Des Rhodaniens enchaînent les délits et vols pour se payer des prostituées en Suisse

Des Rhodaniens enchaînent les délits et vols pour se payer des prostituées en Suisse
Illustration - LyonMag

Quatre jeunes hommes originaires du Rhône passaient devant le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse ce mercredi. Ils étaient jugés pour de multiple délits.

Ce soir de novembre 2016, tout a commencé par une irrépréhensible envie de fêter l'anniversaire de Marvin, jeune Marseillais venu pour l'occasion. Avec trois amis, le jeune homme prend la direction de Genève à bord d'une voiture volée, une Nissan. L'objectif : se payer les services de prostituées en Suisse. Sauf que les quatre comparses partent sans le sous.

Pour se remplir les poches, ils décident alors d'enchaîner les vols. C'est à Anières que commence leur épopée, avec comme idée de cambrioler une école. Par la suite, ils sont mis en fuite par un gardien non loin de là, à Corsier, toujours sur les bords du lac Léman. Le Progrès raconte que les jeunes hommes se sont ensuite attaqués à l'école de Péron, où ils ont également volé la carte bancaire d'un livreur, puis à la crèche de Thoiry, dans le pays de Gex. Avant de tenter leur chance dans un cabinet médical de Monnetier-Mornex, en Haute-Savoie. Mais le butin est maigre et surtout vide d'espèces.

Vers 6 heures du matin, l'équipe décide de regagner Lyon. Mais la panne sèche se profile. À Collonges, ils entrent en collision avec une conductrice. Cette dernière est alors violemment jetée dans un fossé après être sortie de son véhicule et se fait voler sa voiture par la même occasion. La Nissan, elle, est incendiée.

La route reprend alors. Les quatre individus volent du carburant à Ceignes sur l'autoroute A40 avant de forcer la barrière d'un péage sur l'A42. Puis une course poursuite s'engage à Montuel avec des gendarmes. Une fuite qui se termine par une sortie de route à Miribel. Deux des quatre hommes sont interpellés sur le champ, les deux autres quelques instants plus tard alors qu'ils s'étaient réfugiés dans des fourrés.

Au tribunal, le passé des quatre hommes, âgés de 19, 20, 21 ans et dont l'un est mineur, a ressurgi. Deux d'entre eux avaient un casier judiciaire faisant état de 14 et 21 mentions, rappellent nos confrères. Ils ont été condamnés à des peines comprises entre deux et quatre ans de prison avec du sursis.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
zozo69 le 18/11/2017 à 15:04

Bravo marvin et tes potes polytechniciens....quel esprit d’initiative ! Les force vives de la France..

Signaler Répondre

avatar
la marque de la voiture ... le 17/11/2017 à 18:24

Je suis dég !!! Le journaliste ne donne pas la marque de la 2ème voiture ... Bon sinon, on sait aussi qu'il y en a un qui a un prénom vraiment naze ....

Signaler Répondre

avatar
thomaslyon le 17/11/2017 à 18:10
DTCBDM a écrit le 17/11/2017 à 14h36

C est ça , les voilà nos chances pour la France

Abdel Marvin ?
je ne connaissais pas !

Signaler Répondre

avatar
Bianca le 17/11/2017 à 17:54

@Nostromo. avec ce comportement ils ne pourront trouver que des filles identiques à eux.. Voilà comment on fabrique des cas sociaux que nous entretenons car ils ont un QI de poisson pané.
Prison avec sursis après tout ça ?????? J'hallucine. Il faut un triple meurtre pour aller en tôle ? écoeuré de cette pseudo justice de fantoche

Signaler Répondre

avatar
moilyon le 17/11/2017 à 15:24

14 et 21 mentions et encore du sursis ! On attend un meurtre pour les mettre hors d’état de nuire ?

Signaler Répondre

avatar
DTCBDM le 17/11/2017 à 14:36

C est ça , les voilà nos chances pour la France

Signaler Répondre

avatar
tartanpion 03 le 17/11/2017 à 14:26

prison avec sursis je rêve . Il ont faillis tuer une dame innocente et sursis c'est quoi cette justice. Il faudrait qu'un de ces juges soit la victime on verra alors si la condamnation est la même.

Signaler Répondre

avatar
bye! le 17/11/2017 à 13:57

frustration liée à l'absence d'argent et qui mène à des actes très graves.. à quand un changement de société ?

Signaler Répondre

avatar
chris le 17/11/2017 à 12:48

Les prisons d'aujourd'hui n'étant plus celles d'hier, cela ne fait plus peur aux voyous.

Signaler Répondre

avatar
charlot le 17/11/2017 à 11:41

il sont trop fort les cambrioleur en france

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 17/11/2017 à 11:37

Évidemment, pour trouver des copines avec des comportements comme ceux là, c'est difficile...
D’où la frustration, la violence et la stupidité intégrale de ces individus, dont plus personne ne sait plus quoi faire
Prison avec ou sans sursis, qu'est ce que cela peut bien changer à ce niveau ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.