Lyon : l’ADN d’un cambrioleur confondu grâce à un rosier

Lyon : l’ADN d’un cambrioleur confondu grâce à un rosier
Photo d'illustration - LyonMag

Les épines ont bien aidé les enquêteurs.

Le 28 janvier dernier, en début de soirée, la propriétaire d’une maison rue du Dr Vaillant-Couturier, dans le 3e arrondissement, entend du bruit au rez-de-chaussée. Elle tombe alors en face d’un individu qui est rentré par effraction par la fenêtre d’une chambre. Surpris, l’homme a alors pris la fuite et s’est blessé en s’accrochant au rosier du jardin.

C’est grâce à ces quelques gouttes de sang laissées sur les épines que la police a pu identifier l’ADN de cet homme déjà connu des services de police. Après une longue fuite, il est finalement repéré et arrêté ce mercredi, comme nous l'a appris Le Progrès.

Il a été présenté en comparution immédiate, ce vendredi. Arrivé en France en 2013, cet Albanais de 29 ans a été condamné à quatre mois de prison ferme assortis d’un mandat de dépôt.

Tags :

faits divers

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
stop le 11/06/2017 à 16:29

Déjà continu purée !
Marre des juges, marre des partis politiques !
Ce genre de chose arrive trop souvent.

Signaler Répondre

avatar
kasneh le 11/06/2017 à 11:53

Durant 6 mois, une colonie albanaise a squattée le parc Jugand. Débouté par le tribunal, ceux-ci ont squattés le square du Sacré Cœur, de nouveau débouté, le jardin Brassens les a vu arrivé. Depuis le square Jugand, très détérioré, a été fermée pour rénovation. L'Albanie n'est en guerre en ni en crise mais perclus de groupes mafieux.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.