Lyon : le nouveau stade de Gerland, version LOU Rugby, se dévoile

Lyon : le nouveau stade de Gerland, version LOU Rugby, se dévoile
Le stade de Gerland, désormais Matmut Stadium, fait peau neuve - LyonMag

Ce lundi midi, une visite du chantier du Matmutm Stadium de Gerland était organisée pour la presse lyonnaise.

Olivier Ginon pose à Gerland - LyonMag
Olivier Ginon pose à Gerland - LyonMag
L’occasion de découvrir les premières nouveautés, réalisées en seulement quatre mois, dans le nouveau jardin du LOU Rugby.


Ce qui frappe déjà, ce sont les tribunes de Jean Bouin et de Jean Jaurès. Elles comprennent maintenant, selon l’architecte lyonnais Albert Constantin, "une meilleure pente pour une meilleure visibilité". Pour cela, ces travées de Gerland comprendront trois niveaux de gradins. La capacité maximale de places sera ainsi réduite de 41 000 à 35 000 places. Mais selon Olivier Ginon, président de GL Events et actionnaire majoritaire du club, "lors des matchs de Top 14, il y aura 24 000 places ouvertes". En compensation, 2000 m² de salons ont été créés.


Bien entendu, selon Olivier Ginon, "le stade comprendra tout ce qu’il faut pour être un stade moderne", il sera donc possible d’utiliser son smartphone pour commander des snacks par exemple, comme au Parc OL. Le tout, pour tenter de "redonner du sens à l’œuvre originale de Tony Garnier".


Au total, 38 millions d’euros ont été alloués à ce chantier géré par Eiffage. Il sera livré le 27 août. Une seconde phase de travaux est prévue à partir du mois de mai de l’année prochaine. Ces derniers devraient durer quatre mois. En attendant, il y aura eu une saison de matchs de rugby à Gerland. La première rencontre est prévue le 2 septembre lors de la réception de Brive dans le cadre du Top 14.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Post monétaire le 11/07/2017 à 15:27
Ronnnronnnn a écrit le 11/07/2017 à 15h12

dodo c'est l'heure de ta sieste

Dixit ?

Signaler Répondre

avatar
Ronnnronnnn le 11/07/2017 à 15:12
Post monétaire a écrit le 11/07/2017 à 15h03

Merci pour votre réponse.

Mais je crois qu'elle est en trompe l'oeil,
car ce n'est pas parce qu'un contrat oblige à réaliser des travaux, que pour autant ces travaux seront uniquement à fond privés...
Non ?

dodo c'est l'heure de ta sieste

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 11/07/2017 à 15:03
réponse a écrit le 11/07/2017 à 14h14

Le bail emphytéotique consenti à GL Events oblige ces derniers à réaliser 58M de travaux d'ici les 60 prochaines années.
Plus de la moitié a donc été déjà engagée par GL Events.

Merci pour votre réponse.

Mais je crois qu'elle est en trompe l'oeil,
car ce n'est pas parce qu'un contrat oblige à réaliser des travaux, que pour autant ces travaux seront uniquement à fond privés...
Non ?

Signaler Répondre

avatar
réponse le 11/07/2017 à 14:14
Post monétaire a écrit le 11/07/2017 à 12h44

Ils sont payés par qui ces travaux, vu que GL Event n'est pas propriétaire ? :o)

"............Le tout, pour tenter de "redonner du sens à l’œuvre originale de Tony Garnier".............."

c'est à dire ?

Le bail emphytéotique consenti à GL Events oblige ces derniers à réaliser 58M de travaux d'ici les 60 prochaines années.
Plus de la moitié a donc été déjà engagée par GL Events.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 11/07/2017 à 12:44

Ils sont payés par qui ces travaux, vu que GL Event n'est pas propriétaire ? :o)

"............Le tout, pour tenter de "redonner du sens à l’œuvre originale de Tony Garnier".............."

c'est à dire ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.