Face aux menaces du PS, Collomb n’a pas encore parrainé Macron

Face aux menaces du PS, Collomb n’a pas encore parrainé Macron
Gérard Collomb au meeting d'Emmanuel Macron à Lyon - LyonMag

Depuis plusieurs jours, les différents élus lyonnais diffusent sur les réseaux sociaux leur parrainage destiné à leur candidat pour l’élection présidentielle.

Des données publiées pour la première fois qui permettent de vérifier la loyauté de certains.

Et malgré des mois de campagne active et de travail auprès d’Emmanuel Macron, Gérard Collomb n’a pas encore signé le précieux sésame en la faveur de l’ancien ministre de l’Economie. Invité du Grand Jury de RTL ce dimanche, le sénateur-maire de Lyon a semblé gêné lorsque le sujet a été évoqué. "J’attends encore quelques jours pour le parrainer, je ne voulais pas que l’on fasse de Gérard Collomb un exemple. Je laisse mes amis le parrainer et je le ferai en temps voulu", a-t-il indiqué, faisant allusion aux menaces d’exclusion du Parti socialiste.
Ses "amis" envoyés au front apprécieront. Quoique la plupart ne sont plus à ça près.

Sur l’affaire Fillon, dont la première partie de l’épilogue pourrait survenir ce lundi, Gérard Collomb n’a pas souhaité tirer sur l’ambulance. Il a évoqué une "affaire extrêmement compliquée" et a réservé ses munitions pour Alain Juppé, menace plus concrète pour l’électorat d’Emmanuel Macron.

"On voit bien que la droite est totalement déstructurée avec des forces contradictoires. Fillon représentait une droite conservatrice avec un programme plutôt brutal. Certains se reconnaissaient dans ce programme alors que celui d’Alain Juppé était un peu mou. (…) Ce qui m’a séduit chez Macron, c’est qu’il comprenait le monde d’aujourd’hui et de demain. Pas celui d’il y a 20 ans."

Attaché à accompagner Emmanuel Macron jusqu’au bout de sa réforme à inspiration scandinave, le sénateur-maire de Lyon estime qu’il n’y a pas de meilleur choix pour la France. "Avant de rejoindre Macron, j’avais testé le phénomène Macron pour voir s’il était solide ou une simple bulle médiatique. Sur tous les sujets, c’est extrêmement sérieux", a dévoilé l’édile, pressé de voir au pouvoir "un président qui fixe cinq, six objectifs et qui demande ensuite aux ministres d’aller au front, au combat. Et pas de se réfugier derrière lui".

Fera-t-il partie de ces 15 ministres ? La question ne lui a pas été posée mais Gérard Collomb y verrait bien François Bayrou. Mais pas forcément à Matignon, il serait bête d’offrir son rêve sur un plateau d’argent au premier nouveau venu.

20 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Tout pour eux ,rien pour nous. le 14/03/2017 à 13:46
Parêsia a écrit le 05/03/2017 à 18h44

Tout sauf Macron!

D'accord avec vous. C'est du hollandisme,moi président bla-bla-bla et lui fera pareil. Car se que les gens ne savant pas ,c'est que Bruxelles a sorti le programme pour cette année et LE prochain président sera obligé de s'y tenir. Beaucoup de rigueur,renseignez vous ,et pour le reste des promesses qu'ils ne pourront tenir en restant sous le joug de l'Europe.

Signaler Répondre

avatar
ça donne une idée de nos élites le 14/03/2017 à 13:00

Son poulain est passé par la cour des comptes,
et la cour des comptes , c'est cela, décrit par le cap'taine de pédalo :


François Hollande se moque des membres de la Cour des comptes


/ Mardi 14 mars 2017 à 12:05 0

Moquerie. Comme le rapporte Le Figaro, le 24 février dernier, à l’occasion d’un pot de départ de plusieurs collaborateurs de l’Elysée, François Hollande a ciblé les membres de la Cour des comptes.

