Une subvention de 900 000 euros de l’Etat pour sauver le Musée des Tissus ?

Une subvention de 900 000 euros de l’Etat pour sauver le Musée des Tissus ?
Le musée des tissus sera-t-il sauvé ? - Lyonmag.com

Dans un courrier envoyé ce vendredi au préfet du Rhône, Michel Delpuech, la ministre de la Culture se dit disposée à empêcher la fermeture du Musée des Tissus à Lyon.

Dans cette lettre, dévoilée par le Progrès, Audrey Azoulay s’engage "à aider sur les trois années à venir le fonctionnement du musée, à subvention égale avec celle respectivement de la Ville de Lyon et de la Région, jusqu’à 300.000 euros par an".  


Pour rappel, le Musée des Tissus est géré par la CCI Lyon Métropole. Mais l’institution va stopper le financement de l’établissement d’ici le mois de décembre en raison des restrictions budgétaires imposées par l’Etat

En mars dernier, Gérard Collomb avait enfin annoncé le déblocage de 125 000 euros par la Ville de Lyon et 125 000 euros par la Métropole de Lyon pour sauver l’établissement culturel lyonnais, validant ainsi l’apport d’une subvention de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

"La participation de la Ville et de la Région au financement de ce musée, qui résulte d’une histoire fortement ancrée localement, est en effet pour moi un préalable à toute intervention pérenne de l’Etat", prévient la ministre de la culture dans ce courrier, relayé par le quotidien régional.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Benoui2 le 08/10/2016 à 08:58

On en reparle dans 3ans alors!!

Au fait, le montant des subventions et aides pour l OL, le stade, les batiments vendus, et l ecole coranique.... Il se monte a combien?
Electoralisme et copinage seraient ils un frein a la conservation du patrimoine culturel local?

Signaler Répondre

avatar
A BIENTOT le 07/10/2016 à 18:06

C'est encore le contribuable qui finance, comme pour Alstom, il faut toujours avoir le porte-monaie à la main.....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.