Loïc Graber : "Biennale de la danse, quelque chose d’exigeant mais très proche des gens"

Loïc Graber, adjoint au maire de Lyon en charge de la Culture, était l’invité ce lundi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Loïc Graber : "Biennale de la danse, quelque chose d’exigeant mais très proche des gens"
Gérard Angel et Loïc Graber - LyonMag

Ce week-end débutait la Biennale de la danse avec le traditionnel défilé dans les rues de Lyon. Un succès populaire salué par Loïc Graber : "La biennale concourt au rayonnement de notre ville, ça fait partie des grands évènements de notre cité. (…) Avec cette capacité à mobiliser des amateurs, des scolaires. (…) Réaliser quelque chose d’exigeant mais très proche des gens".

Loïc Graber a plusieurs dossiers chauds sur son bureau. Il faut notamment trouver des remplaçants à Thierry Raspail (MAC), Serge Dorny (Opéra) et Thierry Téodori (Halle Tony-Garnier). "Pour le Musée d’art contemporain, nous profitons des départs à la retraite pour réinterroger nos modèles. On s’est dit avec le maire Georges Képénékian que tout seul dans son coin, le MAC aurait du mal à se maintenir à ce niveau. On a donc créé un pôle avec le Musée des Beaux-Arts". Selon l’adjoint, le remplaçant de Thierry Raspail sera bientôt connu, "le processus de recrutement se termine".

Quant aux Ateliers de la Maison de la Danse qui doivent voir le jour dans l’ancien musée Guimet, Loïc Graber "ne sait pas si ça sera prêt pour 2020. Mais le chantier lui sera bien lancé en 2020".

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.