Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Colère à la police lyonnaise

Synergie, deuxième syndicat d'officiers de police, a souligné mardi le "découragement" à la police judiciaire (PJ) de Lyon après les remises en liberté de plusieurs hommes jugés dangereux qu'il qualifie de "fiasco sur le plan judiciaire".
"Ces décisions unilatérales, qui viennent après beaucoup d'autres, appellent des interrogations sur leur motivation, d'autant qu'elles suscitent la consternation chez les enquêteurs mais aussi chez les magistrats du parquet et de l'instruction", indique dans un communiqué Synergie Officiers Rhône-Alpes et Auvergne.
"L'action policière et l'action judiciaire n'ont de sens que si elles sont unies et indivisibles", ajoute le syndicat policier qui dénonce "l'anéantissement d'années d'investigation". 
Synergie rappelle deux enquêtes de la PJ lyonnaise, courant 2007, qui se sont soldées par l'arrestation en flagrant délit de plusieurs trafiquants de stupéfiants et celle notamment d'un chef de réseau. "Incarcéré depuis son interpellation, il (le chef de réseau) vient de bénéficier d'une non prolongation de son mandat de dépôt décidé par le juge des Libertés et de la Détention contre l'avis des juges d'instruction saisis. Le lendemain de sa sortie, il était vu en ville dans un établissement en train de fêter bruyamment sa liberté retrouvée", explique Synergie dans le communiqué.
Dans la seconde affaire concernant deux autres malfaiteurs inscrits au grand banditisme, "de nouveau une décision, en milieu d'été, de non prolongation de leur mandat de dépôt leur à permis de retrouver leur liberté", toujours selon Synergie.
"



Tags : synergie |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.