Métropolitaines 2020 : Gérard Collomb à la reconquête des élus Synergies

Métropolitaines 2020 : Gérard Collomb à la reconquête des élus Synergies
Gérard Collomb - LyonMag

A la Métropole de Lyon siègent aujourd’hui de nombreux maires élus avec des voix de droite ou de centre-droit, et qui se sont rangés derrière Gérard Collomb.

Ceux qui suivent de très près la politique locale savent que ces élus, dont la plupart avaient négocié des postes de vice-présidents en contrepartie, appartiennent en général au groupe Synergies. Et que ce dernier est en guerre depuis peu avec Gérard Collomb, car ce dernier leur avait fait miroiter qu’il interviendrait depuis Paris pour éviter que la plupart ne puisse plus siéger à la Métropole en 2020, la faute à la réforme territoriale.

Or, ce jeudi soir, plusieurs élus Synergies ont décidé de rester fidèle au maire de Lyon, qui visera un retour à la Métropole dans deux ans. Ils ne sont que 10, regroupés au sein d’un groupe nommé Demain la Métropole. "Qui (…) pourrait nier sa légitimité et sa crédibilité pour apporter avec d’autres sa vision des enjeux et inventer les nouvelles facettes de la Métropole de demain ? Pas nous", écrivent ces élus, menés notamment par la sénatrice Michèle Vullien, le maire d’Albigny Jean-Paul Colin, le maire de Saint-Germain Renaud George et le maire de Fontaines-sur-Saône, Thierry Pouzol.

"Si elles ne peuvent effectivement pas être demain toutes représentées au futur Conseil de la Métropole, il est important que les communes puissent faire entendre leur voix dans la définition et dans la mise en oeuvre des politiques publiques ; il est essentiel que leurs élus, qui restent les premiers et souvent les seuls interlocuteurs de nos habitants, puissent demain faire respecter les spécificités qui font toute la richesse de nos territoires", notent également les membres du collectif, qui doivent faire bondir leurs collègues Synergies encore fâchés avec Collomb.

Moins d’une heure après l’envoi aux journalistes du communiqué de presse, Gérard Collomb prenait sa plume pour réagir à l’enthousiasme du collectif d’élus métropolitains. Ces derniers appelant de leurs voeux à ce que la Métropole travaille avec les maires des communes, le premier magistrat de Lyon a abondé en ce sens : "Je souscris totalement à la proposition de mes collègues de mobiliser les élus des communes au côté de ceux de la Métropole de Lyon pour une réflexion d’ensemble, ambitieuse et visionnaire. J’y prendrai toute ma part. Je souscris également au souhait de renforcer la place des maires au sein de la Métropole. La commune reste le maillon essentiel de la démocratie locale, je l’ai toujours dit. Je suis favorable à la mise en place d’un Sénat territorial, constitué de tous les maires de la Métropole. Il aurait un pouvoir accru par rapport à celui de la Conférence des Maires actuelle".

"Je suis donc prêt à travailler avec les maires qui le souhaitent pour construire un projet, comme je l’ai toujours fait", conclut Gérard Collomb.

La pêche aux voix des Synergies est lancée, c’est une véritable opération reconquête que Gérard Collomb doit mener pour espérer l’emporter en 2020. Et en attendant, le président de la Métropole David Kimelfeld voit plusieurs de ses vice-présidents appeler de leurs voeux une union derrière son mentor, et nouvel ennemi.

33 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
parasite le 20/11/2018 à 00:49
julie69 a écrit le 16/11/2018 à 15h05

Les maires Synergie, après les élus de Lyon ont fait naturellement appel à Gérard Collomb pour présider à partir de 2020 une Métropole qu'il a créer et façonnée à son image. Un oeuvre enviée de partout en France et plebiscitée par les citoyens. Bravo à ces maires courageux-euse.s !

cette servilité est insupportable...

Signaler Répondre

avatar
@ fanfaron le 18/11/2018 à 17:38
Non à LaRem a écrit le 17/11/2018 à 08h17

Vous êtes un fan, mais un fan ne peut pas être objectif. L'amour rend aveugle.

