Le sort du musée des tissus de Lyon toujours en suspens, Stéphane Bern à la rescousse ?

Le sort du musée des tissus de Lyon toujours en suspens, Stéphane Bern à la rescousse ?
Le musée des tissus de Lyon - LyonMag

Tandis que la pétition pour sauver le musée des tissus a déjà recueilli plus de 106 000 signatures, son créateur Daniel Fruman a bon espoir pour la suite des événements.

"D’un point de vue médiatique, nous avons quand même une certaine couverture", reconnait le professeur. Selon ses informations, le célèbre présentateur Stéphane Bern se serait penché sur le cas du musée. "C’est grâce à la pétition qu’il a réagi. Le sujet lui tenait à cœur et il pensait pouvoir en faire une émission sur le sujet", explique-t-il. Si rien n’est officiel pour le moment, un numéro de Secrets d’Histoire sur le musée des tissus serait en préparation pour septembre ou octobre.

De plus, une réunion le 14 septembre prochain est prévue dans l’enceinte culturelle avec la présence de tous les acteurs concernés. Le médiateur Thierry Le Roy, la Ville, la Métropole, la Région et la CCI seront donc présents lors de cette journée de presse organisée par l’Association des Journalistes du Patrimoine. 

Daniel Fruman n’attend rien voir aboutir à la suite de cette assemblée. Il sait même déjà quelle forme le dialogue va prendre : "tout le monde va dire que la situation du musée est préoccupante mais personne ne va investir".

La CCI, propriétaire des murs, prévoit enfin de faire un point sur le musée durant l’assemblée générale du 19 septembre. Et si son président Emmanuel Imberton soutient qu’il reste "raisonnablement optimiste sur l’identification d’une solution dans les semaines qui viennent", le collectionneur reste plus pragmatique : "si le Ministère lui-même n’agit pas et ne se met pas en branle pour que le dialogue s’initie entre les partis, rien ne sera fait et personne ne prendra d’initiatives".

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.