Rénovation du Musée Guimet de Lyon : la facture explose

Rénovation du Musée Guimet de Lyon : la facture explose
Florence Verney-Carron (Région) viendra-t-elle au secours de Georges Képénékian (Ville) ? - LyonMag

La Ville de Lyon va probablement devoir renoncer à la rénovation des petites serres.

Vingt millions hier ; 26 millions aujourd’hui ; probablement une trentaine de millions demain. L’installation d’une annexe de la Maison de la Danse dans l’ancien Musée Guimet atteint des sommets financiers dont on se demande comment la municipalité va pouvoir le financer. Le simple bon sens en ces périodes de disette financière pour les collectivités voudrait que l’on renonce purement et simplement à ce projet.

Deux raisons font qu’il est peu probable que tel soit le cas. D’abord, ce projet a été au départ imaginé par Gérard Collomb. On se souvient que pendant l’euphorie de la dernière campagne municipale de 2014, le pas encore ministre de l’Intérieur avait annoncé la construction d’une toute nouvelle Maison de la Danse à la Confluence. Le tout pour un coût d’une centaine de millions d’euros ce qui, on le reconnaîtra, fait un peu cher le chausson.

À l’époque, il s’agissait autant de séduire les électeurs que de caresser Dominique Hervieu, directrice de la Maison de la Danse, dans le sens du tutu. L’année précédente, pour qu’elle accepte de prendre la succession de Guy Darmet, Collomb lui avait effectivement promis une belle salle toute neuve. Las ! Quelques mois plus tard, elle comprendra que les promesses électorales n’engagent que ceux qui ont la naïveté d’y croire.

À défaut de grives, la directrice de la Maison de la Danse avait été priée d’avaler des couleuvres. Lesquelles avaient revêtu la forme d’un atelier de répétition et de travail sous la grande verrière de l’ex Musée Guimet. Même revue sérieusement à la baisse, la facture restait pour le moins douloureuse : une vingtaine de millions d’euros.

Et Georges Képénékian n’est pas près de tenir les promesses de Collomb. Trois ans plus tard, la facture s’est déjà quelque peu alourdie. On parle désormais de 26 millions d’euros. Et certains pensent même qu’elle a en réalité toutes les chances d’atteindre les 30 millions.

Reste désormais un "détail" à régler : où trouver l’argent pour financer les travaux sachant que la participation de la Région prévue initialement à hauteur de 2 millions n’est toujours pas actée. Un début de réponse devrait intervenir très rapidement, lors de la réunion qui doit se pencher sur l’actualisation du PPI (Plan Pluriannuel d’Investissement). Pour l’instant, une vingtaine de millions ont été inscrits pour le Musée Guimet.

Il va donc déjà falloir en trouver six de plus. Lesquels ne peuvent être récupérés que sur d’autres projets. Selon nos informations, il y a ainsi toutes les chances que l’on annonce l’abandon de la rénovation des petites serres du Parc de la Tête d’Or qui figurent pour une dizaine de millions à la PPI. Il est vrai que le dossier a déjà pris du retard. Au 1er janvier dernier, seuls 38 400 euros ont été dépensés. Et les crédits ouverts pour cette année ne dépassent pas les 150 000 euros.

Voilà qui risque fort de ne pas plaire au maire du 6e arrondissement Pascal Blache. En attendant, c’est Stéphane Guilland (LR) qui tire le premier. En tant que patron du principal groupe d’opposition, il nous a déclaré : "Sur la Maison de la Danse, lors de la campagne des municipales de 2014, le projet de Gérard Collomb était de la transférer à Confluence pour un coût d’au moins 100 millions d’euros. Nous avions dénoncé une proposition irréaliste d’un point de vue financier et non souhaitable dans le cadre d’un équilibre culturel des arrondissements de Lyon. Prenant conscience de son erreur, c’est finalement une extension de la Maison de la Danse à travers les ateliers de la danse qu’il a proposé en les implantant dans le palais Guimet rénové. Initialement budgété dans la programmation pluriannuelle d’investissement à 20 millions d’euros, la note est déjà passée à 26 millions d’euros. On attend le résultat des études pour avoir un montant final. Une subvention de l’État est annoncée… mais combien ? Problème : où trouver l’argent ? Sur d’autres autorisations de programme et lesquelles ? Celle des petites serres du Parc de la Tête d’Or ?".

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Facture le 06/03/2018 à 18:40
L'argent frappe a écrit le 05/03/2018 à 11h04

Où trouver l'argent ?
Ben dans les arbres ! Le parc de la tête d'Or est tout proche ! Et la monnaie de singe ? Les singes, il y en a aussi dans le parc ! (et ailleurs).