"un fan ne peut pas être objectif"

une vérité qui est d'autant plus marrante quand ça sort de la bouche de julie/louloute qui n'est pas seulement fan mais courtisan avec toutes les dérives pour arriver à ses fins

Signaler Répondre

avatar
idem au même le 17/11/2018 à 18:58
julie69 a écrit le 16/11/2018 à 15h05

Les maires Synergie, après les élus de Lyon ont fait naturellement appel à Gérard Collomb pour présider à partir de 2020 une Métropole qu'il a créer et façonnée à son image. Un oeuvre enviée de partout en France et plebiscitée par les citoyens. Bravo à ces maires courageux-euse.s !

c'est drôle mais; sans me tromper de beaucoup, je rapproche la logorrhée de la Julie69 à celle de la louloute, cet ex ephèmaire de Décines-Charpieu qui s'est fait éjecter (et le mot est faible) par le peuple décinois à défaut de l'avoir consulté, lui le grand démo-crasse

Même mépris, même antidémocratie, même vocabulaire jupitérien ou de minister of police

Signaler Répondre

avatar
le bon coup le 17/11/2018 à 08:33
centrisme a écrit le 16/11/2018 à 09h14

Voici quelques semaines, l'UDI lançait l'association " construisons la métropole pour demain" avec pour pilier principal, le regroupement de ces maires " Synergie" en révolte contre le système mis en place par Collomb lors de la construction de la Métropole.
A les entendre, il semblait qu'ils allaient tout manger sur leur passage.Que nenni ! ils sont tous pareils! Ils cherchent la bonne soupe et renient en permanence les engagements qu'ils prennent devant les militants et électeurs.Ce qui compte pour eux, c'est d'être sur le devant de la scène et de toucher un max.

UDI = Union Des Indécis

Un coup à droite, un coup à gauche, un coup d'épée dans l'eau....bref, l'UDI est rarement un bon coup !

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 17/11/2018 à 08:17
julie69 a écrit le 16/11/2018 à 15h05

Les maires Synergie, après les élus de Lyon ont fait naturellement appel à Gérard Collomb pour présider à partir de 2020 une Métropole qu'il a créer et façonnée à son image. Un oeuvre enviée de partout en France et plebiscitée par les citoyens. Bravo à ces maires courageux-euse.s !

Vous êtes un fan, mais un fan ne peut pas être objectif. L'amour rend aveugle.

Signaler Répondre

avatar
mon pseudo le 16/11/2018 à 23:30
julie69 a écrit le 16/11/2018 à 15h05

Les maires Synergie, après les élus de Lyon ont fait naturellement appel à Gérard Collomb pour présider à partir de 2020 une Métropole qu'il a créer et façonnée à son image. Un oeuvre enviée de partout en France et plebiscitée par les citoyens. Bravo à ces maires courageux-euse.s !

vous êtes parfaite, Julie. Ne changez rien.

lisez ça, peut être

https://www.facebook.com/notes/gégé-on-taime-bien-mais/humiliés-ils-en-demandent-encore-/1498202456991482/

Signaler Répondre

avatar
Un nationaliste ,comme de Gaulle. le 16/11/2018 à 20:48
Réaliste2 a écrit le 16/11/2018 à 09h10

A cause de cette réforme nous aurons des communistes insoumis et des extremistes qui siegeront a la metropole et qui ne representes rien dans les communes . C une honte cette reforme.

C’est mieux entre social démocrates fachos. Tout pour nous. Rien pour les autres ,mdrrrrrrr.

Signaler Répondre

avatar
Bravo, mR Collomb. le 16/11/2018 à 20:45

MR Collomb est quelqu’un de bien ! Il dit des vérités qui dérangent pas comme beaucoup d’hypocrites.

Signaler Répondre

avatar
Virezles le 16/11/2018 à 19:40

On va s appliquer à virer ces maires qui se sont fait élire sous une étiquette de droite et qui se sont vendus!
Traîtres !

Signaler Répondre

avatar
BAYARD le 16/11/2018 à 16:36
Réaliste2 a écrit le 16/11/2018 à 09h10

A cause de cette réforme nous aurons des communistes insoumis et des extremistes qui siegeront a la metropole et qui ne representes rien dans les communes . C une honte cette reforme.

et la démocratie c'est pour qui ?
apparemment pas pour les petites moustaches comme toi

Signaler Répondre

avatar
à l'aveugle de service le 16/11/2018 à 16:34
Stratège pour exister encore et encore avec tous les excès de pouvoir générés par le cumul des mandats a écrit le 16/11/2018 à 12h28

le macronisme c'est de la foutaise

Colomb se conduit exactement comme le jupiter en divisant pour régner et en tentant d’empapaouter les faibles et serviles, les suiveurs prompts à privilégier leur porte monnaie et leurs intérêts personnels de carrière, plutôt que d'assumer la mission en face de laquelle ils se sont engagés (le temps d'une campagne électorale !)vis à vis de leurs électeurs

https://www.francebleu.fr/infos/politique/ce-maire-breton-decline-une-invitation-d-emmanuel-macron-a-l-elysee-1542336847

Ca me fait penser aux pratiques du jupiter pour "déstabiliser" ses adversaires pendant la campagne présidentielle
https://www.lopinion.fr/video/ca-fait-buzz/quand-macron-voulait-destabiliser-droite-apres-victoire-fillon-a-126605

j'approuve mille fois
et il faudrait être complètement miro pour dire le contraire !