C’est Le Figaro qui rapporte cette énième moquerie de François Hollande. Le 24 février dernier, à l’occasion d’un pot de départ de plusieurs collaborateurs de l’Elysée, le chef de l’Etat a prononcé un discours, et en parlant de Cour des Comptes :

“Je connais bien cette institution … Je l’ai choisie après l’ENA pour pouvoir trouver le temps de faire, parallèlement, de la politique”, a-t-il ironisé. Il poursuit en se moquant ouvertement de la Cour des comptes : “D'ailleurs, les membres y sont deux par bureau, pour que chaque personne puisse vérifier que l'autre n'est pas en train de dormir”.

Signaler Répondre

avatar
on en parle ? le 14/03/2017 à 08:34

http://www.atlantico.fr/pepites/patrimoine-emmanuel-macron-anticor-saisit-haute-autorite-pour-transparence-vie-publique-2989973.html
On en parle ? ben non les drahi, bergé, niel vont bien trouver des arguments pour sauver le sauveur de l'humanité

n'est ce pas parrain COLON ?

Signaler Répondre

avatar
La loi juste la loi le 07/03/2017 à 18:01

Le détournement de mineur se réfère à la majorité civile (18 ans) et non sexuelle (15 ans). Il ne concerne pas que les relations sexuelles entre majeur et mineur.
Lorsqu’il y a relations sexuelles entre un mineur et un majeur, elles doivent être associées à un « enlèvement » ou à la « soustraction à l’autorité parentale » pour que cette qualification soit donnée.

A droite on ne sait plus quoi dire pour redorer son blason

Signaler Répondre

avatar
@la dirouette qui tient le pompon des traitres le 07/03/2017 à 15:44
kasneh a écrit le 06/03/2017 à 09h10

Comme quoi, il est plus facile de monter le son du microphone que de se libérer des "sa famille politique".

oh que woui, c'est sûr que le GEGE opportuniste fait feu de tout bois pour se maintenir aux POUVOIRS CUMULES dont il abuse allègrement

chut... on ne parle pas d'emplois fictifs, promis les copains, je vous jure je reste socialiste même si je vous hais et que je fous de votre gueule à tout instant

on ne sait jamais ...

Signaler Répondre

avatar
CK le 07/03/2017 à 10:03
veritas a écrit le 05/03/2017 à 19h48

Elle a couché avec son élève de 17 ans et donc mineur ce qui devrait lui valoir une inculpation pour détournement de mineur par personne ayant autorité !! C'est quand même beaucoup plus grave que ce qu'a fait Pénélope !

Vous observez les alcôves .....la votre ne doit pas être enthousiasmante ......

Signaler Répondre

avatar
kasneh le 06/03/2017 à 09:10

Comme quoi, il est plus facile de monter le son du microphone que de se libérer des "sa famille politique".

Signaler Répondre

avatar
ex ps le 06/03/2017 à 00:30

l'horreur Collomb dans toute son ignominie.......
tout est dit avec ce personnage....

Signaler Répondre

avatar
les professionnels de la politique qui bouffent jusqu'àen dég... auxf frais des contribuables le 05/03/2017 à 20:01

un capitaine de pédalo ce mec là

si on fait un concours de girouettes, c'est lui qui tient le pompon

Signaler Répondre

avatar
de-hors avant que le peuple se soulève le 05/03/2017 à 19:59

cet homme est un opportuniste, au présent comme il l'a été au passé, et ce qui lui pose problème, c'est demain ...

et il tuerait père et mère pour exister encore et user et profiter et abuser des pouvoirs qu'ils s'est conquis à coups de subventions sous condition

La métropole a globalement élu des hommes politiques dits de droite, et collomb se retrouve président
Vous voyez comment ça marche chez ces gens intègres là !

Signaler Répondre

avatar
veritas le 05/03/2017 à 19:48

Elle a couché avec son élève de 17 ans et donc mineur ce qui devrait lui valoir une inculpation pour détournement de mineur par personne ayant autorité !! C'est quand même beaucoup plus grave que ce qu'a fait Pénélope !

