L’arnaque au président frappe une société rhodanienne

L’arnaque au président frappe une société rhodanienne
Photo d'illustration - LyonMag

Cette société située dans le Rhône n’est pas la première victime de ce type d’escroquerie, mais l’opération de plusieurs centaines de milliers d’euros aurait pu avoir raison d’elle.

C’est en début février que le stratagème s’amorce. Il consiste à usurper l’identité du président de la société de façon à obtenir un virement. Ici, c’est un individu se faisant passer pour l’avocat d’un célèbre cabinet d’audit qui a contacté la société, sous prétexte de la préparation d’une offre publique d’achat. La confirmation via un mail du dirigeant de la société (grâce à une fausse adresse) a permis de conclure cette arnaque chiffrée à plusieurs centaines de milliers d’euros.

Après avoir songé au dépôt de bilan, l’entreprise devrait finalement s’en sortir grâce à un échelonnement de ses charges. Dans les Alpes maritimes, une opération de sensibilisation pour les PME visées par la fraude aux faux ordres de virement vient d’être lancée ce lundi.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
formation le 06/03/2018 à 10:36
YSAITOU a écrit le 05/03/2018 à 16h04

ben oui, 'yaka'.

Tiens ? Un gus a le droit de dire "yaka" et moi je n'ai pas le droit de répondre "faucon" ?
Le "Yaka" venait de l'animateur du forum ?
Décidément, les buses ne sont pas en voie de disparition...

Signaler Répondre

avatar
formation pour tous le 06/03/2018 à 09:21

Pour ce genre d attaque, il faut former le personnel. C’est le même problème que les ransomwares, si les employés sont sensibilisés on réduit fortement les attaques.

Signaler Répondre

avatar
$€£ le 06/03/2018 à 08:29

Si les dirigeants des entreprises faisaient confiance a leur salariés et ne se confinait pas dans la culture du secret. et la terreur cela ne serait pas arrivé.

Mais il ne faut rien dire aux salariés qui sont trop con et ne peuvent pas comprendre.
Du coup dès qu' il recoivent des mail ou des coup de téléphone qui leur demande de faire des virements, comme il ne sont pas informé des projets de l'entreprise. et qu' en plus ils ont la trouille de se faire virer si ils font une boulette, il font vite faite le virement demandé.

Lire l article sur KPMG (qui s'est fait escroquer de 7,6 millions d'euros) dans Acteur de l'economie.

Signaler Répondre

avatar
Le grand bond en avant le 05/03/2018 à 17:55

Ca à l'air facile, je vais essayer.

Notez que si l'entreprise avait payé plus ses salariés elle n'aurait pas eu autant d'argent qui dormait dans ses coffres et elle n'aurait pas été arnaquée.

Signaler Répondre

avatar
Impressionnant le 05/03/2018 à 16:50

Quelques vérifications basiques et un peu de bon sens viennent à bout de toutes les arnaques.

Signaler Répondre

avatar
YSAITOU le 05/03/2018 à 16:04
formation a écrit le 05/03/2018 à 14h16

une simple formation pour voir l'adresse réelle du mail utilisé, ainsi qu'une confirmation téléphonique.... et ces arnaques seraient finies !

la "haute technologie" comme solution ! mdr.

ben oui, 'yaka'.

Signaler Répondre

avatar
formation le 05/03/2018 à 14:16

une simple formation pour voir l'adresse réelle du mail utilisé, ainsi qu'une confirmation téléphonique.... et ces arnaques seraient finies !

la "haute technologie" comme solution ! mdr.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.