Soupçonné du meurtre d’une étudiante lyonnaise, un routier roumain avoue un autre crime

Soupçonné du meurtre d’une étudiante lyonnaise, un routier roumain avoue un autre crime
Lucile Klobut - DR

Le procès de ce père de famille de 40 ans s’est ouvert ce mercredi en Allemagne.

Devant le tribunal de Fribourg, il a reconnu avoir violé et tué une jeune joggeuse allemande en novembre 2016. "Je sais que ce que j'ai fait est impardonnable. Il y avait de l'agression en moi, mais aucune motivation sexuelle", a-t-il déclaré.

Ce chauffeur-routier est également soupçonné du meurtre de Lucile Klobut, une étudiante lyonnaise. Le corps sans vie de la jeune femme de 20 ans, partie un an en Erasmus, avait été retrouvé à Kufstein en Autriche en janvier 2014.

Après plusieurs années d’enquête sans succès, les investigations avaient mis en avant la piste d’un tueur en série puisque les traces ADN d’un même homme avaient été retrouvées sur le lieu du crime de Lucile Klobut mais aussi sur celui de la joggeuse allemande.

C’est la raison pour laquelle des enquêteurs mobilisés sur le dossier de l’étudiante lyonnaise assistent au procès dont le verdict est attendu à la fin du mois de décembre.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Joggueuse le 25/11/2017 à 20:10

Les mecs. Des tarés en puissance

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.