Dans le Rhône, le MoDem rebat ses cartes

Dans le Rhône, le MoDem rebat ses cartes
La nouvelle équipe MoDem dans le Rhône - LyonMag

Lors d’un point presse organisé ce lundi à Lyon, François-Xavier Pénicaud, président du MoDem Rhône et Métropole de Lyon, a présenté sa nouvelle équipe départementale. Surtout, il a pris le soin de rappeler les grandes orientations du mouvement centriste et ses projets pour les années à venir.

L’élection d’Emmanuel Macron et l’émergence de son parti La République En Marche n’a pas entériné les velléités politiques du Mouvement Démocrate de François Bayrou, bien au contraire. Son président dans le Rhône, François-Xavier Pénicaud (dont la tante est Muriel Pénicaud, actuelle ministre du Travail) estime même que cela lui a donné un nouveau souffle. La question de la coexistence avec le parti de la majorité présidentielle ne pouvait donc pas être écartée, elle a même alimenté l’échange entre les journalistes et les élus MoDem présents.

15% d’adhérents en plus depuis l’élection d’Emmanuel Macron

En juin dernier, les élections législatives donnaient 12 des 14 sièges attribués dans le Rhône à des députés En Marche. Preuve que la vague LREM s’est aussi emparé du département. Mais dans tout cela, le MoDem a-t-il profité de l’éclosion d’un mouvement d’inspiration centriste ? Visiblement oui, puisque dans le Rhône, les adhésions ont connu une hausse de 15% depuis la prise de pouvoir d’Emmanuel Macron. Il n’en reste pas moins que la participation financière, qui va de pair avec l’adhésion, est un frein pour nombre de sympathisants.

En outre, François-Xavier Pénicaud a tenu à insister sur un point : "Le MoDem n’est pas dans une logique de concurrence avec LREM (…) Nous cherchons à construire des projets plutôt qu’adopter des postures". Or s’il y a bien un point de divergence que l’on peut déceler, c’est celui de la ruralité et de l’approche locale voire régionale. "LREM néglige la région", déclare l’un des élus présents lors de la réunion. Le groupe centriste s’attache ainsi à développer une véritable vision de la ruralité, tout comme il condamne "les extrêmes qui veulent empêcher les ruraux de se projeter vers l’avenir".

Le Mouvement Démocrate s’attache donc à poursuivre sa reconquête de la population dans le Rhône, reconnaissant avoir été "trop timide et incompris par une grande partie d’entre elle". Pour cela, le groupe construira son projet autour des trois grands axes que sont l’Europe, la Métropole de Lyon et le Département du Rhône. Le 6 avril prochain, c’est Marc Fesneau - président du groupe MoDem à l’assemblée nationale – qui se rendra à Lyon pour présider une réunion publique suivie d’un débat.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Non à LaRem le 27/03/2018 à 11:10

Madame Pénicaud est le ministre à la solde de la direction de la Poste.
Madame autorise le licenciement d'un syndicaliste de La Poste contre l'avis de l'inspection du travail.
Modem c'est un coup à droite, un coup au centre mais surtout la recherche de poste d'élus.
Modem et LREM font la paire dans l'arrivisme politique.

Signaler Répondre

avatar
jacquesdelacassagne le 27/03/2018 à 01:46

on se met au milieu du milieu on attend que ça tombe. _le fromage_ on bouffe à tous les rateliers enfin quoi ?la France ! pourqoui se priver?

Signaler Répondre

avatar
Kitt le 26/03/2018 à 21:12

15% de zéro cela fait toujours zéro

Signaler Répondre

avatar
méga lol le 26/03/2018 à 18:30

Ouf, je viens de trouver une cabine téléphonique, ils vont pouvoir se réunir de nouveau

Signaler Répondre

avatar
dubonsens le 26/03/2018 à 17:07

Effectivement quand on passe de 20 à 23 adhérents cela fait une hausse de 15%. Quel remarquable dynamique!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.