Dites, pourquoi la facture elle s'allonge ?
Personne n'a posé la question aux "pro du BTP" ?
Pourquoi les devis ne sont pas tenus ?
Y'a quoi derrière tout ça en fait ?
Transparence ?

C'est quoi qui fait grimper la facture ? On pourrait avoir des détails ? Pourquoi ça n'a pas été prévu dans les devis, le budget ? Où sont les incapables ?

Signaler Répondre

avatar
No passaram par mon vote. le 06/03/2018 à 17:51
Gégé la Magou!lle a écrit le 06/03/2018 à 09h05

Gérard pourra le céder à petit prix à un de ses amis magnats de l'immobilier, qui transformera ce splendide bâtiment en lofts pour cadres fortunés...
C'est dans ses habitudes de brader notre patrimoine pour enrichir ses copains. C'est ça l'esprit LREM !

Il est comme tous le monde et peut-être corruptible comme vous. Car, quand vous votez ,que se soit pour les un ou les autres ils le sont TOUS.alors ,après. Arrêtez de crier’ au LOUP ki comme un imbecile heureux.

Signaler Répondre

avatar
Gégé la Magou!lle le 06/03/2018 à 09:05

Gérard pourra le céder à petit prix à un de ses amis magnats de l'immobilier, qui transformera ce splendide bâtiment en lofts pour cadres fortunés...
C'est dans ses habitudes de brader notre patrimoine pour enrichir ses copains. C'est ça l'esprit LREM !

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 05/03/2018 à 12:34

Ne pleurez chers Lyonnais, Monsieur Collomb trouvera une bonne solution lorsqu'il reviendra sur ses terres.
Cela coûtera un bras à ceux qui ne sont pas exonérés de taxe d'habitation et/ou qui paient la taxe foncière.
Faire payer c'est la devise "macronnienne".

Signaler Répondre

avatar
Musée .. le 05/03/2018 à 12:00

Musée Guimet dépouillé de ses collections par le musée des Confluences (enfin surtout les réserves de celui ci).

Batiment magnifique qui a une frere jumeau du meme non a Paris en parfait fonctionnement.

Tout cela pour finir en salle de répétition pour la maison de la danse qui comme chacun sait se trouve dans le 8ème.

Bref un projet bâclé sans raison d'être et qui en plus maintenant va nous couter cher.

Signaler Répondre

avatar
L'argent frappe le 05/03/2018 à 11:04

Où trouver l'argent ?
Ben dans les arbres ! Le parc de la tête d'Or est tout proche ! Et la monnaie de singe ? Les singes, il y en a aussi dans le parc ! (et ailleurs).

Dites, pourquoi la facture elle s'allonge ?
Personne n'a posé la question aux "pro du BTP" ?
Pourquoi les devis ne sont pas tenus ?
Y'a quoi derrière tout ça en fait ?
Transparence ?

Signaler Répondre

avatar
foxy le 05/03/2018 à 10:43

Le Musée Guimet le vrai......c’était trop bien n'est ce pas ?

Signaler Répondre

avatar
credo le 05/03/2018 à 10:37

"les promesses électorales n’engagent que ceux qui ont la naïveté d’y croire" ! Il n'est qu'à se rappeler les promesses du couple Collomb/Braillard sur la création de 3 nouvelles piscines à Lyon. Finalement le plan piscine est tombé à l'eau avec le suppression de celle sportive de Confluence (2°) et celle ludique à Sergent Blandan (8°). On a eu la rénovation plus que nécessaire de la piscine du Rhône 7° (CNTB)

Signaler Répondre

avatar
Kéké le 05/03/2018 à 10:17

Képénékian, qui habite aussi le 6ème, devrait avoir à cœur de mener à bien la nouvelle vie de ce beau musée.
Espérons qu'il aura la ténacité nécessaire pour aller au bout.

Signaler Répondre

avatar
Artiste69 le 05/03/2018 à 10:16

Le meilleur serait de le vendre à 0€ à un ou des investisseurs ayant les moyens d'en faire un bel écrin sous un bail amphythéotique.
Des salles de danses ca doit avoir le coût d'un gymnase, autour de 4 à 5 M€ en neuf. cela reviendrait bien moins cher à la collectivité. lorsque l'on sait que Gégé nous a aussi promis un piscine à confluence et que le cout d'un tel investissement est autour de 12 à 17M€ si on ajoute pleins de floriture qui ne servent à rien hormis saler la facture.

Signaler Répondre

avatar
un peu de bon sens le 05/03/2018 à 09:27

Un superbe bâtiment dans le plus beau quartier de Lyon ne doit pas rester fermé, il faut trouver des solutions moins onéreuses.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.