Signaler Répondre

avatar
non à LREM à reculons le 16/11/2018 à 16:32
julie69 a écrit le 16/11/2018 à 15h05

Les maires Synergie, après les élus de Lyon ont fait naturellement appel à Gérard Collomb pour présider à partir de 2020 une Métropole qu'il a créer et façonnée à son image. Un oeuvre enviée de partout en France et plebiscitée par les citoyens. Bravo à ces maires courageux-euse.s !

¨Personne mais absolument personne ne vous autorise à parler au nom des électeurs des maires Synergies, qui, par appart du gain, sont allés manger dans la main de celui qui leur permet d'exister ...

Vous êtes là pour pallier le gros trou creusé entre eux et- les citoyens - mais ce trou là ne sera jamais comblé surtout avec des outils de votre espèce qui bafouent la démocratie

Signaler Répondre

avatar
julie69 le 16/11/2018 à 15:05

Les maires Synergie, après les élus de Lyon ont fait naturellement appel à Gérard Collomb pour présider à partir de 2020 une Métropole qu'il a créer et façonnée à son image. Un oeuvre enviée de partout en France et plebiscitée par les citoyens. Bravo à ces maires courageux-euse.s !

Signaler Répondre

avatar
anti corruption le 16/11/2018 à 13:30

népotisme financé par l argent public collomb et sa vénale dégagez

Signaler Répondre

avatar
Stratège pour exister encore et encore avec tous les excès de pouvoir générés par le cumul des mandats le 16/11/2018 à 12:28

le macronisme c'est de la foutaise

Colomb se conduit exactement comme le jupiter en divisant pour régner et en tentant d’empapaouter les faibles et serviles, les suiveurs prompts à privilégier leur porte monnaie et leurs intérêts personnels de carrière, plutôt que d'assumer la mission en face de laquelle ils se sont engagés (le temps d'une campagne électorale !)vis à vis de leurs électeurs

https://www.francebleu.fr/infos/politique/ce-maire-breton-decline-une-invitation-d-emmanuel-macron-a-l-elysee-1542336847

Ca me fait penser aux pratiques du jupiter pour "déstabiliser" ses adversaires pendant la campagne présidentielle
https://www.lopinion.fr/video/ca-fait-buzz/quand-macron-voulait-destabiliser-droite-apres-victoire-fillon-a-126605

Signaler Répondre

avatar
Et les jeunes ? le 16/11/2018 à 12:13

Tous à l'Hepad pour cajoler Gégé !

Signaler Répondre

avatar
Josiane le 16/11/2018 à 12:12
Degagez les a écrit le 15/11/2018 à 20h44

On est en plein délire. Les Synergies ont voté Collomb et ils doivent assumer d etre balayés
Par les électeurs qu ils ont trompés.

Non, ils n'assument pas ! Ce sont des experts en traîtrise ! Ils sont prêts à tout pour tenter d'exister...

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 16/11/2018 à 09:31
du n'importe quoi ! a écrit le 16/11/2018 à 08h43

Blanc n'est pas plus parachuté que COLON,
Blanc est né à Givors
Colon est né à Macon

Stupide ...la question n'est pas de savoir le lieu de naissance
Ce qui compte c'est le lieu de résidence et de son activité citoyenne...
Mais Blanc qui n'a aucun engagement lyonnais , élu de Divonne aura du mal à changer de bain pour être la diva des gones...

Signaler Répondre

avatar
centrisme le 16/11/2018 à 09:14

Voici quelques semaines, l'UDI lançait l'association " construisons la métropole pour demain" avec pour pilier principal, le regroupement de ces maires " Synergie" en révolte contre le système mis en place par Collomb lors de la construction de la Métropole.
A les entendre, il semblait qu'ils allaient tout manger sur leur passage.Que nenni ! ils sont tous pareils! Ils cherchent la bonne soupe et renient en permanence les engagements qu'ils prennent devant les militants et électeurs.Ce qui compte pour eux, c'est d'être sur le devant de la scène et de toucher un max.

Signaler Répondre

avatar
Réaliste2 le 16/11/2018 à 09:10

A cause de cette réforme nous aurons des communistes insoumis et des extremistes qui siegeront a la metropole et qui ne representes rien dans les communes . C une honte cette reforme.

