Trois soeurs fauchées sur l’A7 après une escapade à Lyon : confirmation du non-lieu en appel

Trois soeurs fauchées sur l’A7 après une escapade à Lyon : confirmation du non-lieu en appel
photo d'illustration - Lyonmag.com

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Grenoble a confirmé le non-lieu prononcé dans l’enquête sur la mort de trois sœurs, renversées sur l’A7 dans la Drôme, en mars 2012.

Les trois jeunes filles, âgées de 12, 13 et 19 ans, revenaient d’une escapade à Lyon. Elles avaient été percutées par plusieurs voitures, alors qu’elles traversaient les voies à hauteur de Saint-Paul Trois Châteaux. Un peu plus tôt, elles avaient été contraintes de descendre du TER reliant Lyon à Marseille, car elles n’avaient pas de billets.

Les parents des trois victimes avaient porté plainte pour délaissement d’une personne incapable de se protéger et non assistance à personne en danger. Mais l’enquête a montré que la décision des deux contrôleurs du TER était conforme à la réglementation. Les trois sœurs avaient menti sur leur âge, affirmant toutes les trois être majeures, et n’avaient donc pas été gardées à bord du train.

La famille devrait maintenant se pourvoir en cassation.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
zeus. le 05/10/2016 à 11:11
Chambord a écrit le 05/10/2016 à 08h33

Il est curieux de voir comme les familles qui ne sont pas en règle sont intransigeantes avec la loi dès qu'elles estiment qu'elles peuvent gagner; c'est vrai aussi pour tous les individus "venus d'ailleurs" qui prennent des libertés interdites et vont mordicus jusqu'au bout.

Il faut vraiment etre stupide pour penser que tous les gens venus d'ailleurs prennent des libertés interdites.

Signaler Répondre

avatar
Chambord le 05/10/2016 à 08:33

Il est curieux de voir comme les familles qui ne sont pas en règle sont intransigeantes avec la loi dès qu'elles estiment qu'elles peuvent gagner; c'est vrai aussi pour tous les individus "venus d'ailleurs" qui prennent des libertés interdites et vont mordicus jusqu'au bout.

Signaler Répondre

avatar
zeus. le 04/10/2016 à 19:48

c'est un peu tard pour se réveiller, pour cette famille des gens du voyage. Laisser ses enfants partir en tgv sans billet etc.
Non contents d'avoir perdu maintenant ils vont en cassation ?
A tous les coups ils ne paient pas les frais de justice, ils doivent avoir l'assistance juridique mais viennent au tribunal en BM

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.