Poulets qui brûlent (pour de faux) : le Musée d'art contemporain de Lyon retire l'oeuvre

Poulets qui brûlent (pour de faux) : le Musée d'art contemporain de Lyon retire l'oeuvre
L'oeuvre polémique aujourd'hui retirée de l'exposition - DR

Dans cette affaire, les défenseurs de la cause animale y verront une décision sage de la part du Musée d'art contemporain de Lyon. Mais les amateurs de culture dénonceront plutôt une censure regrettable.

L'artiste français démontre que le procédé est spectaculaire mais sans danger - DR
L'artiste français démontre que le procédé est spectaculaire mais sans danger - DR
Après la vive polémique suscitée par l'oeuvre Printemps d'Adel Abdessemed - les visiteurs du MAC voyaient une vidéo dans laquelle des poulets attachés par les pattes s'embrasaient - la direction du musée lyonnais a décidé de retirer l'oeuvre de ses collections.

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses voix s'étaient élevées contre le travail de l'artiste, suivies par les associations telles que la fondation Brigitte Bardot. Adel Abdessemed était pourtant monté au créneau, expliquant qu'il s'agissait d'un trucage, qu'un produit spécial permettait de récréer l'illusion d'une flamme. L'artiste était même allé jusqu'à s'infliger le même traitement inoffensif pour montrer que les poulets n'ont pas souffert et étaient repartis vivants du tournage de l'oeuvre.

"L'artiste espère ainsi que l'art redevienne l'objet de l'exposition et que l'indignité du traitement animal soit appliquée non pas à l'art qui la dénonce en la montrant par des moyens artificiels, mais bien à ses véritables acteurs, ceux qu'a montrés Marina Carrère d'Encausse le 28 février dernier sur France 5 dans "Faut-il arrêter de manger les animaux ?"", a réagi le musée dans un communiqué.

"C'est une censure des réseaux sociaux et par des experts qui n'en sont pas", a regretté auprès du Progrès l'adjoint à la Culture à la Ville de Lyon, Loïc Graber.

L'exposition entière d'Adel Abdessemed reste toutefois visible au MAC jusqu'au 8 juillet prochain. Mais sans l'oeuvre Printemps donc, qui dénonçait les violences et faisait référence au Printemps arabe.

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
bonne initiative le 15/03/2018 à 21:50

Bonne initiative !

Signaler Répondre

avatar
Ac de l’imposture! coup de pub recherché! le 15/03/2018 à 19:05

L’AC ne se nourrit que de provocation et de scandales... les œuvres en elles-mêmes n’ont aucune importance, elles sont le plus souvent indigentes... tout comme les défilés de mode de vêtements qui ne seront vendus à personne... uniquement là pour faire le « buzz » « L’artiste » doit jubiler sa côte va sans doute monter... et son nom qui n’aurait été connu de personne sans ce « scandale » fabriqué un peu plus connu...

Signaler Répondre

avatar
imposture et detournement de fonds le 15/03/2018 à 18:58

Combien de milliards dépensés en France pour des impostures Aude de Kerros explique bien comment cela fonctionne... c’est une petite clique qui dispose de fond d’Etat et des milliardaires spéculateurs qui décident ce qui est de l’art et ce qui n’en est pas... et combien ça vaut! L’art est ailleurs...

Signaler Répondre

avatar
AC = imposture! le 15/03/2018 à 18:54

Il y a longtemps que l’AC n’est plus de l’Art mais un « Art financier » permettant de spéculer sans payer d’impôts... Il n’y a que les gogos qui se creusent la tête Pour essayer d’y trouver un intérêt... pour ne pas avoir l’air idiot... pour d’autres « initiés » c’est un bon moyen d’afficher leur « mépris de classe » envers le Peuple qui n’a pas le niveau pour apprécier...

Signaler Répondre

avatar
Audiard le 15/03/2018 à 17:46
Prout a écrit le 15/03/2018 à 17h42

Bien sûr que l'art est vaste mais personnellement j'aime ce qui est esthétique et cet art de l'inverse ne me plaît pas, j'ai le droit, non ?

Le droit d'être c.. est universel.

