Le Département du Rhône ne financera plus le musée des Confluences

Le Département du Rhône ne financera plus le musée des Confluences
Le Musée des Confluences - Lyonmag.coim

Dans une interview accordée au Progrès à paraitre mardi, Christophe Guilloteau, le président du Département du Rhône, a annoncé sa décision de ne plus participer au financement du Musée des Confluences à Lyon.

Cette décision prendra effet dès 2017. Cette année, le Département, qui est à l’origine de la création du musée, avant que celui-ci ne passe sous le giron de la Métropole, lui avait consacré 1,2 million d’euros.

Le Département entend ainsi réaliser des économies et réinjecter l’argent dans son secteur géographique, à savoir le Nouveau Rhône.
Quant à la Métropole de Lyon, elle va devoir trouver la somme, qui représente 10% du budget de fonctionnement du musée des Confluences.

15 commentaires
Laisser un commentaire

avatar
Petaudier le 28/09/2016 à 10:20

Ca va se terminer comme le quartier Grolée !

Signaler Répondre

avatar
pr le 28/09/2016 à 07:26

c'était quand même le but de la création de la Métropole : que le département se débarrasse de ce Musée

Signaler Répondre

avatar
kasneh le 27/09/2016 à 11:04

Les métropolitains devrait donc voir leurs subventions au département baissé d'autant ?

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 27/09/2016 à 09:07
petitparis a écrit le 26/09/2016 à 21h15

benh quoi de plus normal. Pourquoi une collectivité financerait un truc qui n'est pas sur sin territoire ?Est ce que la métropole finance des équipements dans le beaujolais ?

La Métropole finance le département de plusieurs millions d'euros...renseignez vous

Signaler Répondre

avatar
Zadig69 le 27/09/2016 à 08:51
petitparis a écrit le 26/09/2016 à 21h15

benh quoi de plus normal. Pourquoi une collectivité financerait un truc qui n'est pas sur sin territoire ?Est ce que la métropole finance des équipements dans le beaujolais ?

Pour ne pas que le "nouveau Rhône" croule sous les dettes, la Métropole à repris à son compte le remboursement emprunts toxiques souscrits à l'époque du département du Rhône ainsi que tout le secteur du transport de l'ensemble du territoire du Rhône (Métropole + nouveau Rhône).

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 27/09/2016 à 07:22
mic123 a écrit le 26/09/2016 à 21h22

Mais M. Guilloteau qui était à l'origine de ce projet..... Ce n'est pas très honnête, mais bon ....la France est ainsi la droite prend un engagement...puis change d'avis....parce que la gauche est au gouvernement...
C'est idem pour M. Wauquiez, il défait tout ce que les autres ont fait et ainsi de suite, alternance droite, gauche...

M Guilloteau n'est pas à l'origine du projet ! Il en a hérité et doit faire avec, ce qui n'est pas facile évidemment quand on connait le dérapage budgétaire de ce projet
Quant à M Wauquiez, je vois mal ce qu'il pourrait défaire à part les copinages et commissions bidons de son prédécesseur mandarin.

Signaler Répondre

avatar
mic123 le 26/09/2016 à 21:22

Mais M. Guilloteau qui était à l'origine de ce projet..... Ce n'est pas très honnête, mais bon ....la France est ainsi la droite prend un engagement...puis change d'avis....parce que la gauche est au gouvernement...
C'est idem pour M. Wauquiez, il défait tout ce que les autres ont fait et ainsi de suite, alternance droite, gauche...

Signaler Répondre

avatar
petitparis le 26/09/2016 à 21:15

benh quoi de plus normal. Pourquoi une collectivité financerait un truc qui n'est pas sur sin territoire ?Est ce que la métropole finance des équipements dans le beaujolais ?

Signaler Répondre

avatar
scandaleux le 26/09/2016 à 20:34

c est les lyonnais qui payeront ce gouffre

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 26/09/2016 à 20:16

Mercier a plombé les comptes de son département et aujourd’hui de la Métropole (qui a reçu en héritage ce musée)
mais lui au moins il a été ministre et pas notre Gégé..!!

Signaler Répondre

avatar
justiciable le 26/09/2016 à 19:54

Bonjour,

Intéressant, surtout du fait que par sa délibération n°033 du 5 juin 2015, le conseil du Nouveau Rhône, présidé par M. Guilloteau a entériné les statuts de l'établissement public de coopération culturelle "musée des confluences" mentionnant la participation du Nouveau Rhône à cet établissement (et donc son financement).

La participation du nouveau Rhône a ensuite été entérinée par un arrêté du préfet de région, n°15-166 du 10 juin 2015, publié au recueil des actes administratifs de la région le 23 juin 2015.

Donc sa participation au financement est aujourd'hui actée, et le nouveau Rhône ne peut pas se retirer selon son bon vouloir.

Signaler Répondre

avatar
berk le 26/09/2016 à 19:04
Patate chaude a écrit le 26/09/2016 à 17h40

Merci à ce grand visionnaire qu'est Monsieur Mercier.

trop fort michel il refile sa catastrophe et coule des jours heureux

Signaler Répondre

avatar
k-do le 26/09/2016 à 18:05

C'est une manière détournée pour l'agglomération lyonnaise de subventionner son arrière pays...

Pour mémoire, la métropole offre déjà chaque année 75 millions d'euros au Nouveau Rhône et ses 440 000 habitants.

www.leprogres.fr/politique/2016/06/25/budget-du-nouveau-departement-du-rhone-la-metropole-s-allege-de-2-7-millions-d-euros

Signaler Répondre

avatar
Patate chaude le 26/09/2016 à 17:40

Merci à ce grand visionnaire qu'est Monsieur Mercier.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.