Signaler Répondre

avatar
Macrocollomb le 05/03/2017 à 18:50
couple de ténardier ! a écrit le 05/03/2017 à 17h52

Le JDD a publier un article très intéressant et instructif article sur les finances du couple macron.

Les pauvres, ils vivent sur la retraite de mamie (son ainée de 24 ans, 3 enfants et 7 petits enfants) et sur les droits d'auteur de son très jeune époux.

Non, le plus intéressant de l'histoire "cosette-macron", qui ont 17 comptes bancaire, se trouve dans son passé professionnel et celui de mamie.

Elle a un manoir estimé à 1,4 million d'euro...

Malgré la dissimulation, pour échapper à l'ISF, ils le payent...

D'après les calculs du journaliste, 5 millions d'euros manquent au patrimoine du couple ténardier...

https://i58.servimg.com/u/f58/18/26/55/27/macron11.jpg

le ralliement des Collombs (Mr et Madame ) à Macron va se faire .....ils font pression pour que soient jugés compatibles avec Macron Touraine , Bonnel , Madame Collomb , Mme Brugnera .....Les électeurs potentiels de Macron attendent de voir qui sera retenu .....À suivre ......et si la volonté de Mme de faire élire Rudigoz contre Braillard et Bonnell contre Najat Vallaud-Belkacem se confirment ....

Signaler Répondre

avatar
Peu recommandable ! le 05/03/2017 à 18:48

Un autre article sur la face cachée de macron.

Le Figaro à intituler son article :

" Comment Emmanuel MACRON s'est servit de Bercy pour se lancer."

Donc avant de croire et voter pour des personnes peu recommandable, informez-vous !

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/01/20/31001-20170120ARTFIG00074-comment-emmanuel-macron-s-est-servi-de-bercy-pour-se-lancer.php?redirect_premium

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 05/03/2017 à 18:48

Papy Gégé tu te souviens quand dans ta jeunesse tu étais socialiste...Ah c'était le bon temps !
et maintenant tu ne pourras même plus aller à la maison de retraite de la Sarra...directement l'EHPAD médicalisée...

Signaler Répondre

avatar
Parêsia le 05/03/2017 à 18:44

Tout sauf Macron!

Signaler Répondre

avatar
couple de ténardier ! le 05/03/2017 à 17:52

Le JDD a publier un article très intéressant et instructif article sur les finances du couple macron.

Les pauvres, ils vivent sur la retraite de mamie (son ainée de 24 ans, 3 enfants et 7 petits enfants) et sur les droits d'auteur de son très jeune époux.

Non, le plus intéressant de l'histoire "cosette-macron", qui ont 17 comptes bancaire, se trouve dans son passé professionnel et celui de mamie.

Elle a un manoir estimé à 1,4 million d'euro...

Malgré la dissimulation, pour échapper à l'ISF, ils le payent...

D'après les calculs du journaliste, 5 millions d'euros manquent au patrimoine du couple ténardier...

https://i58.servimg.com/u/f58/18/26/55/27/macron11.jpg

Signaler Répondre

avatar
Myriam.. le 05/03/2017 à 17:30

Gérard, rentre, toute la maison de retraite t'attend !!

De toutes façons les médias, malgré les faux sondages et articles d'intox ne pourront faire élire Hollande 2.

Signaler Répondre

avatar
piège à cons ! le 05/03/2017 à 17:18

Petit à petit le piège de ce petit monsieur se dévoile au grand jour !!

Cet homme est finit, il le sait.

Revanchard et manipulateur, il a construit ce piège "macron".
Un piège à c..

Dans quelques jours il va faire marche arrière, rentrer dans le rang socialiste et laisser la baudruche macron se dégonfler aussi vite qu'elle est apparue.

J'aimerai beaucoup voir la tronche de celles et ceux qui sont tombés dans ce piège ! ptdr

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 05/03/2017 à 15:32

Collomb, Wauquier, deux francs du collier de référence !
Pauvre métropole...
Pauvre région...

Signaler Répondre

avatar
CK le 05/03/2017 à 13:17

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.