Signaler Répondre

avatar
Prout le 15/03/2018 à 17:42
BASTIA a écrit le 15/03/2018 à 11h35

L'art c'est vaste, enlevez vos oeillères :)

Bien sûr que l'art est vaste mais personnellement j'aime ce qui est esthétique et cet art de l'inverse ne me plaît pas, j'ai le droit, non ?

Signaler Répondre

avatar
azerty123 le 15/03/2018 à 16:39
Lyonnais. a écrit le 15/03/2018 à 12h46

Quand bien même !!
On ne pends un animal pendant des heures la tête en bas au seul motif de l'art !!
Cela me mets dans une colère monstre !!
Que l'artiste subisse le même sort, au nom de l'art sur l'esclavage humaine !!

Mais que font la SPA et autres associations ?

Non, on les pends la tête en bas le palet ou la gorge ouverte par centaines pour que vous savouriez votre poulet-frite du dimanche.

L'artiste a subit le même sort mais la tête en haut pour vous démontrer que les animaux n'ont pas souffert.

Signaler Répondre

avatar
aetius le 15/03/2018 à 15:08
mjc a écrit le 15/03/2018 à 08h04

Œuvre trop élaborée pour des esprits étroits, moralisateurs et contaminés par les réseaux sociaux et autres médias.
Pour rappel l'art est là aussi pour déranger, pour faire réfléchir. Guernica n'a pas plu à tout le monde!

Le boboïsme gagne la capitale des Gaules... la pensée complexe de mjc , la Maison des Jeunes c...et de la Cuculture par son esprit plus dérangé qu'élargi , nous inquiète pour sa santé mentale comme l'art de son maître !!!

Signaler Répondre

avatar
Poulaga le 15/03/2018 à 13:13

L'art n'est pas fait pour être dérangeant : c'est le message ou l'intentionnalité de l'artiste qui l'est...

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais. le 15/03/2018 à 12:46

Quand bien même !!
On ne pends un animal pendant des heures la tête en bas au seul motif de l'art !!
Cela me mets dans une colère monstre !!
Que l'artiste subisse le même sort, au nom de l'art sur l'esclavage humaine !!

Mais que font la SPA et autres associations ?

Signaler Répondre

avatar
BASTIA le 15/03/2018 à 11:35
Prout a écrit le 15/03/2018 à 09h57

Si on peut appeler cela de l'Art !
Excusez-moi, mais l'Art, à l'heure actuelle, devient bien décevant.
Cet art du moche, du laid, n'est pas réellement ce qui nous fait rêver.
Des poulets qui brûlent, des hommes immolés, il y a plus fun qd mm. Quel est le message ?
Je préfère regarder les oeuvres de Léonard de Vinci...

L'art c'est vaste, enlevez vos oeillères :)

Signaler Répondre

avatar
Imposture le 15/03/2018 à 10:55

L'AC est avant tout une imposture.

Aude de Kerros, L’Imposture de l’art contemporain : une utopie financière
Paris : Eyrolles, 2016, 256p. 24 x 16cm

http://journals.openedition.org/critiquedart/21244

https://nos-medias.fr/video/aude-de-kerros-l-imposture-de-l-art-contemporain

Signaler Répondre

avatar
Prout le 15/03/2018 à 09:57

Si on peut appeler cela de l'Art !
Excusez-moi, mais l'Art, à l'heure actuelle, devient bien décevant.
Cet art du moche, du laid, n'est pas réellement ce qui nous fait rêver.
Des poulets qui brûlent, des hommes immolés, il y a plus fun qd mm. Quel est le message ?
Je préfère regarder les oeuvres de Léonard de Vinci...

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 15/03/2018 à 09:16

On aimerait entendre autant d'indignation pour les personnes qui dorment dans la rue...que pour des poulets faussement grillés...

Signaler Répondre

avatar
Remplissude le 15/03/2018 à 08:15

Ha ! Enfin ! On va pouvoir mettre des humains qui brûlent à la place.
Reste à savoir si des Extra-terrestres vont venir se plaindre qu'on ne respecte pas leur nourriture...

Signaler Répondre

avatar
mjc le 15/03/2018 à 08:04

Œuvre trop élaborée pour des esprits étroits, moralisateurs et contaminés par les réseaux sociaux et autres médias.
Pour rappel l'art est là aussi pour déranger, pour faire réfléchir. Guernica n'a pas plu à tout le monde!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.