Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

DR

Escroquerie à la CPAM du Rhône : une infirmière libérale détourne plus de 500 000 euros

DR

Une infirmière libérale, âgée de 50 ans, a été interpellée mercredi pour une affaire d’escroquerie.

Elle est soupçonnée d’avoir détourné 587 500 euros au préjudice de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

 

Cette quinquagénaire, d’origine lyonnaise, aurait établi des facturations majorées de nuit, des surfacturations et des facturations fictives entre 2011 et 2016.

 

Lors de son interpellation, les policiers ont procédé à la saisie de plus de 20 000 euros sur ses comptes. L’infirmière a nié les faits. Elle doit être présentée au parquet ce vendredi.



Tags : infirmiere | cpam | escroquerie |

Commentaires 13

Post monétaire Déposé le 30/09/2017 à 16h36  
Par Post monétaire Citer

befun a écrit le 30/09/2017 à 08h58

Ca (les infirmièrs(es) libérales), et les "taxis-ambulances", les kinés, qui se gavent sur notre dos ...

Et si vous arrêtiez de vous plaindre d'un système où le fric est rois que vous soutenez ? :o)

Déposé le 30/09/2017 à 15h32  
Par Pelilope Citer

Les vacances sont terminées pour certains et vont commencer pour d'autres !

Déposé le 30/09/2017 à 08h58  
Par befun Citer

Ca (les infirmièrs(es) libérales), et les "taxis-ambulances", les kinés, qui se gavent sur notre dos ...

Déposé le 30/09/2017 à 08h14  
Par sakura Citer

pilou01 a écrit le 29/09/2017 à 18h29

On parle de soignants, mais jamais des centaines de fraudeurs venant avec cmu ou ame chercher des médicaments en pagaille ; ou qui ne viennent pas les chercher donc détruits et qui reviennent la semaine d'après avec une nouvelle ordonnance. . Sans parler des faux Accidents de Travail et des médicaments revendus ou expédiés. .. là je ne vois jamais d'articles ou de condamnation.....

si un bénéficiaire de la cmu peut aller chercher des médicaments en pagaille et y retourner la semaine suivante, c'est qu''un médecin lui a fait une ordonnance.. Si un faux accident du travail existe, c'est qu'un médecin l'a confirmé. En clair, vous vous en prenez au mauvaises personnes dans ce que vous dénoncez..

Je ne vous souhaite pas un jour de vous retrouver dans la la situation ou vous auriez besoin de la cmu pour pouvoir vous soignez vous et vos enfants, d'avoir un accident du travail?

Mais bon ainsi vous saurez ce que ce c'est de ressentir le regard de personnes qui sont comme vous..

De plus ce genre de fraude, n'enrichissent pas vos mis en cause contrairement au personnel soignant telle que cette infirmière

Déposé le 29/09/2017 à 20h49   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par normal Citer

Ordonnance à profusion et médicament les docteurs joue le jeux c est connu et on laisse faire ça fait tournée le commerce tout comme les infirmières pas d ordonnance pas de soins regardons à la sources

Déposé le 29/09/2017 à 19h06  
Par Privatisons la sécu ! Citer

pilou01 a écrit le 29/09/2017 à 18h29

On parle de soignants, mais jamais des centaines de fraudeurs venant avec cmu ou ame chercher des médicaments en pagaille ; ou qui ne viennent pas les chercher donc détruits et qui reviennent la semaine d'après avec une nouvelle ordonnance. . Sans parler des faux Accidents de Travail et des médicaments revendus ou expédiés. .. là je ne vois jamais d'articles ou de condamnation.....

C'est vrai ,mes c'est des peccadilles,par rapport aux millions d'euros détourné par les professionnels. Comment donner l'exemple,quand les professionnels,cliniques privées,hôpitaux,ect. S'en mettent plein les poches.

Déposé le 29/09/2017 à 18h29  
Par pilou01 Citer

On parle de soignants, mais jamais des centaines de fraudeurs venant avec cmu ou ame chercher des médicaments en pagaille ; ou qui ne viennent pas les chercher donc détruits et qui reviennent la semaine d'après avec une nouvelle ordonnance. . Sans parler des faux Accidents de Travail et des médicaments revendus ou expédiés. .. là je ne vois jamais d'articles ou de condamnation.....

Déposé le 29/09/2017 à 14h22  
Par bernie69 Citer

Comment est il possible de detourner autant sans se faire prendre!!!

Déposé le 29/09/2017 à 14h17   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par moneypenny Citer

Il faut savoir que dans la très grande majorité des cas, seul leur 1er soin est pris à 100%. Le lien explique mieux que moi. La plupart de ceux qui se font prendre, c’est simplement qu’ils facturent toutes les visites aux patients. Ils se déplacent, ils font des actes qui ne sont pas anodins, c’est normal qu’ils soient payés. Et généralement ils discutent avec les patients, les rassurent quelque part, parce qu’ils aiment ce qu’ils font. Mais. Qui accepte de travailler gratuitement la plupart du temps, avec des horaires qui tendent plus du 60-70h que du 35/ semaine, à part PM? ???? Quand les charges s’accumulent avec peu de rentrée d’argent, certains ne trouvent que cette solution pour sortir la tête de l’eau. https://www.infirmiers.com/votre-carriere/ide-liberale/la-cotation-des-actes-ou-comment-utiliser-la-nomenclature.html

Déposé le 29/09/2017 à 13h18  
Par À quand la privatisation de la sécu? Citer

Sans compter ,les cliniques qui surfactures ,des opérations inventée de toute pièces ,ect..... on devrait pouvoir ,avoir le choix de quitter la sécurité sociale pour le privé. Tous le monde ,surtout les assurés sociaux y serait très largement gagnant. Mais ,ils ne veulent pas tuer la poule aux œufs d'or, pour leurs intérêts tous simplement.

Déposé le 29/09/2017 à 12h45   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par pas de chance Citer

Une attraper mais sur combien qui joue

Déposé le 29/09/2017 à 12h44  
Par 6943 Citer

rappelez moi son nom...

Déposé le 29/09/2017 à 12h15  
Par Duralex Citer

Allez.
Remboursement du double des sommes volées.
Ça dissuadera d'autres volontaires...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.