L'année politique 2018 vue par Pierre Hémon (EELV)

L'année politique 2018 vue par Pierre Hémon (EELV)
LyonMag.com

Aménagement cyclable, lutte contre la pollution et la publicité sur les trottoirs sont notamment au programme.

Sollicité par la rédaction de LyonMag, Pierre Hémon, conseiller EELV délégué à la Métropole de Lyon, en charge du développement des couloirs de bus, a fait le point sur la politique locale qu'il veut mener en 2018.

Son objectif premier est de continuer à développer les aménagements cyclables dans l'agglomération pour arriver, au terme de son mandat, à 1 000 kilomètres de voies cyclables. Actuellement, 770 kilomètres sont combinés sur la Métropole de Lyon. Pour Pierre Hémon, il faut étendre le réseau autre part qu'à Lyon et Villeurbanne : "Sur les 59 communes (de la Métropole, ndlr), il en reste beaucoup où il faut pouvoir développer les aménagements cyclables". Cependant, il déclare qu'il est également nécessaire de penser à la continuité du réseau afin d'éviter toute rupture entre deux stations. Un travail "qui n'est pas des plus visibles, mais qui est essentiel pour la sécurité des cyclistes et pour la continuité des aménagements", explique le conseiller.

L'autre ambition de Pierre Hémon sur la mobilité concerne celle des piétons, où il réclame un plan de piétonnisation dans les communes : "Très souvent, alors que les piétons sont majoritaires, ils sont oubliés en termes d'aménagement. Il faut rendre les trottoirs plus faciles". Enfin, il souhaite voir les gens partager les places libres dans leur voiture et penser davantage aux transports en commun.

Lutter contre la pollution et les pubs sur les trottoirs

Au sein de son parti, Pierre Hémon souhaite travailler autour de la qualité de l'air dans la Métropole de Lyon : "On doit travailler sur la question de la pollution. On va mettre en place en 2018 une zone à faible émission au niveau de la Métropole, c'est-à-dire jouer un rôle dans la concertation. Il faut convaincre qu'on peut lutter et réduire la pollution".

Le conseiller a également évoqué, parmi les ambitions du parti, l'agriculture urbaine et la qualité de l'alimentation à améliorer, mais aussi la réduction des déchets ou encore le compost de quartier qu'il aimerait voir augmenter en nombre : "Tout ce qui est composteur de quartier et composteur d'immeuble a beaucoup de succès et devrait se multiplier".

Enfin, Pierre Hémon dénonce les expérimentations autour de la publicité sur les trottoirs : "Ce n'est pas possible ! Il faut lutter contre l'envahissement de la vie publique et de la vie privée par la publicité et autre". Il a également indiqué vouloir persuader les gens de l'inutilité de l'anneau des sciences, sujet qui sera débattu lors du prochain conseil métropolitain.

X
9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Âne aux Nîmes le 15/01/2018 à 17:07
Pierre Hémon a écrit le 15/01/2018 à 15h51

des commentaires pertinents appuyés sur des arguments forts, pas d'anonymes injures ou injonctions, ça fait plaisir ;-)

Espèce de &#$£@ !
;-D

Signaler Répondre

avatar
Pierre Hémon le 15/01/2018 à 15:51

des commentaires pertinents appuyés sur des arguments forts, pas d'anonymes injures ou injonctions, ça fait plaisir ;-)

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 06/01/2018 à 23:01

"En charge du développement des aménagements de couloirs de bus "...
toute une sinécure...

Signaler Répondre

avatar
Des oufs" le 05/01/2018 à 16:41

Vert de gris ou vert de terre ? Choisi ton camps vert de beuh!

Signaler Répondre

avatar
captainflam le 05/01/2018 à 12:37

Qu’est-ce que c’est EELV ??? Ils servent à quoi à part passer à la caisse

Signaler Répondre

avatar
lavive le 05/01/2018 à 10:17

Un programme qui hérisse les rétrogrades, il suffit de lire les commentaires, mais un programme qui améliorera encore davantage la qualité de vie des Grands Lyonnais!
Encore un effort svp!
Et merci pour ce qui a déjà été fait.

Signaler Répondre

avatar
Transfuge le 04/01/2018 à 18:39

En voilà un qui a vite tourné casaque. Depuis qu il touche « 3500 euros par mois comme vice président à la Métropole on ne le reconnaît plus du tout.
Finalement un vert n ‘est pas très cher à acheter

Signaler Répondre

avatar
aladin le 04/01/2018 à 17:33

encore un nul paye a rien faire

Signaler Répondre

avatar
Foutage de gueule ! le 04/01/2018 à 17:29

Lisez attentivement les "y a qu'a faut qu'on " de ce monsieur...

Le top concerne la réduction de la pollution par la mise en place d'une zone a faible pollution...
Comme si la pollution s'arrêtait aux limites des zones définies par ce grand penseur ! ptdr Je suis écroulé !

Le grand penseur s'attaque au déménagement des industries polluantes et hyper dangereuse, situées autour de l'agglo quand ?????

Foutage de gueule quand tu nous tiens.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.