit Maquarie. Et nul doute qu'un peu d'experience d'un poste à responsabilité permettrait à l'auteur de l'article de mieux aborder ce type de sujet.

C'est beau d'avoir le choix entre deux choses qui de toutes manières, reviennent exactement au même :o)

Vive la pollution des avions bios
et vive l'investissement dans un truc qui pompe du pétrole, qui finance... ceux qui crachent sur la liberté.

(heureusement, les moins cons (Vinci) s'engagent apparemment pour 20 ans ! Ils savent qu'après 20 ans, on n'aura plus les mêmes stocks de pétroles et que ça risque de changer certains paramètres de consommation...)

Signaler Répondre

avatar
glandu le 29/07/2016 à 11:59
Micheld59 a écrit le 29/07/2016 à 10h30

Je crois qu'il faut arrêter de voir le mal partout. C'est une bonne nouvelle pour Lyon. Le consortium est français et les chinois n'ont pas fait d'opa sur notre aéroport. Qu'aurait voulu le mégalo Wauquiez ? Rien, le statu quo, car c'est un nul sans vision pour la région et c'est triste ! MERCI MONSIEUR LE MAIRE

Et adieu les Adl en surref.............................

Signaler Répondre

avatar
Benoui2 le 29/07/2016 à 11:50
Decideur a écrit le 29/07/2016 à 11h26

L'auteur de l'article vise à faire croire que Collomb a trop influencer (en lisant l'article, c'est clairement ce qui ressort du fond et de la forme du propos) le coix de Vinci pour l'aéroport de St Exupery. Mais il manque l'essentiel : les vrais arguments concrets qui expliquent , de maniere terre à terre, pourquoi l'autre candidat que personne ne connait ni d'eve ni d'adan, qui propose un prix plus bas, serait forcement meilleur. Comme souvent, les sympathiques journalistes sont deconnectés de la réalité en ce sens qu'il ne comprennent pas qu'il faut faire un choix. C'est soit vinci, soit Maquarie. Et nul doute qu'un peu d'experience d'un poste à responsabilité permettrait à l'auteur de l'article de mieux aborder ce type de sujet.

MacQuarie...
en regardant rapidement sur Google, je constate qu ils possèdent déjà de bonnes parties de grosses structures comme les aeroports de Bruxelles et Copenhague, APRR, ...

de la à dire qu ils sont inconnus.... je pense que ce ne sont pas des petits joueurs....
mais vous avez raison, qu elles sont veritables atouts de chacun des dossier et qu est ce qui a facilement motivé la décision??
vous semblez en connaitre beaucoup sur le sujet... éclairez nous svp!

Signaler Répondre

avatar
Decideur le 29/07/2016 à 11:26

L'auteur de l'article vise à faire croire que Collomb a trop influencer (en lisant l'article, c'est clairement ce qui ressort du fond et de la forme du propos) le coix de Vinci pour l'aéroport de St Exupery. Mais il manque l'essentiel : les vrais arguments concrets qui expliquent , de maniere terre à terre, pourquoi l'autre candidat que personne ne connait ni d'eve ni d'adan, qui propose un prix plus bas, serait forcement meilleur. Comme souvent, les sympathiques journalistes sont deconnectés de la réalité en ce sens qu'il ne comprennent pas qu'il faut faire un choix. C'est soit vinci, soit Maquarie. Et nul doute qu'un peu d'experience d'un poste à responsabilité permettrait à l'auteur de l'article de mieux aborder ce type de sujet.

Signaler Répondre

avatar
zeus. le 29/07/2016 à 11:08

Oui, le statu quo, qui rapportait de l'argent à l'etat c'est a dire a nous !!!

Signaler Répondre

avatar
Micheld59 le 29/07/2016 à 10:30

Je crois qu'il faut arrêter de voir le mal partout. C'est une bonne nouvelle pour Lyon. Le consortium est français et les chinois n'ont pas fait d'opa sur notre aéroport. Qu'aurait voulu le mégalo Wauquiez ? Rien, le statu quo, car c'est un nul sans vision pour la région et c'est triste ! MERCI MONSIEUR LE MAIRE

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.