Signaler Répondre

avatar
Réaliste le 16/11/2018 à 09:09

Kimelfeld lui travail bien avec les maires. Tout les projets se sont débloqués au départ de Mr Collomb ! Facile à voir ...dans les villes de gauche comme de droite ! Les synergies trompent les electeurs depuis trop longtemps. En 2020 c fini

Signaler Répondre

avatar
henon le 16/11/2018 à 09:08

Gérard Collomb, avant de briguer un quatrième mandat en 2020, devrait observer ce qui se passe à Marseille, où son ami Jean-Claude Gaudin est en train de terminer justement son quatrième mandat dans la douleur. Cumulards dans le temps tous les deux, ils croient que les collectivités territoriales qu'ils président sont "leur propriété". Bien au contraire, il faut renouveler la classe politique ne serait-ce que pour casser les clans, pour ne pas dire plus, qui paralysent la vie démocratique. Lyon en est un bel exemple dans les domaines sportifs et économiques où tout se passe en famille, où les appels d'offres ne sont pas sincères. 2020 doit être l'année du renouveau où une nouvelle génération apportera des idées du XXIe siècle, de la fraicheur, de l'oxygène qui manquent tant actuellement. Il est certain que Gérard Collomb sera mis à la retraite par les électeurs lassés de voir les mêmes élus que leurs parents ont mis en place. Alors, s'il est un peu lucide et écoute le terrain, il serait bien plus profitable pour lui de comprendre que le moment est venu de passer la main de manière volontaire.

Signaler Répondre

avatar
tout est dit le 16/11/2018 à 09:00
du n'importe quoi ! a écrit le 16/11/2018 à 08h43

Blanc n'est pas plus parachuté que COLON,
Blanc est né à Givors
Colon est né à Macon

Blanc est maire de Divine les bains... dans l Ain.. ou il est sensé habiter

Signaler Répondre

avatar
la soupe est bonne le 16/11/2018 à 08:48

Existe t il plus girouettes que ces "synergistes de la traitrise" ?

La cuillère de soupe de trop

Signaler Répondre

avatar
tous à la soupe le 16/11/2018 à 08:47
Jeansais a écrit le 15/11/2018 à 22h18

Oui mais... En 2020 ce ne sont pas les maires des petites communes qui auront le dernier mot pour élire le président de la Métropole car l'élection des conseillers métropolitains se fera sur des listes intercommunales..
Le seul atout de papy Gege c'est d'avoir devant lui une gauche maladroite,une droite gauche et un centre qui ne sait plus vers qui se tourner...

analyse très pertinente qui démontre que nous électeurs avant intérêt à changer la donne

Signaler Répondre

avatar
du n'importe quoi ! le 16/11/2018 à 08:43
Indescense a écrit le 16/11/2018 à 03h59

Les synergies font ils toujours parti des LR?
Ils en pensent quoi leurs électeurs?
En même temps, qui peux soutenir le candidat Blanc le parachuté ?
Collomb va gagner par défaut ... comme Macron

Blanc n'est pas plus parachuté que COLON,
Blanc est né à Givors
Colon est né à Macon

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 16/11/2018 à 08:27

Les électeurs, on s'en préoccupe ?

Signaler Répondre

avatar
ald le 16/11/2018 à 08:03

.L'idée d'un sénat des Maires , avec des indemnités fera changer d'avis beaucoup de Maires

Signaler Répondre

avatar
bonberos69 le 16/11/2018 à 05:18

Il est à vomir ce type... et tous ceux qu’ils l’entourent à lui lécher les pompes... il me tarde de savoir comment ils font expliquer à leurs concitoyens le retournement de leurs vestes ! Ça nous éclairera pour notre bulletin de vote et on va éviter de se tromper aux prochaines élections communales!

Signaler Répondre

avatar
Indescense le 16/11/2018 à 03:59

Les synergies font ils toujours parti des LR?
Ils en pensent quoi leurs électeurs?
En même temps, qui peux soutenir le candidat Blanc le parachuté ?
Collomb va gagner par défaut ... comme Macron

Signaler Répondre

avatar
et la retraite le 15/11/2018 à 22:24

A quand la place au jeunes ??

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 15/11/2018 à 22:18

Oui mais... En 2020 ce ne sont pas les maires des petites communes qui auront le dernier mot pour élire le président de la Métropole car l'élection des conseillers métropolitains se fera sur des listes intercommunales..
Le seul atout de papy Gege c'est d'avoir devant lui une gauche maladroite,une droite gauche et un centre qui ne sait plus vers qui se tourner...

Signaler Répondre

avatar
Degagez les le 15/11/2018 à 20:44

On est en plein délire. Les Synergies ont voté Collomb et ils doivent assumer d etre balayés
Par les électeurs qu ils ont trompés.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.