Des cochons élevés au milieu de rats morts : nouvelle vidéo choc des lyonnais de L214

L'association lyonnaise de défense des animaux a publié mercredi une vidéo pointant du doigt un élevage de cochons aux pratiques sanitaires plus que douteuses.

Des cochons élevés au milieu de rats morts : nouvelle vidéo choc des lyonnais de L214
Vidéo sur l'élevage de cochons - L214

Situé dans le Tarn (Occitanie), cet élevage d'engraissement de cochons destinés à l'abattoir a été filmé par une équipe de l'association L214 en février dernier. La vétusté des installations, le manque d'entretien de l'élevage, des animaux blessés et malades ou encore des corps de cochons morts gisant au milieu de leurs congénères ou dans une benne, c'est tout autant d'images choc que L214 a mis en scène dans cette vidéo. Demandant la fermeture de l'établissement, L214 a lancé une pétition. Cette dernière a déjà reçu environ 2600 signatures à cette heure-ci.

La vidéo débute sur une discussion tendue entre l'équipe de tournage de la vidéo et des personnes semblant gérer cet élevage. On entend ces dernières ne voulant pas "donner de justifications sur l'élevage" et assurant qu'il est "hors de question de filmer ".

Cependant, les images et vidéos ont bel et bien été prises. Se dévoile alors à nos yeux un élevage de cochons vivant dans le noir et barbottant dans une couche importante d'excréments et côtoyant mouches et rats morts. La promiscuité entraine des comportements de mutilation. Les cochons se mordant entre eux se retrouvent alors les oreilles ensanglantées. Ainsi de nombreuses plaies sont laissées à vif sur leurs corps sans soins apportés. Certains cochons sont mêmes laissés pour morts. Les survivants seront envoyés à l'abattoir et se retrouveront dans nos assiettes malgré ces conditions d'élevage.

L214 a également établi un rapport écrit à partir de ces observations. Rappelant divers arrêtés concernant les obligations que devraient respecter cet élevage, l'association interpelle entre autres la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations) du Tarn.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Perico le 12/04/2018 à 15:16

Les chariots sont souvent remplis de merde, Coca, Nutella, poissons panés ...etc. Les gens préfèrent mettre leur argent dans des bagnoles et des fringues et le plus souvent chez les classes défavorisées. C'est culturel ou inculturel si vous préférez.

Signaler Répondre

avatar
into the wild : Alaska le 12/04/2018 à 13:09

Tant que les médias défendront les paysans cela continuera.

Signaler Répondre

avatar
Hum hum le 12/04/2018 à 11:41
Perico a écrit le 12/04/2018 à 11h10

Tant que le consommateur continuera à acheter du premier prix, ça ne s'arrêtera pas. Un exemple parmi d'autre. Regarder les étiquettes, privilégier le bio, le local et les marchés. Tout à un prix et éviter de faire des économies sur la nourriture pour se payer un Iphone sera un bon commencement.

Malheureusement il n'y a jamais qu'un seul problème. Le consommateur se nourrie souvent "comme il peut" et souvent c'est avec le moins cher. De plus nombre de personne ne se prive pas pour acheter des Iphones, c'est un argument presque aussi sale que cet élevage. Dans ce cas il faut faire respecter la loi, fermer cette ignominie et condamner "l'éleveur".

Signaler Répondre

avatar
Perico le 12/04/2018 à 11:10

Tant que le consommateur continuera à acheter du premier prix, ça ne s'arrêtera pas. Un exemple parmi d'autre. Regarder les étiquettes, privilégier le bio, le local et les marchés. Tout à un prix et éviter de faire des économies sur la nourriture pour se payer un Iphone sera un bon commencement.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.